EasyJet et Air Transat se renforcent à Toulouse

air-journal_aéroport toulouse

L’aéroport de Toulouse présente une offre pratiquement stable cet hiver, la compagnie aérienne low cost easyJet passant cependant à un rythme quotidien vers Nantes et Nice. Il faudra attendre le printemps pour voir Air Transat ajouter une troisième fréquence hebdomadaire depuis Montréal.

Le communiqué de l’aéroport de Toulouse-Blagnac précise que son programme Automne-Hiver 2015-2016, qui débute dimanche, présente une offre en sièges pratiquement stable au départ de la Ville rose. La principale nouveauté est l’ouverture d’une ligne vers Strasbourg (lundi, jeudi, vendredi et dimanche, et jusqu’à un vol quotidien pendant les vacances de Noël) par la compagnie low cost Volotea, qui vient d’annoncer l’implantation d’une base opérationnelle sur l’aéroport au printemps prochain. Sa mise en service s’accompagnera de l’ouverture de quatre nouvelles destinations (Brest, Split, Malaga et Prague). Et à partir du 19 décembre, c’est l’île de Ténériffe aux Canaries qui sera au programme avec un vol par semaine le samedi.

EasyJet annonce pour sa part le maintien des routes ouvertes cet été: Amsterdam (3 vols par semaine, mercredi, vendredi, dimanche), Séville (3 vols par semaine, mardi, jeudi et dimanche), Porto (3 vols par semaine, lundi, mercredi, vendredi) et Agadir (2 vols par semaine, mercredi et samedi). La compagnie orange ajoute également des fréquences vers Nantes et Nice, qui seront maintenant desservies au quotidien. Même stratégie pour la compagnie Swiss, qui confirme la liaison ouverte cet été vers Zurich, avec quatre vols par semaine (lundi, mercredi, vendredi, dimanche).

Au printemps 2016, l’aéroport toulousain bénéficiera d’un renforcement de l’offre d’Air Transat : ce sont désormais trois vols qui seront programmés chaque semaine depuis Montréal-Pierre Elliott Trudeau. Une fréquence supplémentaire donc, pour les habitants du Sud-Ouest qui s’en vont chaque année plus nombreux à la découverte du Québec selon un communiqué de Blagnac. Ce résultat récompense la collaboration entre l’aéroport, le Comité régional du Tourisme de Midi-Pyrénées et l’Office de Tourisme de Toulouse Métropole, qui ont travaillé de concert pour promouvoir la ligne entre le France et le Québec. « L’aéroport de Toulouse-Blagnac a accompagné Air Transat dans sa démarche de promotion auprès des agences de voyages de notre zone de chalandise », indique Catherine Gay, directrice Stratégie & Développement. « Nous avons également participé à une tournée Atout France à Québec et Montréal, pour mettre en valeur la destination Midi-Pyrénées. Cette troisième fréquence hebdomadaire traduit une forte fréquentation de ligne, que nous nous attachons à promouvoir à travers des plans de promotion de la ligne, tous les ans ». Sylvie Rouillon Valdiguié, Présidente de l’Office de Tourisme de Toulouse Métropole, félicite également Air Transat de son déploiement et souligne que les Canadiens « font aujourd’hui partie du top 5 des nationalités étrangères accueillies à Toulouse ».

http://www.air-journal.fr/2015-10-22-easyjet-et-air-transat-se-renforcent-a-toulouse-5152313.html

Commentaire(s)

  1. Toulouse Blagnac fait son bout de chemin malgré la fermeture de la base AF. La tendance n’est pas aussi dynamique qu’à Bordeaux ou Nantes mais le fait que les lignes ouvertes dernièrement soient maintenues avec les mêmes fréquences est encourageant … en attendant les résultats de la future base de volotea.

  2. GLLOQ

    Sauf que le Directeur de l’aéroport et ses potes d’Air France refusent toujours les directes vers les USA et les Emirats!
    Si c’était acté, le trafic exploserait!
    Si Ethiad ou autre de ce coin était à Montréal, nous sommes sûr que tout relation aurait été stoppé vers Toulouse!

    • Il faut être réaliste, la zone de chalandise de l’aéroport n’est pas suffisante pour remplir annuellement des longs courrier. A part Toulouse, quelle autre grande ville permettrait un apport de passagers pour l’aéroport ?
      Montpellier ? Ils ont déjà Marseille ou Lyon voir Barcelone.
      Bordeaux ? si tel est le cas l’inverse est vrai aussi.
      On peut toujours espérer avec le futur A321LR l’ouverture de lignes intercontinentales au départ de Blagnac … et encore.
      D’autre part le Directeur n’a aucune raison de bloquer l’expansion de l’aéroport s’il y a une demande réelle … surtout avec la privatisation en cours. Après que le Directeur soit un peu à l’écoute du principal client de l’aéroport est-ce vraiment anormal ? Surtout que ce client emploi un nombre important de personnes sur la plateforme et Toulouse en général. En plus si ce client n’était pas présent adieu La Navette, EZY ou toute autre compagnie ne reprendra jamais ce principe (pas forcément le + rentable et de plus les créneaux à Orly sont bien trop précieux)

  3. Filoustyle

    Bientôt la Chine le reste suivra
    http://www.touleco.fr/Aeroport-Toulouse-Blagnac-Les-premieres-liaisons-avec-la-Chine,17448

    Et même un nouvel hôtel 4 étoiles relié directement à l’aéroport

  4. GLLOQ

    Monsieur BEBER,

    Je comprends que vous défendiez AF, mais vous savez mieux que moi je pense,que Ethiad sur la requête de la CCI de Toulouse était prête, il y a maintenant quatre ans a venir à Toulouse. Eux, étaient près à essayer et à prendre des risques…..
    J’ajoute que vu le nombre d’airbus dans cette région, notre constructeur Toulousain a tout intérêt a avoir une relation directe avec le Golfe.
    Vous dîtes le potentiel insuffisant, mais regardez à Barcelone (qui a d’ailleurs mis Perpignan sur le gésier)le nombre de vols journaliers avec les Emirats! En prenant le TGV à Toulouse on est vite maintenant à Bracelone!

    • Pour information, Etihad est la seule compagnie du golfe a détenir des droits de trafic sur la province Francaise (pour un vol quotidien qui plus est). Si Etihad le souhaite elle peut le faire… ça ne semble pas être le cas… (partenariat avec AF ou tout simplement manque de potentiel…)

  5. -Paris
    -Marseille
    -Lyon
    -Toulouse
    -Nice
    Et la 4ème ville sera 3ème en 2020, c’est-a-dire Toulouse devant Lyon??
    Ahahahahahahahah!!!
    Pas beau de boire..

    • C’est ce que disent pourtant les prévisionnistes. Il n’y a aujourd’hui que trente mille habitants de différence entre Lyon et Toulouse et cent vingt mille habitants entre Toulouse et Nice. Bien sûr l’aire urbaine de Lyon est supérieure à celle de Toulouse qui reste quand même la 4 e aire urbaine de France.
      Ôôôôôôôô h!

  6. juju

    il y a certainement de la place à Toulouse pour des vols points à points sur l’international (USA et Asie )…mais ça doit coincer quelque part !
    Les toulousains n’attendent que ça et les avions de 200/300 pax existent pour des rotations 2/3 sur 7 par exemple , mais les décideurs qui détiennent la vérité en ont décidé autrement ( pour le moment ) !!!!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum