Boeing : 300 commandes et un centre de finition en Chine

air-journal_Air-China-777-300ER

Boeing a annoncé la nuit dernière la finalisation de 300 commandes et engagements d’achat avec la Chine, et un partenariat avec l’avionneur local COMAC pour mettre en place un Centre de finition et de livraison (C&DC) de monocouloirs 737, sa première installation industrielle dans l’empire du milieu.

La visite du président chinois Xi Jinping dans les usines de Boeing à Everett dans l’état de Washington, où il a parcouru les lignes d’assemblage finale des 747, 777 et 787, a eu les effets escomptés, en termes commerciaux autant qu’industriels. L’avionneur a signé avec CASC (par qui passent tous les achats d’avions des compagnies aériennes chinoises) pour 300 commandes et engagements d’une valeur estimée à 38 milliards de dollars au prix catalogue ; 60 monocouloirs sont destinés aux sociétés de leasing ICBC et CDB Leasing, les 240 autres avions allant à des compagnies non précisées (190 monocouloirs et 50 long-courriers).

Plus symbolique sans doute, la signature par Boeing d’un accord de coopération avec COMAC pour établir un centre de finition et de livraison (Completion and Delivery Center, C&DC) de 737 sur le territoire chinois, où les monocouloirs recevront peinture et aménagement intérieur, et seront remis à leurs clients. La coentreprise « augmentera de manière significative la collaboration de Boeing avec l’industrie aéronautique chinoise », écrit l’avionneur dans un communiqué, « tout en permettant de futures hausses du rythme de production à la FAL de Renton ». Boeing précise que ce C&DC, qui pourrait être installé à Zhoushan dans la province du Zhejiang selon un journal économique chinois, « n’entrainera pas de baisse d’emploi dans le programme 737 » à Renton. Pour le vice-président de COMAC Wu Guanghui, cette nouvelle collaboration permettra « l’avancement plus rapide du transport commercial chinois, et aidera au développement de l’industrie locale de la finition des avions ». La Chine aura besoin selon Boeing de 6.330 avions de ligne supplémentaires d’ici 20 ans, dont près des trois quarts de monocouloirs. L’accord final est en cours de rédaction. Il rappelle bien sur celui qu’Airbus vient d’annoncer pour ses propre A330, la construction du CD&C à Tianjin devrait être achevée au deuxième semestre 2017 avec une livraison inaugurale prévue début 2018. L’avionneur européen opère depuis 2008 à Tianjin une FAL pour ses A320, un pas que son concurrent américain n’est pas encore prêt à franchir.

Boeing, qui est déjà le plus gros client étranger de l’industrie aéronautique chinoise, a d’autre part annoncé une collaboration avec son sous-traitant AVIC, pour l’aider entre autres à « améliorer ses capacités manufacturières » et « développer son infrastructure et ses pratiques commerciales, en particulier la gestion de la chaine d’approvisionnement ». Et il lance une initiative pour développer le biocarburant issu des déchets agricoles en Chine.

air-journal_Air-China-737-800

http://www.air-journal.fr/2015-09-24-boeing-300-commandes-et-un-centre-de-finition-en-chine-5150771.html

Commentaire(s)

  1. Clo2B

    Décidément, les chinois vont connaitre les moindres détails des secrets de fabrication des 2 principaux avionneurs …
    Pour compléter ce que je voulais dire à propos du danger (bien improbable heureusement) de la disparition éventuelle d’un des 2 « poids lourds » actuels, serait que les compagnies aériennes, qui n’accepteraient pas de dépendre d’un seul fabricant, regarderaient probablement d’ un oeil beaucoup plus favorable les projets d’un éventuel consortium aéronautique Russo-Chinois évoqué depuis déjà un certain temps,et ceci,bien sur au détriment de l’économie occidentale…
    Projets, qui à l’heure actuelle seraient accueillis au mieux avec un sourire poli, voire un grand éclat de rire, dès la sortie du bureau, tant que Airbus et Boeing continueront d’exister…..

    • SYJ

      J’aimerais bien que la chine etablisse un consortium avec la russie… il va falloir se méfié du irkut qui consomme beaucoup moi qu’un a320 neo ou un 737 max..Il sera un concurrent plus serieux que ce comac 919 qui je dit au final est presque une copie de l’A320… sur ce boeing domine toujours le marché chinois mais pour combien de temps????

      • Clo2B

        Un consortium Russo-Chinois, serait sans dote intéressant à observer d’un point de vue industiel, mais à terme, en cas de succès, ce serait forcément au détriment des emplois dans notre partie du Monde…

      • Boeing dit détenir à l’heure actuelle « plus de 50% » du marché des avions commerciaux en Chine. La « domination » est donc relative…
        Sachant qu’Airbus a nettement progressé en Chine ! Des centaines de vente faites ces derniers mois, dont la commande historique de 75 gros porteurs A330 cette année !
        Boeing ne pouvait rester sans réaction…
        Normal pour des avions à réaction ! LOL !

    • Dans un premier NON ! La coopération ne porte que sur un centre de finition & livraison.(peinture et aménagement intérieur). Donc les Boeing n’y seront pas fabriqués.
      Boeing n’est pas prêt à partager ses technologies.
      Tout dépendra de la capacité de COMAC à évoluer dans les prochaines années, sachant qu’ils ont aussi pour ambition de se lancer dans le gros porteur.
      Dommage qu’en Europe on n’a pas de fabricant de moteurs d’A320 (le même qui équipe le B737 ou Comac) il y a un fort potentiel et des emplois à la clé ! On a bien Rolls Royce mais ne fait que les moteurs des gros porteurs.

  2. Mais cela est de toute manière inevitable si vous souhaitez vous attaquer commercialement à de gros marchés. Les constructeurs de véhicules ou de matériels ferroviaires, par exemple, produisent directement, sur place en chine ou aux US afin de pouvoir vendre aux consommateurs locaux et il n’y à aucunes raisons pour que cela ne se produise pas avec l’aérien..
    Airbus l’à compris il y a quelques années déjà avec son unité de montage de Tianjin, en Chine et avec sa nouvelle unité de production de 320 fraichement inaugurée aux US et pour le coup, Boeing ne fait que suivre en cela la stratégie d’Airbus…comment souvent.

    • @ERIK DE NICE « Boeing ne fait que suivre en cela la stratégie d’Airbus…comment souvent ». On ne peut pas vraiment dire que ce fut le cas avec le Boeing 747 qui a longtemps dominé les cieux bien avant que l’A380 ne soit conçu et surtout le 787 qui amené Airbus à concevoir l’A350. Vous voyez ce que je veux dire?

      • @DAOU860

        Entièrement d’accord avec vous, tous les produits airbus ne sont qu’une simple réponse aux produits Boeing. airbus ne fera jamais un pas en avant. ERIK DE NICE est vexé à cause de la grosse commande qu’à reçu Boeing du coup il essaie de se rassurer comme il peut. C’est marrant, dès qu’il y a une grosse commande airbus il y a tous les pro airbus qui dénigrent Boeing et en ce moment ils sont tous cachés car ils ne savent plus quoi dire si ce n’est que s’inventer des excuses bidon pour justifier cette grosse commande.

  3. Aïe Aïe Aïe airbus, ça vous fait très très très mal cette commande de Boeing

  4. Ahahahahahahahah!!
    Petite précision : lorsque Boeing à sorti le 747…Airbus n’existait pas!!

  5. Et Airbus avait depuis longue date l’intention de renouveller sa gamme Bi- Couloirs.
    Lorsque Boeing songera au bout de 60 ans à renouveller enfin son 737, vous croyez que cela va soudainement donner des idées à Airbus qui n’aurait jamais eu l’idée d’un remplaçant au 320???
    Ahahahahahahah!!!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum