Le pilote d’un vol Tel Aviv-Toronto se déroute pour sauver la vie d’un bouledogue français

Air-journal-787-9-Air-Canada

Le commandant de bord d’un 787 Dreamliner parti de Tel Aviv pour Toronto, s’est dérouté vers Francfort suite à un dysfonctionnement de l’un des appareils de chauffage en soute. Il a ainsi sans doute sauvé la vie d’un chien (un bouledogue français) qui s’y trouvait.

C’est peu après le décollage dimanche dernier que le commandant de bord d’Air Canada dont l’identité n’a pas été dévoilé, s’est aperçu qu’un système de chauffage en soute connaissait une défaillance. Sachant que Simba, un bouledogue français en était passager, il a pris la décision de se dérouter vers Francfort pour préserver sa santé. Il faut ajouter que selon les règles d’Air Canada, si un animal voyage en soute, il ne doit pas faire moins de dix degrés . Or, le pilote a pris conscience que la température dégringolerait probablement plus bas s’il poursuivait son vol transcontinental.

Une fois atterri en Allemagne, Simba a été placé au chaud dans l’avion et les 232 passagers ont poursuivi leur vol pour se poser à Toronto avec 75 minutes de retard. Le pilote d’Air Canada a été félicité pour sa vivacité d’esprit et sa compassion, même si un déroutement représente un réel coût financier pour sa compagnie. « Le commandant de bord s’est à juste titre préoccupé du confort et du bien-être du chien », a expliqué Peter Fitzpatrick, porte-parole d’Air Canada. « Avec l’altitude, cela pouvait devenir très inconfortable, et peut-être sa vie aurait été en danger si le vol avait continué. » Côté passagers, il n’a pas été fait état de manifestations de colère : « La réaction d’ensemble était positive, surtout lorsque les gens ont compris que le chien était potentiellement en danger mais sain et sauf grâce au changement de direction. »

Air-journal-bouledogue françaisGerrman Kontorovich, passager de ce vol Tel Aviv-Toronto et propriétaire du bouledogue français, a lui aussi remercié le pilote, déclarant à CityNews Canada : « C’est mon chien, c’est comme mon enfant. Il est tout pour moi. »

http://www.air-journal.fr/2015-09-19-le-pilote-dun-vol-tel-aviv-toronto-se-deroute-pour-sauver-la-vie-dun-bouledogue-francais-5150581.html

Commentaire(s)

  1. Boeing 777-300er

    Quand je pense qu’El Al ne se déroute pas lorsque des juifs orthodoxes restent debout sous prétexte qu’ils ne souhaitent pas s’asseoir à côté de femmes empêchant ainsi les passagers d’aller au toilettes sur un vol de 11 heures !
    Bravo Air Canada !

  2. Fan de bouledog français, en ayant moi meme … ancien pilote de chez AC Jazz… je dis BRAVO !! et quel professionanlime! …

  3. mnbee

    Un grand MERCI au Captain de ce vol.

  4. Trebor

    Je suggère à AC d’ajouter des thermomètres dans les soutes, ceux-ci en relation avec la cabine de pilotage.

    Ce petit chien est très sympa avec son p’tit air sérieux.

  5. Vincent

    Je tiens à remercier chaleureusement El AL au nom du MDLBF (Mouvement Démocrate de Libération des Bouledogue Français).

  6. Will5906

    Belle décision de la part du cdb… Mais on vit vraiment dans un monde de paradoxes…

  7. Tout ça juste pour un animal ?? En plus ce n’est même pas un cheval qui vaut des millions !! Faire perdre du temps et organiser un déroutement non gratuit ?

    Ils sont fous ces canadiens !

  8. 777OLIVIER

    Pfff c’est surtout tres con de la part de boeing de n’avoir pas pu permettre l’accès aux soutes ou sont placés les animaux.
    Il aurait été plus simple de descendre via une trappe quelconque et mettre ce chien de petite taille en cabine (quitte a lui donner des cachetons pour qu’il dorme) avec les PAX et hop on continue le vol… Pas Bien ca….

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter