Privatisations des aéroports de Nice et Lyon début 2016 ?

aj_aeroport_lyon2

Le processus de privatisation des gestionnaires des aéroports de Nice et Lyon devrait être mené à bien début 2016. Mais seul le premier pourrait éventuellement intéresser Aéroports de Paris (ADP), le second étant jugé trop proche du hub de Charles de Gaulle.

Alors qu’on ne parlait jusque là que d’une date limite en milieu d’année prochaine, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a un peu précisé le 21 septembre 2015 les étapes du processus : finalisation du cahier des charges à l’automne, premier tour de table à la fin de l’année, et « on devrait avoir la réponse » début 2016 (sans que l’on sache s’il parle du candidat retenu ou de la finalisation du contrat dans sa déclaration recueillie par l’AFP). L’opération devrait se dérouler via un appel d’offre, comme ce fut le cas pour Toulouse-Blagnac, et il y aurait déjà « beaucoup de manifestations d’intérêt » puisque les sociétés de gestion aéroportuaires « sont des actifs de qualité bien connus, bien régulés » ; le ministre rappelle que les actionnaires minoritaires actuels « ne seront impliqués dans aucune des offres ».

Rappelons que ces privatisations ne concernent que les gestionnaires des aéroports de Nice-Côte d’Azur et Lyon-Saint Exupéry ; les infrastructures resteront propriété de l’Etat, qui conserve un droit de regard sur les taxes d’aéroport tandis que l’ouverture de nouvelles lignes aériennes restait du ressort de la DGAC. Après avoir vendu ses parts dans le gestionnaire l’aéroport de Toulouse-Blagnac au consortium sino-canadien SNC Lavalin et Symbiose, l’état français avait poursuivi le mouvement en février dernier : les députés avaient alors adopté le principe d’une ouverture du capital des sociétés gérant les deux plus grands aéroports de province. L’Etat cèdera donc ses 60% de parts dans le capital de Nice et de Lyon, le reste étant réparti entre les CCI (25%) et les collectivités locales (15%).

Le PDG d’Aéroports de Paris (ADP) Augustin de Romanet a de son côté déclaré hier lors d’un entretien accordé aux Echos qu’il ne sera « pas candidat » pour la reprise de l’aéroport Saint Exupéry, « le développement de Lyon risquant de concurrencer le hub de Paris et donc la compagnie aérienne Air France ». Il rappelle dans la foulée que le hub parisien offre chaque semaine « plus de 20 000 connexions en moins de deux heures », et qu’il est lié à « la puissance du réseau long-courrier » de la compagnie aérienne et de l’alliance SkyTeam ; tout déplacement du centre de décision diminuerait selon lui « la puissance » du hub parisien. Le PDG souligne dans le même temps que le cas de Nice « est différent » et qu’il va donc « regarder » l’aéroport de la Côte d’Azur…

air-journal_aeroport Nice

http://www.air-journal.fr/2015-09-22-privatisations-des-aeroports-de-nice-et-lyon-debut-2016-5150692.html

Commentaire(s)

  1. Tant mieux, ADP n’aurait fait que bouffer Lyon. Si GVA s’avère être candidat, cela pourra au contraire être bénéfique en développant une certaine complémentarité, puisque l’aéroport suisse arrive à saturation.

  2. Bien sûr que le PDG d’ADP va « regarder » NCE de près…de très près même puisque ce dernier est déjà relié à toute l’Europe, à la Russie, au Moyen Orient, aux USA, au Canada et bientôt à l’Asie (Xiamen Airlines), en direct.
    Et ça, il va tout faire pour en stopper cette progression à l’international, si il le peut, de façon à ce que la plate forme Nicoise soit uniquement desservie par des 320 pour l’Europe et…ADP.
    Mais il rêve debout le pauvre vieux et j’espère de tout coeur, comme nous tous ici, que le candidat gagnant ne soit pas en fait un polichinel de l’Etat, ou plutôt un tour de passe passe déguisé du gouvernement afin de « brider » les ambitions d’NCE.
    Les pressions en coulisse pour ce dossier vont être fortes, croyez moi..

    • Croyez vous vraiment et sérieusement que des entreprises investissent massivement pour ensuite perdent délibérément de l’argent .
      Soyons sérieux et arrêter un peu la parano. Nice n’est pas non plus le centre du monde.

    • N’y a t’il pas plus de vol vers Londres que vers CDG (Orly n’est pas connecté « au monde » et prendre un vol qui arrive à Orly pour en prendre un autre au dpart de CDG …) ?
      Je me permet cette remarque car si c’est le cas une escale il n’est pas forcément moins intéressant pour un Niçois de faire une escale à Londres qu’à CDG.

  3. JE vote pour le rachat de NCE par Easyjet ! Aller salut !

  4. Je préfère ADP a un investisseur étranger !

    • C’est sûr que si vous comparez par rapport au groupe chinois qui a investi dans Toulouse Blagnac …
      Pour ma part je ne suis pas contre un investisseur étranger s’il est sérieux et qu’il compte réellement développer et/ou améliorer l’aéroport de Nice.

  5. Nice n’étant pas le centre du monde, ADP doit s’en détourner absolument n’est-ce pas? Et pourtant..
    Mais ça ne se fera jamais avec eux et le développement à l’international va continuer sa croissance afin de nous permettre d’éviter l’étape pénible de CDG. Fut-ce-t-il avec un très gros investisseur….Allemand (qui à déjà toute les faveurs du dossier).

  6. Officiel #2
    Le groupe d’investissement QSI se penche sérieusement sur les cas LYS et NCE selon la chaîne info Skynewsarabia.
    Tremblement de terre imminent chez les anti robes blanches….

  7. AF002SSR

    On vend nos bijoux de famille comme en…Grèce ! 🙂
    Bravo la « gauche »

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum