Emirates pose un A380 à Brussels Airport

aj_emirates a380

Pour inaugurer le premier anniversaire de sa ligne entre Dubai et l’aéroport de Bruxelles Zaventem, Emirates y a fait atterrir hier vendredi pour la première fois un Airbus A380.

C’est la seconde fois qu’un SuperJumbo se pose à Brussels Airport (aéroport de Bruxelles-Zaventem), mais la première fois en juin 2010, l’A380 en visite et destiné à Lufthansa, était vide de passager. Cette visite a été l’occasion d’un baptême d’eau pour le SuperJumbo d’Emirates mais aussi un test grandeur nature, alors que l’aéroport de Bruxelles Zaventem examine la possibilité d’aménager ses infrastructures de manière à pouvoir accueillir dignement le plus gros avion passager au monde. « Des vols avec un A380 pourrait devenir réguliers, en fonction de la demande du marché, explique Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport au Soir. Toutes les adaptations nécessaires pour pouvoir recevoir l’appareil de façon régulière peuvent être réalisées en dix-huit mois.» Le coût de tels travaux s’élèverait à 10 millions d’euros.

Emirates relie depuis le 5 septembre 2014 Dubaï et Bruxelles-Zaventem, une liaison où elle déploie habituellement un Boeing 777-300ER de 360 sièges en tri-classe (8 en Première classe, 42 en classe Affaires et 310 en classe Economie). 230 000 passagers ont emprunté cette ligne jusqu’à aujourd’hui.

http://www.air-journal.fr/2015-09-19-emirates-pose-un-a380-a-brussels-airport-5150554.html

Commentaire(s)

  1. Pour vincent et ceux qui disent que leurs avions volent vides :
    230 000 pax / 365 jours = 630 pax par aller retour.
    630/2 = 315 pax sur 360 sieges disponibles, soit un taux d’occupation d’environ 87,5%.

    Avions vides, pas de soucis pour la rentabilité, dites-vous ?

  2. Clo2B

    Pour faire suite aux 2 articles précédents, on pourrait même dire qu’Emirate d’une certaine façon a été subventionné par….Airbus !!
    En effet, suite à des retards de livraison, cet avionneur s’est vu contraint pour l’A380, de verser plus de 100 millions de dollars à cette compagnie aérienne,à titre de dédomagement donc une belle ristourne sur ses avions !!
    Par contre, si j’étais Boeing, je me méfierais concernant la commande des 150 777x, s’il ne peut la livrer dans les délais, ce qui a souvent été le cas dans un passé proche( avec le 787 notamment)……

    • MAB

      subventionné… ce sont plutôt les clauses du contrat.
      Mais il est vrai qu’EK en a bien profité, comme toutes les cies qui ont des retards de livraison.

    • The Joke

      Les mots ont des sens qu’il convient de conserver si nous voulons tous arriver à nous comprendre…L’usage de mots inappropriés est à bannir,sauf à vouloir creer confusion et incompréhension…et sauf à vouloir manipuler quelque peu la pensée d’autrui…
      Dans le cadre de ces remarques,l’utilisation de  » subventionne » comme vous le faites la est incontestablement au mieux inapproprié, voire tendancieux ou meme manipulateur….

      • Clo2B

        Il est bien évident, que ce que j’ai écrit était avant tout destiné à « faire le buzz » comme on dit,et ça a marché au delà de mes espérances…
        Cela dit je suis étonné qu’un certain nombre l’ai compris au 1er degré….
        En effet ce que voulais rappeler avant tout, c’est que que dans la rentabilité d’un projet, la prise de commande est loin d’être le plus important, et calmer l’ardeur de tous ceux qui se basent la dessus pour annoncer de prétendus succès à venir…

  3. Airbus verse 100 millions de dollars à Emirates et vous dites que cette compagnie est subventionnée par Airbus ? Ça me fait tellement rire. La moitié des A380 d’aujourd’hui sont des commandes d’Emirates. C’est à dire 140 machines.

    Le prix unitaire moyen est de 425 millions de dollars. Même en supposant que le volume de commande leur a permis de toucher chaque machine à 400 millions, ça fait donc -25% de solde sur une seule et unique machine. Ça paye les moteurs… Puis ramené au volume total de la commande qui est 56 MILLIARDS d’euros…

    Donc que représentent 100 millions de dollars dans ce cas? 0,18%….
    Mais sachez une chose encore: il semblerait qu’Emirates commande ses A380 avec environ 35millions de dollars d’options sur chaque machine, ce qui fixe en réalité le prix unitaire à 460 millions… Refaites le calcul… Ça fait 23 milliard par paquet de 50 machines et ils en ont 140.

    Va falloir qu’en France on arrete d’etre mauvaise langue et qu’on réagisse vite car on a pas de pétrole mais une image de marque qu’on utilise dans le milieu de la mode et en cuisine sans le transposer dans le milieu de l’aérien.

    AF va bientôt mettre la clé sous la porte s’il ne réagissent pas au plus vite. Les articles nous montrent que quotidiennement dans le monde entier les choses bougent sauf en France. Il va falloir attendre peut etre les recrutement de 2018 avant de voir un micro changement…

    • @SEUIL DE PISTE: Un prix obtenu de 400 millions au lieu de 425, fait faire une économie de 6% et non 25%.

      Même si nous ne connaîtrons jamais le prix final acheté, je doute fort qu’Emirates ait obtenu seulement 6%.
      Un prix proche de 300 millions semble plus réaliste et encore.

  4. En effet les mots ont un sens et il convient d’etre attentif.
    Les chiffres aussi.
    Airbus : cotee en bourse, comptes annuels publis.
    Emirates : legislation locale imposant la diffusion des comptes annuels audites par un cabinet international qui audite la majorite des airlines IATA.
    On en tire deux chiffres :
    – EK paye ses 380 environ 340 millions US$
    – remplissage global de EK : 70,5 % en moyenne annuelle, mais avec la strucure de couts le point mort (seuil de profitabilite) est de 65 %, vu le volume on aboutit bien au profit annonce (qui est assez faible d’ailleurs).
    Nota pour le load factor : moins de 20000 billets GP par an chez EK, 750000 chez AF, mais tout ne se compare pas (en nombre de billets GP)

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum