Lufthansa : Frais de réservations applicables au 1er septembre

air-journal_Lufthansa A320 sharklet Eurowings

Lufthansa applique ce 1er septembre sa nouvelle politique tarifaire avec l’introduction de 16 euros de frais supplémentaires pour les réservations via les GDS.

La nouvelle politique tarifaire s’applique dès aujourd’hui pour Lufthansa et ses filiales (Brussels Airlines, Swiss et Austrian Airlines) avec des prix inchangés pour toute réservation sur le site Internet mais des frais de 16 euros pour toute réservation effectuée par le biais des GDS (Global Distribution System, ou moteur de réservation). Rappelons que ces frais supplémentaires ont été vivement critiqués par les agents de voyage, l’ECTAA (European Travel Agents and Tour Operators Associations) ayant même déposé une plainte auprès de la Commission européenne.

Lufthansa indique de son côté dans son communiqué du  31 août que de nombreuses collaborations avec des partenaires variés dans le secteur de distribution des billets d’avion ont été initiées ces dernières semaines. Selon le premier transporteur d’Allemagne, les efforts engagés pour développer et créer de nouveaux canaux de réservation en « connexion directe » ont suscité un fort intérêt de la part de certains industriels. « Le marché est clairement ouvert à l’innovation et aux évolutions de cette nature », confirme Jens Bischof, membre du Bureau Exécutif et Directeur Commercial de Lufthansa German Airlines. « La réorganisation de notre dispositif de distribution des billets a engendré de nombreux échanges d’idées et d’expériences au sein de notre secteur ».

Et si Jens Bischof concède que ce « processus est également controversé », il se dit «plus convaincu que jamais que le fait de proposer des canaux supplémentaires de réservation à la fois plus élaborés et moins coûteux et qui, dans le même temps, nous permettent de mieux valoriser nos produits, est dans l’intérêt de nos clients. C’est pourquoi nous allons poursuivre le processus en cours. »

Les clients du groupe Lufthansa peuvent obtenir leurs billets sans avoir à payer ces frais en effectuant leurs réservation via les sites web des compagnies ou aux guichets des compagnies du groupe des aéroports. Les agents de voyage peuvent aussi  utiliser le portail dédié (www.LHGroup-agent.com) comme une alternative pour effectuer des réservations.

Les entreprises peuvent continuer à faire leurs réservations selon leurs tarifs contractuels via www.LH.com. Lufthansa a également conclu des accords avec le fournisseur de technologie Concur, une entreprise du groupe SAP, qui va fournir aux entreprises clientes du groupe Lufthansa des programmes informatiques spécifiques pour gérer les réservations sur www.LH.com à partir de l’année prochaine.

«  Nous souhaitons travailler avec les agents de voyage et les GDS pour moderniser la vente de billets d’avion, baisser les prix et être davantage en phase avec les attentes des consommateurs », explique Jens Bischof. « Pour cela, nous avons développé rapidement une gamme de solutions informatiques qui seront prochainement proposées à nos clients ».

http://www.air-journal.fr/2015-09-01-lufthansa-frais-de-reservations-applicables-au-1er-septembre-5149501.html

Commentaire(s)

  1. Cette histoire de « frais de service » puis « facturation GDS » etc etc a un air de Ryanair tout à fait inacceptable.
    Demain, c’est le boucher qui vous fera payer votre ticket de caisse (c’est exactement le même mécanisme). Autrement dit, la facture vous est facturée. Demain, vous devrez payer le ressemelage des chaussures du facteur, le maquillage de la vendeuse, j’en passe et des meilleures!
    N’est-il pas temps que le consommateur se rebiffe et envoie un signe fort en retour de ces pratiques?

    • The Joke….

      Bof…sur les factures type EDF par exemple,il y a 1000+1 taxes pour toutes sortes de choses…et là dessus s’applique la TVA ( dont le T veut dire Taxe, je le rappelle..) On a donc là aussi une taxe sur la taxe!!!!

      Rien de neuf sous le soleil en fait!

  2. flydreamer

    « baisser les prix et être davantage en phase avec les attentes des consommateurs », explique Jens Bischof. »
    Entre ce qui est dit et ce qui est fait , on est loin du compte .
    L’offre tarif sur leur page d’accueil à 99 euros sur certaines destinations n’est plus que virtuelle depuis bientôt 2 ans , les offres promotionnelles sur le long courrier n’ont plus rien de vraiment promotionnelle , ajouter à celà une politique du supplément bagages payant pour les vols court , l’attribution de sièges … je suis finalement passé de 5 voyages annuels(toute destination confondue ) à zéro . Mon choix se porte désormais ailleurs bien que j’avoue ,j’apprécie ce modèle de compagnie.
    Et maintenant , LH se targue de vendre en direct sans intermédiaire tandis que bien des compagnies font le forcing d’être omniprésentes sur tous les systèmes de réservation et de vente avec un tarif qui permet de décrocher la réservation.
    Lufthansa , à vouloir être trop gourmande et avare , finira par y « laisser des plumes » .Mauvaise stratégie . On en reparlera surement à moyen terme.

    • The Joke….

      A force de faire des post laudateurs sur la géniale Ryanair (qui vous facture toutes les options et tous les choix imaginables) au motif que si vous n’avez pas besoin d’un service particulier il n’y a pas de raison de le payer pour les autres passagers, et qu’il vaut mieux que chacun paye pour ce dont il a besoin…A force de lire cela et de voir à quel point tout ça serait génial selon les posts, les managements des autres compagnies ont pris note, et font  » ce qui plait au client »!!
      juste retour des choses et monnaie de la pièce en quelque sorte…

  3. encore l’arrogance Allemande …

  4. Bonsoir
    N’oublions pas la surcharge carburant alors que le prix du baril est maintenant a 40$ (plus de 100$ lors de la création de celle-ci). Je trouve cela inacceptable.

    Aloha

  5. La Tunisie est le 1er pays à avoir empêché LH d’introduire cette taxe superficielle dans le pays. Le syndicat des agences de voyage en Tunisie a obtenu gain de cause.

  6. Bientôt, le client finira par payer l’intégralité des services. A quoi bon payer un billet d’avion qui intègre suffisamment de taxe ?

    Le client de 2050 aura à payer sa réservation, son choix du siège, son enregistrement, son ticket bagage, son billet Electronique, le contrôle de sécurité, le repas à bord et puis quoi encore? On paye suffisamment cher un billet d’avion de nos jours…

    • Aujourd’hui le prix du billet d’avion est bien moins cher qu’il y a 20 ans.
      Il y a 20 ans un paris en tarif moins de 25 ans un cgg bkk coûtait 800€ contre aujourd’hui 650€ en tarif « vieux ».
      Un cdg jfk coutant 800€ contre 600€ aujourd’hui.
      Paris Sydney il y 20 ans coûtait 2000€ aujourd’hui pour un départ en mars 2016, j’ai touché mon billet à 880€ .

      Je me questionne , il serait temps que le consommateur apprennent à nouveau à payer « le juste prix ».

    • « On paye suffisamment cher un billet d’avion de nos jours… »

      Voyager en avion n’a jamais été si bon marché, d’ailleurs cette guerre mortifère des prix commence à se faire au détriment de certains fondamentaux de l’industrie. À tirer de partout avec des prix low cost on se retrouve avec du personnel low cost souvent en interim qui ne comprend pas grand chose à la sécurité aerienne faute de formation suffisante.

    • The Joke

      Si vous trouvez que  » vous payez suffisamment cher le billet d’avion DE NOS JOURS… »… c’est que vous n’avez sans doute jamais connu les tarifs des billets d’avion IL Y A QUELQUES ANNÉES….car ceux ci n’ont cessé de baisser depuis 20 ans au moins en part de pouvoir d’achat des gens….
      Affirmation donc, à mettre sur l’arrogance de la jeunesse probablement!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum