US Airways a effectué son dernier vol sous code US

air-journal_us airways A321

Les vols de la compagnie aérienne US Airways apparaissent désormais tous sous le code AA de sa maison-mère American Airlines, le changement d’identification s’étant déroulé sans trop de problème ce weekend dans les systèmes de réservation.

Le dernier vol de la compagnie américain, US1939 en souvenir de l’année de sa création, a décollé de l’aéroport de San Francisco vers 22h00 16 octobre 2015 pour se poser samedi à Philadelphie peu après 6h00, marquant la disparition du code US dans les systèmes de réservation. L’Airbus A321 de US Airways était parti vendredi matin de Philadelphie pour un dernier vol souvenir, faisant étape à Charlotte (son plus gros hub) puis à Phoenix (ancienne base d’America West avec qui elle avait fusionné en 2004) avant d’arriver en Californie. Le système de réservation de US Airways s’est éteint peu après minuit samedi matin, suivi par son site internet et la disparition de son application pour mobiles, tandis que dans les aéroports américains des employés commençaient à enlever toute la signalétique portant ses couleurs pour les remplacer par celle d’American Airlines. Seule la livrée de certains avions témoignera encore de l’existence de US Airways, le changement devant se faire progressivement d’ici la fin 2016 ; de même pour les uniformes à bord.

American Airlines a débuté le basculement vers le code AA peu après le décollage de San Francisco du vol US1939, avec à la tête de l’opération un centre de commande sur mesure employant un millier de salariés jusqu’au 27 octobre. Elle avait déjà fusionné les programmes de fidélité en mars, et commencé en juillet à transférer certains vols sous code AA – une approche graduelle destinée à la rendre invisible aux yeux des passagers, mais aussi à éviter les problèmes rencontrés lors de fusions précédentes. Mesure de précaution supplémentaire, quelques 200 vols avaient été annulés samedi dans les hubs de US Airways à Charlotte, Philadelphie et San Francisco. Ce lundi matin, aucun problème majeur dans les aéroports américains n’était rapporté par la presse.

US Airways a vu le jour en 1939 sous le nom All American Aviation, avec des vols postaux entre la Pennsylvanie et l’Ohio. Les premiers vols passagers ont lieu dix ans plus tard sous le nom All American Airways, devenue Allegheny Airlines en 1953. Elle fusionne en 1953 avec Lake Central Airlines, puis rachète Mohawk Airlines en 1972. Le nom USAir est adopté en 1978, et en 1987 elle rachète Pacific Southwest Airlines et Piedmont Airlines, avant de devenir US Airways en 1997. Elle s’empare de Shuttle Inc. Un an plus tard, mais se déclare en faillite en 2002, puis en 2004. En 2005, le groupe US Airways est racheté par America West, mais c’est la marque US Airways qui survit (sous la direction de Doug Parker, qui sera son dernier dirigeant). La fusion avec American Airlines est annoncée en 2013.

US Airways a inauguré ses vols vers l’Europe en 1989 avec une liaison entre Charlotte et Londres-Gatwick ; un Philadelphie – Paris-Orly a vu le jour en 1992, l’aéroport Charles de Gaulle accueillant des vols depuis Philadelphie en 1995, Pittsburgh en 1998 et Charlotte en 2000.

Rappelons qu’au début du siècle, huit compagnies aériennes majeures existaient aux Etats-Unis : elles ne sont désormais plus que quatre, American Airlines donc, Delta Air Lines, United Airlines et la low cost Southwest Airlines – US Airways, Continental, TWA et Northwest ayant été avalées par les trois premières.

http://www.air-journal.fr/2015-10-19-us-airways-a-effectue-son-dernier-vol-sous-code-us-5152177.html

Commentaire(s)

  1. encore une triste nouvelle pour ceux qui ont connu le vrai transport aérien.. et non le transport de masse et de bidochons..

    • Koalactus

      en attendant avant il n’y avait que les riches qui piuvaient se permettre de prendre l’avion alors que maintenant grâce à la densification des classes économiques voler est accessible à bien plus de personnes, même si c’est dans des conditions moins confortables. Mais bon je ne trouve pas dérangeant que les prix aient baissé !

    • Pourvoir prendre l’avion est un acte que chacun doit avoir le droit de pouvoir réaliser! S’il n’y avait pas eu cette évolution, il n’y aurait eu de B747, B777 ou A380…
      Les grands aéroport ne serait pas la !!!
      Si vous êtes contre et trouver cela mal moi je n’y vois aucun mal mais la chance pour tout être de pouvoir aller au loin par les airs !!!
      Vous avez encore, monseigneur, des lieux sans « bidochons » allez y : Monaco, Liechtenstein, San Marin, « Beverly Hills, Neuilly-Passy… etc !!!

  2. Pourquoi annuler 200 vols ? N’y avait il pas moyen de prévoir cela à l’avance ? Je ne vois pas bien l’intérêt à part rendre quelque centaines de clients furieux.

  3. Au revoir le callsign « cactus »

  4. Encore un grand nom de l’avion civil américaine qui s’efface : PanAm,TWA, Northwest, Continental.

    Sans oublier les non américaines : Varig, Swissair, Sabena,UTA.

  5. En réalité, ces 200 vols n ont jamais été programmés ni commercialisés pour ce jour précis afin de réduire le risque de clients mécontents en cas de problème informatique.
    200 vols * 100 pax en moyenne = 20 000 risques de réclamations en moins !!!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter