Air France : sanctions, pression et bouc émissaire

air-journal_air-france_maintenance

Les cinq employés de la compagnie aérienne Air France renvoyés devant un tribunal pour les violences du CCE devraient être mis à pied sans solde. Le gouvernement semble changer de cheval au milieu du gué sous la pression politique, tandis qu’Aéroports de Paris refuse d’être le bouc émissaire de la compagnie.

A en croire BFM TV, la compagnie nationale devrait mettre à pied sans solde ce 15 octobre 2015 les cinq salariés qui seront jugés à Bobigny le 2 décembre pour des faits de « violences en réunion ayant entraîné une incapacité temporaire de travail n’excédant pas huit jours ». Une sanction qui serait une première dans l’histoire d’Air France. Ces employés âgés de 35 à 48 ans et travaillant dans la branche Cargo et à Air France Industries, avaient été remis en liberté mardi à l’issue de 30 heures de garde à vue ; ils risquent jusqu’à trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. Air France a également déposé plainte pour dégradations et pour entrave au Comité Central d’Entreprise, avec des peines théoriques respectivement de 2 ans de prison et 3000 euros d’amende et de 75 000 euros d’amende – ces plaintes sont en cours d’instruction. Tout cela découle des incidents du 5 octobre lors du Comité Central d’Entreprise, quand des dirigeants et des vigiles avaient été agressés par des manifestants venus protester contre l’annonce du possible licenciement de 2900 employés d’ici deux ans.

Alors que des discussions bilatérales ont repris entre la direction d’Air France et les divers syndicats catégoriels, le gouvernement semble céder sous la pression politique : après avoir fermement soutenu la direction, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré hier que « nous pensons que ce plan aujourd’hui peut être évité si le dialogue social s’approfondit ». La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a été plus loin encore, demandant la suspension du Plan B de Perform 2020 annoncé la semaine dernière : « rien ne justifie qu’on en vienne aux mains dans un dialogue social. Quand on en vient aux mains, les responsabilités ne sont pas toutes du même côté », a-t-elle affirmé. Un ton à peine tempéré par sa collègue au ministère du Travail Myriam El Khomri, qui parle sur Europe 1 de « confiance et de transparence sur la stratégie qu’entend mener Air France » même si elle estime que « pour retrouver un climat apaisé, il faut remettre les choses sur la table avec une vraie stratégie financière, en toute transparence »…

La direction d’Air France n’a réagi ni aux informations de BFM TV, ni aux déclarations des ministres. On rappellera au passage les termes exacts du fameux Plan B : la baisse d’activité dans le long-courrier « génèrera un sureffectif estimé à 2 900 personnes, dont environ 300 pilotes, 900 Personnel Navigants Commerciaux et 1 700 personnels au sol. Dans les secteurs où les concertations/négociations permettent d’atteindre les objectifs de Perform 2020, l’adaptation des effectifs se fera sous la forme de départs volontaires. Dans les autres secteurs, le recours aux départs contraints ne pourra être exclu ». Aucune de ces mesures n’est prévue avant le début 2016, laissant trois mois aux syndicats et à la direction pour trouver un compromis. Un délai qui aurait dû éviter la surenchère des derniers jours… Selon Les Echos, un conseil d’administration du groupe Air France-KLM pourrait même annoncer ce jeudi la reprise officielle des négociations.

Un autre acteur est intervenu dans le débat, Aéroports de Paris : lors de la présentation aux investisseurs son plan stratégique 2016-2020 intitulé « Connect 2020 », le PDG Augustin de Romanet de jouer le rôle du bouc émissaire pour les problèmes financiers d’Air France, qui représente environ la moitié de son trafic et un quart de ses recettes (elle a payé à ADP 625 millions d’euros en 2014). « Je suis déterminé à ne pas me laisser marcher sur les pieds. Vis-à-vis des collaborateurs à qui je demande des efforts énormes, je ne peux pas accepter qu’on nous traite comme les fauteurs de troubles », a-t-il déclaré. Rappelant que l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle est « deux fois moins cher que Londres-Heathrow et 20% moins cher que Francfort », il a souligné les actions qui devraient favoriser la compagnie nationale l’année prochaine : baisse de la taxe sur les passagers du long-courrier au 1er avril (et exemption pour les nouveaux passagers sur ce secteur pour aider les transporteurs en croissance), et baisse des charges de bagages via l’automatisation des enregistrements. Et rappelé que les redevances d’ADP « ne représentent que 2 % des coûts d’exploitation d’Air France ». En juillet dernier, ADP annonçait que le niveau des redevances payées par les compagnies aériennes sera gelé hors inflation l’année prochaine, mais qu’il pourra être relevé jusqu’à 1,25% par an de 2017 à 2020. Air France réclamait une baisse, citant le cas d’Amsterdam-Schiphol où elle a dépassé 7% cette année.

http://www.air-journal.fr/2015-10-15-air-france-sanctions-pression-et-bouc-emissaire-5151902.html

Commentaire(s)

  1. Zorro

    Une direction incompétente depuis des années qui cherche des boucs émissaires dans le coût salarial du personnel quelqu’il soit, pnc,pnt ou ps pendant qu’elle augmente ses salaires régulièrement sans vergogne tout en continuant à placer sans aucune honte ses copains et copines de promo de polytechnique ou autre aux postes de directeurs. C’est aussi la faute des low-cost dont ils ont méprisé pendant des années la croissance, de la faute des taxes adp et Chirac, de la faute des cies du golfe, bref de tout le monde sans se remettre en cause une seule seconde. Et qui trinque : le personnel , les salaires…mais les incompétents sont toujours là et s’accrochent à leur poste…tristesse de voir ça depuis des années quand on aime cette cie…

  2. c’est lamentable que le gouvernement vienne encore s’immiscer dans les affaires d’air France.. on se croirait dans un état totalitaire à tendance communiste.. ce n’est qu’à l’image de ce pauvre pays où décadence et indépendance ne sont que les mots principaux.. avec des politiques qui ne servent à rien . si ces derniers sont tan influents.. pourquoi n ordonnent-ils pas aux pilotes de se mettrent au travail ? Ceux qui ont eu un comportement doivent payer pour ce qu’ils ont fait. La France et air France passent pour des ridicules sur toutes les télévisions du monde.. ceci n’est pas l’image de notre compagnie tout du moins

  3. un plus de 3000 h de vol - 15 octobre 2015 à 8 h 02 min
    un plus de 3000 h de vol

    On va se remettre à discuter , on va se remettre à ergoter , et pendant ce temps la , les concurrents , qui eux ont taillés dans lke gras depuis fort longtemps prennent des parts de marché que Air France ne récupérera jamais !
    Dégraissez le « Mammouth » Air France , autant dans les Bureaux ou le copinage est roi,(sans oublier les « placardés » en attente de nomination ailleurs ou de retraite) que chez les Pilotes du SNPL en particulier qui se cramponnent à leur démentiels avantages acquis ….Je souhaite plus de succès chez Air France que celui qu’a eu un certain ministre pour dégraisser un autre Mammouth dans l’éducation Nationale …..

  4. Alain45

    I est tout fait normal qu’un gouvernement -quel qu’il soit- donne son avis !
    Surtout quand on vient le chercher et l’interroger ! ! ! Que ce soit les médias ou tout simplement les citoyens.
    Et d’autant plus quand des syndicats et la Direction Air France sont en situation de blocage et sont dans l’impossibilité de débattre et de négocier sans violence !
    Maintenant le gouvernement ne fait que donner son avis. Les négociations restant à la charge des parties respectives.
    On peut rappeler aussi que l’Etat est actionnaire (17,6%) et a mis de l’argent sur la table dans le passé.
    A titre personnel je serai pour que l’Etat retire ses billes.
    L’Etat a autre chose à faire que d’être actionnaire d’entreprises privées, d’ailleurs l’écrasante majorité d’entre elles n’ont pas cette « chance ».
    Pour le reste la justice fait son travail…

  5. Vincent

    On pourrait espérer pour ces 5 voyous présumés que tombent des peines de prison ferme.

    Mais ne nous leurrons pas : des CGTistes jugés par des magistrat du SM (copains du pouvoir en place) s’en tireront au pire avec un rappel à la loi !

  6. Serpico

    Eh oui le rideau de fumée du genre « c’est pas nous, c’est la faute des autres » va bientôt se dissiper, laissant place au vrai débat de fond sur AF…. Il y a au moins un domaine dans lequel direction et syndicats sont en phase dans cette compagnie, c’est dans l’art de prendre les gens pour des C…

  7. Raymond De Clermond - 15 octobre 2015 à 9 h 41 min
    Raymond De Clermond

    CDG est sûrement le pire des aéroports internationaux tout court! Allez, on peut mettre Heathrow presque à égalité.
    Outre le manque de politesse du personnel, la structure générale est minable: les terminaux à couloirs et salles exigus, sites mal indiqués, bagages arrivant 40min après atterrissage sur de petits tapis roulants mélangés à 3 autres vols donc confusion, saleté des lieux, la circulation entre les terminaux absurde, des queues interminables au contrôle (jusqu’a 1h30), queues au check-in alors qu’il n’y a pas la place sur la longueur, vol dans les bagages (d’un bagage verrouillé, serrure sautée et un vieil APN dérobé) si il arrive.
    On ne va pas parler quand on prend le RER de Roissy pour aller à Paris, cette station et les trains immondes, c’est hors sujet. Belle image de la France en tout cas.
    Définitivement Singapour est excellent, de part l’accueil, la propreté, l’efficacité, le grand espace dans les parties publiques. Hong Kong, Osaka, Incheon sont parfaits aussi dans le même genre, Chicago O’Hare et Munich sont à des années devant CDG en tous points. Mais non, l’architecte fumiste de CDG Paul Andreu est lui très fier de son « œuvre », il aime s’auto-congratuler et s’offusque quand il est critiqué. Et la campagne de pub faite par ADP à la télévision, cela servait à quoi? Autosatisfaction? Méthode Coué? Aveuglement?
    A ceux qui disent que les critiques envers CDG sont faites par des aigris anti-France: Prenez l’avion plus souvent pour comparer. Justement ces critiques sont là pour essayer d’améliorer les choses, afin d’avoir un pays avec une meilleure image pour les touristes, une image de pays propre, soigneur et civilisé. Ces critiques ne proviennent pas uniquement de francais mais d’utilisateurs étrangers. Le gérant d’ADP qui use d’un large laisser aller, devrait sortir aussi un peu plus et s’inspirer des aéroports asiatiques.

  8. jmj

    Le premier contact avec un pays, est souvent celui de son aéroport d’arrivée. Les formalités de police, de récupération de ses bagages, des commodités pour trouver un transport, en commun ou individuel, un hôtel, participent à la première impression. Celle-ci est certes peu objective, mais reconnaissons que lorsque l’on ne passe que quelques jours dans un pays, ce peu objectif ne sera pas vraiment compensé. Beaucoup de professionnels qui « bourlinguent » beaucoup pour leur travail, n’ont pas véritablement le temps de faire du « tourisme ». Là où auparavant vous disposiez de 4 jours, c’est 2 aujourd’hui, les missions coûtent. Objectivement, sans vouloir désigner « responsable » tel ou tel de mes concitoyens, reconnaissons que débarquer d’un vol long courrier à 07h30 à Roissy, ne constitue pas la meilleure vitrine pour découvrir la France. C’est sinistre, sale, mal entretenu, le personnel en uniforme, celui que l’on assimile à l’identité de cette plate forme n’est « pas réveillé » et souvent « grognon ». Si l’on veut atteindre Paris via Roissy-Rail, sans parler des tags qui bariolent les voitures du RER, démonstration qu’elles surgissent d’un entrepôt non surveillé, de la cordiale ambiance qui berce le cheminement des voyageurs via Villepinte/EXPO, Sevran/Beaudottes, Aulnay sous Bois, Drancy, la Courneuve avant d’atteindre la Gare du nord, ce n’est pas Versailles « grand siècle » qui vous déroule le tapis rouge… Ne jetons pas la pierre aux seuls AdP, c’est une nation qui accueille « ses » visiteurs, pas uniquement AdP. Si je vous l’écris, c’est parce que pour arriver à Roissy, il faut bien être parti de quelque part, ou parti de Roissy pour arriver ailleurs et il y a des différences qui font mal, ne serait-ce qu’avec les seuls grands aéroports européens. Cela fait 30 ans que nos politiques état/région/locaux se disputent pour le lien Roissy/Capitale, Roissy/Orly. Entre leur ego et la grandeur de leur nation, pas de doute qu’ils ont collégialement choisi leur camp, hélas pas pour l’honneur de notre nation.

  9. Paul Hochon

    Roissy n’est pas seulement un desastre pour y passer une nuit de transit mais egalement pour voyager.
    Terminal 1 est probablement le pire de tous, vieux, mal concus, c’est une catastrophe.
    Un example recent, lors d’un retour de New-York avec Continental, mon arrivee a coincide avec une arrivee de Bankok (thai airways) et Singapore airlines provenance de Singapour avec l’airbus A380.
    Tout ce petit monde s’est retrouve en meme temps au passage de l’immigration. Sachant que le seul couloir disponible est la rotonde qui sert egalement de couloir pour le depart, le duty free , l’acces au salon, la queue faisait quasimment le tour complet de l’aeroport. Un scandale…
    Quel accueil pour les touristes etrangers!!
    Bien sur comme a l’habitude, l’attende bagage atteint des records (20 minutes minimum) et bien entendu la meme foule se retrouve aglutinee au passage de douane ou il y a une seule sortie.
    c’est impossible de se faire deposer en voiture au terminal 1 et encore moins de se faire prendre en voiture, entre les taxis, bus, travaux, voiture de police, pas un millimetre pour avoir acces a une voiture.
    Termi 2 , A, B,C et D prennent la meme tournure. La section pour enregistrement est beaucoup trop petite pour accueillir les voyageurs et leurs bagages.
    Heureusement les terminaux plus recent E et F sont beaucoup plus modernes, toutefois l’attente bagage reste un record….de lenteur. Probablement le plus long au monde meme compare aux pays plus exotiques .
    Aeroport de Paris a l’ambition de faire de Roissy un grand aeroport, de nouvelles pistes sont en construction, l’A380 est la fierte de Air France et de l’Europe, je me demande comment le flux passagers, voitures et bagages va etre gere. Pourtant les taxes enormes ajoutees a nos billets devraient permettent de financer tout ca.

  10. BTX4567

    CDG definitivement le pire aeroport. L’amabilite des services est a la hauteur de la reputation de l’arrogance francaise a l’etranger. Ambiance betonnee grise. Manque de convivialite. Manque d’espace en porte d’embarquement, etc… Je conseille vivement a ADP de se rendre a l’evidence et d’aller faire un tour a Singapour par exemple pour y apprendre ce que veut dire qualite de service et d’environnement.

  11. Serpico

    les AF syndiqués viennent de se lâcher sur ADP car démasqués sur la question des redevances aéroportuaires ( le reste des taxes est de la responsabilité de l’ETAT), ca va les gars, ça fait du bien …. MDR

  12. Les voyous vous voulez parler des dirigeants de notre pays j espère.
    Des incompétents a la tête d air France
    Qui n ont jamais été capable de fixer
    Des objectifs de rentabilité et de vision dans un futur proche .réponse a l arrivé des lowcost il y a quelques années pas d inquiétude .d apres leurs études ses compagnies vont mourir
    Qui n.ont su que réduire le nombres de personnel ,et augmentant de 72% leurs
    Salaires MR de juniac
    Quand vous rendrez vous compte que nos politique sont aux service des banquiers ,et que la dete d air France fait gagner des millions aux banques
    Les médias sont aussi a la botte des banques .car qui les contrôles
    Vous voyez ne soyer pas si dure avec ses ouvriers qui ont pu reprendre un peu de leurs dignité face a nos voyous en col blanc.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum