Océan indien : l’alliance Vanille approche

air-journal_Vanille Madagascar Austral Seychelles Mauritius

Les compagnies aériennes Air Austral, Air Madagascar, Air Mauritius et Air Seychelles, ainsi que les Comores, signeront la semaine prochaine un accord de coopération créant l’Alliance Vanille, visant l’amélioration globale de la compétitivité régionale par le renforcement de l’offre touristique, le développement du trafic, la facilitation des affaires et l’accroissement des échanges commerciaux dans cette région de l’Océan Indien.

C’est le 22 septembre 2015, trois mois plus tard qu’initialement envisagé, que l’accord devrait être signé à Tananarive par les représentants des compagnies aériennes régionales, sous l’impulsion de la Commission de l’Océan Indien (COI), annonçait hier l’Express.mu. Selon le communiqué de la COI publié en mai lors de la signature du protocole d’accord, cet accord de coopération « portant création de l’Alliance Vanille améliorera significativement et concrètement la desserte aérienne entre les pays de l’Indianocéanie comme à l’international ». Air Austral, Air Madagascar, Air Mauritius, Air Seychelles, ainsi que le ministère des Transports de l’Union des Comores jusqu’à la nomination d’un transporteur du pays, s’engageront à défendre ensemble leurs intérêts communs et à accroître la connectivité inter-îles tout en veillant à préserver l’attractivité des tarifs pour les passagers.

Pour Marie-Joseph Malé, président directeur général d’Air Austral et président du Comité des compagnies aériennes de la COI, le dialogue régional qui s’est installé grâce à l’impulsion de la COI « marque un tournant majeur pour le transport aérien régional ». En parallèle, les autorités responsables de l’aviation civile de l’Indianocéanie, réunis au sein du Comité des aviations civiles de la COI, travaillent sur la possibilité de mettre en place un cadre régulateur partagé ainsi que sur le renforcement des capacités des administrations notamment en matière de formation et de sûreté. Ce comité est présidé par le directeur général de l’aviation civile de Madagascar.

Mais d’autres développements sont envisagés, explique dans l’Express.mu le secrétaire général de la COI Jean Claude de l’Estrac, y compris la création d’une nouvelle compagnie régionale low cost par les transporteurs de la région dans le but de faire chuter le prix des billets d’avions entre les îles et vers l’Afrique. Un projet déjà évoqué par les dirigeants d’Air Austral et d’Air Mauritius, avec des variations qui devront être aplanies, et qui aurait en outre l’avantage d’attirer plus de touristes, particulièrement en provenance d’Asie. Ces derniers représenteraient « une véritable manne » pour les pays de la région, selon une étude de KPMG commandée par la COI. Mais deux obstacles principaux devront être réglés : les taxes d’aéroports extrêmement élevées, et la fragmentation du marché – ce dernier point justifiant pour KPMG la création de la compagnie commune.

Rappelons que l’annonce en mai dernier de la création de l’Alliance Vanille suivait celle d’un partage de codes vers la Chine entre Air Austral et Air Madagascar (et d’un autre entre Air Madagascar et Air Seychelles portant sur les liaisons entre leurs pays respectifs). Jean Claude de l’Estrac souligne dans l’Express.mu que « l’idée est de créer les conditions idéales pour que ces touristes asiatiques voyagent dans les îles de la région avant de se rendre en Afrique », avant d’ajouter que la finalité c’est de faire de l’Indocéanie « une destination globale avec de multiples portes d’entrée » – voire un « corridor entre l’Asie et l’Afrique ».

http://www.air-journal.fr/2015-09-15-ocean-indien-lalliance-vanille-approche-5150405.html

Commentaire(s)

  1. Pas une bonne idée que de prendre Air Mad dans cette alliance vu les problèmes qu’ils ont depuis des lustres .

  2. Boeing 777-300ER

    Air Madagascar n’a rien a faire dans cette alliance. C’est une compagnie aérienne moribonde gangrenée par la mafia qui dirige Madagascar, le sous-investissement et les problèmes de logistiques ce qui entraîne souvent des retards qui durent parfois 48 h ! Même Air Algérie aussi peu ponctuelle et où la nomenklatura FLN fait sa loi est plus sérieuse.

  3. SYJ Skanyery

    Air madagascar est le seul flops aérien parmi ces 4 compagnies de l’alliance vanille… Dommage qu’ils ait intégré du coup faudra faire une plaie insoignable..!!!!

  4. juju

    Air Mad est une compagnie à éviter le plus possible .
    Si vous êtes « planté  » à cause d’eux , sachez qu’une majorité d’hotel ne prend plus en compte l’hébergement des passagers d’Air Mad sauf à vos frais . Because Air Mad ne paye plus les hôteliers …
    Donc oui ,les annulations de vols sont courantes chez Air Mad , aucune fiabilité sur le fonctionnement de la compagnie ,
    Qui dirige Air Mad ????

    • Boeing 777-300er

      La nomenklatura malgache malheureusement ! C’est la même chose pour Air Algérie sauf que ses retards n’éxèdent pas les 5 heures sur les vols Europe/Canada-Algérie. Pour les vols vers l’Afrique, c’est une autre histoire… Mais Air Algérie appartient à l’État Algérien qui est très riche qui donc lui a fourni une flotte moderne mais pas la logistique. Air Madagascar n’a non seulement pas une flotte moderne (ce qui lui vaut l’annexe B de la liste noire de l’UE) et une logistique qui laisse à désirer !

  5. Tiens je pensais que la compagnie aérienne des maldives en faisait partie  » alliance vanille « 

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter