Mitsubishi : premier vol du MRJ à la fin du mois

air-journal_MRJ roulage essai

Mitsubishi Aircraft Corporation a réduit à la dernière semaine d’octobre la date du vol inaugural de son avion régional MRJ90, premier appareil commercial construit au Japon depuis plus de 40 ans.

Dans son communiqué du 30 septembre 2015, l’avionneur japonais basé à Nagoya explique que le premier des cinq MRJ90 utilisés pour la campagne de certification effectuera son vol inaugural « entre le lundi 26 et le vendredi 30 octobre », soit trois ans plus tard qu’initialement prévu. Avant de préciser dans son communiqué que la « priorité absolue » sera apportée à la sécurité pour cette première : le programme pourra être modifié « en fonction de conditions relatives à l’avion, à la météo etc. ». L’annonce officielle du vol inaugural ne sera d’ailleurs faite que la veille. Le MRJ-90 devrait voler environ une heure autour de l’aéroport de Nagoya, quatre autres avions d’essais devant le rejoindre pour effectuer les 2500 heures de vol du programme de certification.

Propulsée par des moteurs Pratt&Whitney PurePower, la famille de biréacteurs régionaux MRJ dont le rollout a eu lieu en octobre 2014 a enregistré à ce jour 407 commandes dont 223 fermes ; la première livraison est attendue au deuxième trimestre 2017. La compagnie de lancement All Nippon Airways (ANA) a acheté 15 MRJ90 (plus 10 en options) ; ce modèle pouvant embarquer entre 86 et 96 passagers a enregistré l’intégralité des commandes fermes, dont cent pour la compagne américaine SkyWest ou 32 pour Japan Airlines, alors que le petit frère le MRJ70 n’en compte toujours aucune.

Le Japon n’avait plus produit d’avion commercial depuis 1974 et l’arrêt de la production du YS-11, mis en service en 1962 par Nihon Aircraft Manufacturing Corporation pour remplacer les Douglas DC-3.

air-journal_Mitsubishi-MRJ

http://www.air-journal.fr/2015-10-05-mitsubishi-premier-vol-du-mrj-a-la-fin-du-mois-5151327.html

Commentaire(s)

  1. Clo2B
    Publié le 5 octobre 2015

    Certains commentaires ont été très dur pour l’esthétique de cet avion, mais je ne lui donnerai tout de même la note….Zéro

    Banzaî !!!

    Ok, je sors une fois de +

    • The Joke
      Publié le 5 octobre 2015

      Question look, et bien que tous les goûts sont dans la nature d’une part, et que, d’autre part, les compagnies n’achètent pas un avion pour son look, je retrouve pour ma part la meme image que celle que j’ai eu je dis en voyant un B 757-200 pour la première fois: une sauterelle haute perchée sur ses pattes et pointant vers le sol ( ca, c’est sans doute l’effet du design pointe avant- glaces de cockpit !!!

    • Vincent
      Publié le 5 octobre 2015

      Les goûts et les couleurs …

      Pour ma part, je le trouve plutôt réussit.

  2. ingéaero
    Publié le 5 octobre 2015

    marché du jet régional saturé je prédis le même « succès » que le superjet 100 va falloir que Mitsubishi propose de sacré politique support & service et des compensation en béton pour espérer faire une percée aussi probante que Embraer

  3. 40 ans sans construire d’avions commerciaux. De la part d’un pays qui maîtrise les technologies les plus pointues, cela reste surprenant. Alors lobbying de Boeing qui a fait largement appel aux équipementiers? Manque de volonté politique? Rentabilité aléatoire?

  4. Ils ont continués à fabriquer des avions. Des avions et hélicoptères militaires sous licence américaine mais également des avions de surveillance maritime de fabrication et conception 100 locale. Des quadri-réacteurs.

  5. Question look je dirais qu’il est plutôt plus joli que leurs voitures! (Pas de mérite!). Espérons que l’aménagement intérieur sera de meilleure qualité que ce qu’ils proposent sur 4 roues!
    Pour le reste, attendons de voir si des clients occidentaux sont intéressés. Comme suggère Ingeaero il va falloir mettre le paquet question support pour que l’on ait envie de s’y pencher.

  6. BEN
    Publié le 5 octobre 2015

    Ça reste un avion très conventionnel, rien d’anormal. Certains le trouvent beau d’autres non… Néanmoins, une chose est claire, cet avion est ultra beau comparé à la mocheté et pourriture d’airbus 318, ça il n y a pas photo!

  7. Comparer cet avion à l’A318, c’est comme comparer le B752 à l’A350 (car ils ne sont pas de la même époque et n’ont pas la même capacité en pax)

  8. BEN
    Publié le 5 octobre 2015

    @KOALACTUS: bla bla bla bla bla vous essayez de vous rassurer…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum