Un avion avec 54 occupants disparaît des radars en Indonésie

©YSSYguy

©YSSYguy

Un ATR 42-300 de la compagnie indonésienne Trigana Air qui effectuait le vol TGN267 entre  Jayapura et Oksibil en Indonésie (45 minutes de vol) a disparu des radars aujourd’hui. Les recherche, sont en cours mais ont dû être suspendus pour mauvaise visibilité. Elles reprendront demain matin.

49 passagers (dont 5 enfants) et 5 membres d’équipage étaient à bord de ce vol opéré par la compagnie aérienne indonésienne Trigana Air qui avait quitté Jayapura à 14h21 (5h21 GMT) et devait arriver à Oksibil à 15h16 LT (06h16 GMT). Les autorités de contrôle aérien ont déclaré avoir perdu la trace de l’ATR à 15h heure locale ce 16 août. Un autre ATR-42-300  a été dépêché sur place pour tenter de le retrouver avant de revenir deux heures plus tard sans avoir réussi à localiser l’aéronef. Son équipage a signalé des conditions météorologiques difficiles avec une visibilité sur la zone montagneuse présumée de sa disparition qui ne permet pas de piloter à vue. L’agence nationale de secours et de recherche indonésienne Basarnas a expliqué avoir suspendu les recherches en raison de la nuit et d’une visibilité limitée. Elles reprendront demain matin.

La police de la province de Papouasie en Indonésie signale également avoir été contacté par téléphone par des résidents du village Bape, au nord-ouest de Oksibil, qui ont vu un avion impactant le terrain dans la région.

Trigana Air faisait partie des compagnies aériennes indonésiennes qui étaient interdites dans le ciel européen depuis 2007 en raison de lacunes sécuritaires.

Il y a moins d’un an, l’aviation indonésienne connaissait déjà un grave accident avec la low cost Indonesia Air Asia qui s’écrasait le 28 décembre 2014 en mer de Java entre Surabaya et Singapour, tuant les 155 passagers et 7 membres d’équipage à bord.

http://www.air-journal.fr/2015-08-16-un-avion-avec-54-occupants-disparait-des-radars-en-indonesie-5148605.html

Commentaire(s)

  1. Le niveau de la sécurité aérienne en indonésie est vraiment faible. Pourquoi l’autoriser a décoller si la visibilité était réduite a presque rien. L’aviation indonésienne doit faire faire gaffe a ne pas se faire coller un drapeau rouge de la part de L’OACI.!!! Incapable d’assurer une excellente sécurité.!!!!

    • Vincent
      Publié le 16 août 2015

      S’il est vrai que la sécurité aérienne dans cette région est faible, personne ne connaissant les circonstances du supposé crash à cette heure, on ne peut rien en présumer.

      Par ailleurs, l’autorisation de décollage est donnée par le contrôle aérien, sans préjuger de la décision du pilote : en cas de conditions météorologiques difficiles, c’est à ce dernier, et non aux contrôleurs, que revient la responsabilité et la décision de décoller ou non.

      Ce qui est inquiétant à la lecture de l’article est que l’avion aurait volé à vue : impensable pour un avion de ligne, surtout dans ces conditions ! Selon mes informations, l’aéroport d’Oksibil ne disposerait en effet que d’équipements de radionavigation très sommaires (pas de VOR-DME, encore moins d’ILS, seulement un NDB très imprécis selon les conditions météorologiques) : piloter dans un tel environnement est loin d’être une sinécure.

  2. Publié le 16 août 2015

    D’après un article de la BBC et une annonce de France 24 une carcasse aurait été localisée depuis dans le secteur signalé par la population.

  3. Publié le 16 août 2015

    CETTE COMPAGNIE A RECUPERE UN BOEING 737-200 ADV QUI VOLAIT EN FRANCE POUR CORSAIR ET AIGLE-AZUR.

  4. chiefpilot
    Publié le 16 août 2015

    De toutes façons en Indonésie ,comme aux Philippines , vous risquez votre vie autant sur mer que dans les airs , avec des accidents de ferrys qui font des centaines de morts chaque année.

  5. Vincent
    Publié le 16 août 2015

    Rectification : c’est le 2ème appareil de la compagnie, à la recherche de celui porté disparu, qui a mentionné lors du survol de la zone de crash supposé une très mauvaise visibilité l’empêchant de recueillir des informations.

    Il semblerait qu’au moment de sa disparation, les conditions météorologiques étaient satisfaisantes.

    Les habitants du village de Bape, situé à 6 km d’Oksibil, ont rapporté à la police avoir vu un avion impacter le sommet d’une crête.

  6. georges gva
    Publié le 16 août 2015

    L’éternel rappel de la liste noire européenne me fait bien marrer !! La plupart des compagnies qui y sont n’ont pas le matériel volant pour y aller , et surtout n’ont pas la moindre intention d’y aller !!
    99% de leurs vols sont domestiques, et ils se foutent bien de l’Europe et de sa débile « liste noire » !!

  7. loloboyer
    Publié le 16 août 2015

    Garuda Indonesia est fiable, non ?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum