AirAsia Japan va enfin pouvoir redécoller

Air-journal_Airasia A320_Sharklet

La compagnie aérienne low cost AirAsia Japan a obtenu son certificat d’opérateur aérien, le début des opérations étant annoncé au printemps 2016 au départ de l’aéroport de Nagoya.

La filiale japonaise du géant malaisien du vol pas cher AirAsia a annoncé le 6 octobre 2015 avoir obtenu du ministère des transports son AOC (certificat d’opérateur aérien), ce qui lui permet d’envisager un vol inaugural au plus tôt en avril 2016 – presque deux ans après l’échec de la tentative précédente. AirAsia Japan sera basée à l’aéroport de Nagoya-Chubu Centrair, et selon son CEO Yoshinori Odagiri ses premières liaisons seront à destination de Sapporo (en concurrence directe avec ANA, Air Do, Japan Airlines et Jetstar Japan) Sendai (face à ANA et JAL) et Taipei (face à JAL, China Airlines et Cathay Pacific). Le nombre d’Airbus A320 de sa flotte initiale n’a pas été précisé.

Le CEO du groupe AirAsia Tony Fernandes s’est dit « ravi d’être de retour au Japon où nous avons des partenaires fantastiques avec qui nous partageons la vision de changer la façon dont voyagent les Japonais ». Avant de souligner que Chubu-Centrair, sur une île artificielle au large de Nagoya, est une « base fantastique » même aucune filiale du groupe ne s’y pose, contrairement à Sapporo-New Chitose (AirAsia X depuis Kuala Lumpur) ou Taipei-Taoyuan (AirAsia depuis Kota Kinabalu, AirAsia X depuis Kuala Lumpur). Le groupe est en revanche présent à Osaka et Tokyo (Haneda et Narita).

Après l’échec en juin 2013 de la première AirAsia Japan lancée avec ANA (All Nippon Airways, qui l’a depuis renommée Vanilla Air), la low cost avait dévoilé en juillet 2014 son alliance avec le groupe Rakuten, troisième acteur mondial du commerce en ligne qui possède une filiale de réservation de voyages (18% du capital), Octave Japan Infrastructure Fund (19%) et avec d’autres investisseurs japonais. Tony Fernandes, dont AirAsia Investment Ltd détient 49% de AirAsia Japan, avait de son côté assuré dès février 2014 que le Japon « sera notre hub en Asie du nord-est ». Le groupe possède déjà des filiales en Thaïlande, en Indonésie, aux Philippines et en Inde pour le moyen-courrier, et dans les deux premiers pays pour le long-courrier d’AirAsia X.

http://www.air-journal.fr/2015-10-07-airasia-japan-va-enfin-pouvoir-redecoller-5151493.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter