Royal Air Maroc gère les retours du Hadj

air-journal_Royal Air Maroc 787 takeoff nuit

La compagnie aérienne Royal Air Maroc a débuté hier les premiers vols de retour du pèlerinage du Hadj, avec des retards au départ de Djeddah renforcés par des circonstances calendaires.

La compagnie nationale marocaine annonce dans son communiqué du 28 septembre 2015 s’être mobilisée pour la « phase retour de l’opération du Haj », le lancement des premiers vols depuis l’Arabie Saoudite étant accompagné d’une « certaine congestion ». Royal Air Maroc explique qu’elle est en particulier due au fait que « le jour de l’aïd en Arabie Saoudite a coïncidé cette année avec le même jour de l’aïd au Maroc » ; alors que la programmation des vols retour se basait jusque là « sur le décalage habituel d’un jour entre les fêtes des deux pays ». Mais, puisque les deux pays ont fêté l’aïd le même jour (fait rare), la programmation des premiers vols devait subir des changements. Par conséquent, certains vols enregistrent des retards au départ de l’aéroport de Djeddah.

Royal Air Maroc mobilise tous ses moyens « au niveau de la flotte et des ressources humaines pour rétablir la situation et pour acheminer les pèlerins marocains vers le Maroc dans les plus brefs délais ». Pour répondre à cette demande pressante, la compagnie a déployé plusieurs avions supplémentaires et qui n’étaient pas programmés initialement, afin d’assurer le transport des pèlerins marocains. Sensibles aux « conditions particulières » dans lesquelles s’est déroulée le Hadj cette année, avec plus de 760 victimes dans une bousculade, et mus par le sentiment de solidarité vis-à-vis des pèlerins, les équipages et les personnels de la compagnie nationale sont entièrement mobilisés dans cette mission. Aussi des instructions ont été données pour faciliter et accélérer la procédure du voyage, et pour assurer la prise en charge des dépassements en matière de bagages.

Tout en présentant ses excuses aux pèlerins concernés pour les désagréments indépendants de sa volonté, Royal Air Maroc « saisit cette occasion pour exprimer ses vifs remerciements aux autorités saoudiennes pour la coopération exemplaire dont elles ont fait preuve et pour lui avoir autorisé la mise en œuvre de vols supplémentaires dans les plus brefs délais ».

http://www.air-journal.fr/2015-09-29-royal-air-maroc-gere-les-retours-du-hadj-5151045.html

Commentaire(s)

  1. Observateur

    L’article ne mentionne ni le type d’appareil, ni les rotations, il a plutôt l’air d’un communiqué de la RAM.

  2. Boeing 777-300er

    Il faut d’URGENCE finir le terminal 1 de Casablanca Mohammed V car l’année prochaine, le Hadj coïncidera avec les vacances d’été en août et les terminaux seront plein à d’abord. Il faut que je m’arrange pour aller au Bled en juillet car sinon ça va être le bordel…

  3. Airbid

    Ces informations sont de première importance.En effet cela nous fait une belle jambe de savoir qu’un transporteur fait son métier.
    On nous avait meme annoncé autrefois, sur ce site , que la RAM voulait s’équiper d’un A380 pour transporter les pèlerins.. Bof, ..cela sera pour l’an prochain , si Allah le veut.

    • L’activité de transport des pèlerins est saisonnière, l’essentiel des rotations du 747-400 en possession de la RAM concerne CMN-YUL, et les déplacements royaux en période d’inactivité. L’achat d’un gros porteur, vraisemblement un 747-800, est prévu pour le remplacement du 747-4 acheté en 1998.

  4. Ils ne devaient pas se payer un 747-8 pour ce genre de routes?? Voir un 380?
    Malaysia pourrait peut-être être intéressée pour leur en céder un?

  5. flyzone

    je ne comprend pas vraiment l’utilité de l’article ? la RAM gère le retour des plérins et alors ? air Algérie , tunisaire , garuda , malaisya ainsi que toutes les compagnies des pays musulmans font la meme chose et chaque année sans pour autant en faire un trophet

    • aeroclub

      cette année la RAM a anticipé la fronde des passagers car il y’aurait des gens laissés à leur sort à Djedda.
      Ceci dit le Hadj est un casse tête pour la RAM et les autres aussi à cause du fait que:
      Les Saoudiens organisent mal la grande affluence – y’a qu’à voir la catastrophe de Minane jeudi dernier et en plus ils ne peuvent programmer le retour qu’en se basant sur la calendrier lunaire d’où la pagaille cette année!
      Rajouter à tout cela les pèlerins eux même qui dans beaucoup de cas sont la causse direct de problèmes de ponctualité et d’embarquement à bord.

  6. Boeing 777-300er

    Je n’ose même pas imaginer les pèlerins algériens qui se coltinent Air Algérie et son manque de professionnalisme !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum