Russie: Transaero rachetée par S7 Airlines?

air-journal-transaero-b7773Int_light

Un actionnaire de la compagnie aérienne S7 Airlines se dit prêt à racheter une part majoritaire du capital de Transaero Airlines, qui est proche de la faillite et dont l’arrêt des vols est désormais programmé pour dimanche.

Copropriétaire de la troisième compagnie russe, Vladislav Filyov a décidé d’acquérir 51% du capital du transporteur en difficulté, suite au retrait d’Aeroflot qui avait un temps envisagé d’en acheter 75% – avant de renoncer, Transaero n’ayant pu présenter de plan de restructuration dans les délais impartis. Cette annonce faite le 21 octobre 2015 a fait tripler le cours des actions de Transaero dans la journée à 19,5 roubles, un gain relatif puisqu’elles avaient perdu 97% de leur valeur depuis début septembre et l’abandon d’Aeroflot (elles ne valaient plus que 6,8 roubles contre 214 en février dernier). La crise économique en Russie et la baisse des taux de change avaient rendu insupportable les frais de leasing de la flotte de Transaero, sa dette dépassant désormais les 4 milliards de dollars. Elle avait d’ailleurs annoncé la fin de ses opérations pour le 15 décembre.

Mais les derniers vols de Transaero auront lieu dès dimanche 25 octobre : l’agence fédérale de l’aviation civile Rosaviatsa lui a retiré son AOC (certificat d’opérateur aérien) à compter de lundi prochain. Après un audit de deux semaines, l’autorité expliquait hier que la compagnie privée ne répond pas aux exigences de certification en matière de sécurité, et opère en « violant les droits des consommateurs ». Les critiques portent en particulier sur les retards dans la maintenance ou la formation des pilotes sur simulateur, dans chaque cas pour des raisons financières, ainsi que sur les dettes non payées au contrôle aérien. La perte de l’AOC fait douter de nombreux analystes sur la pertinence du rachat de la compagnie par l’actionnaire de S7, Transaero perdant automatiquement ses créneaux de vol en particulier sur les liaisons internationales ; Rosaviatsa affirmait hier ne pas avoir connaissance de l’investissement annoncé par M. Filyov.

Rappelons que Transaero avait cessé la vente de billets d’avion le 2 octobre ; Rosaviatsa affirme que plus de 155 000 réservations sont enregistrées d’ici début avril 2016. Le groupe Aeroflot en prendra près de 88 000 en charge, les autres devant obtenir un remboursement. Elle emploie près de 10 000 salariés, et desservait plus de 150 destinations (dont Paris-CDG et Lyon) avec une flotte d’une soixantaine de Boeing et Tupolev ; son carnet de commandes inclut entre autres quatre Airbus A380, huit A320neo, six A321, quatre Boeing 747-8i et six Sukhoi Superjet SSJ110 – dont les chances d’être payés et livrés un jour sont désormais plus que minces.

air-journal_S7 Airlines A320 Sharklets

http://www.air-journal.fr/2015-10-22-russie-transaero-rachetee-par-s7-airlines-5152327.html

Commentaire(s)

  1. Boeing 777-300ER

    C’est un fiasco sans fin. J’espère que S7 rachètera Transaero car ça permettra de conserver une certaine concurrence en Russie face à la grande compagnie d’État Aeroflot. Le projet de regroupement à l’aéroport de Vnoukovo est néanmoins compromis, S7 opérant essentiellement depuis Domodedovo. Espérons…

  2. Sur le classement des 10 premières compagnies aériennes opérant à Moscou (en termes de passagers), seule Lufthansa (9ème) n’est pas Russe, et la 1ère, Aeroflot, ne détient « que » 26.3% des parts de marchés

    Rares sont les pays dont le paysage aéronautique est aussi étoffé en termes de diversité.

    Pour comparaison, à Paris, la compagnie nationale, sur la même référence, détient 35.7% du marché.

    Bien sur, la probable disparition de Transaero n’est une bonne nouvelle pour personne, la compagnie ayant fortement imprimé sa marque en Russie et hors du pays, ceci-dit, nous ne reviendrons pas au temps où tous les avions de l’ancien empire sont estampillés CCCP – Aeroflot.

  3. LSO

    également 12 A330 dans le carnet de commande de transaero et qui va sans doute passer à la trappe…

  4. Max69

    Moscou-Lyon par feue-Transaero… oui, mais seulement une vingtaine de vols l’hiver, pour les Russes qui se rendent dans les stations de sports d’hiver.
    Transaero, lors de son installation à Saint-Exupéry en 2007 avait commencé par 2/7, en espérant monter à 5/7 les années suivantes.
    Espérons, après ce bouleversement, que la nouvelle compagnie saura miser sur Lyon, autant su le plan touristique qu’économique, puisque Air France ne s’y est jamais intéressé.
    Ah si : la compagnie nationale avait un projet en… 1975 : Marseille-Lyon-Moscou…

    • LSO

      espérons, espérons…
      Lyon reste très pauvre en liaison long courrier car hormis EK en 5/7 et TS en 4/7 y’a rien…ah si AC qui arrive en juin sur le même axe qu’air transat…pfff
      on compte donc sur QR pour débarquer en 2016….

      • Max69

        Air Transat ne fonctionnant que l’été, l’avancée proposée par Air Canada est intéressante ( même si l’hiver on passera de 5/7 à 3/7)… surtout lorsque l’on se souvient que de 1990 à 1992, cette même compagnie avait déjà desservi cette liaison (et en passant par Londres pour la saison hivernale…).
        Il semble donc que le marché soit enfin « mature » comme on dit.
        Quant aux autres longs-courriers…
        Quelle compagnie aura l’audace, en dehors d’Emirates qui « rabat  » les passagers Lyonnais vers son hub (et qui, autrement dit, fait la même chose que British Airways à Londres, Lufthansa à Francfort et Munich, KLM à Amsterdam, Iberia à Madrid…) de miser sur des liaisons qui permettent d’aller un peu plus loin que Barcelone ou Edimbourg ?
        Bien sûr, il n’y aura jamais de Lyon-Tokyo, de Nice-Mexico, de Marseille-Los Angeles, de Toulouse-Sydney…
        Enfin, l’absence de longs-courriers ne doit pas faire oublier l’Europe du Nord et de l’Est, qui reste encore à desservir…
        Comment fait-on pour aller, aujourd’hui, de Lyon à Stockholm, de Lyon à Budapest, de Lyon à Moscou, de Lyon à Varsovie ?
        Heureusement, Air France a organisé pour les provinciaux un magnifique hub à Roissy…

        • Boeing 777-300ER

          Il faut au moins des lignes vers la Réunion. Depuis que Corsair et Air Austral ont quitté la plateforme, la communauté réunionnaise et les touristes lyonnais et réunionnais se tapent XL Airways qui ne propose qu’un vol par semaine avec des avions dont l’espace pour les jambes est pire que chez Ryanair et je n’exagère pas (29 pouces chez XL contre 30 pouces chez Ryanair c’est dire…) sans IFE et avec des tarifs souvent équivalent à celui de ses concurrentes.
          Au moins ça non…

          • The Joke

            Il y avait admis une compagnie LC basée à Lyon dont l’unique annotions était de servir les Lyonnais vers la Réunion et les Antilles….Elle s’appelait AeroLyon et s’est lancée avec un DC 10 ( car c’était il y a longtemps…)..L’investissement fut fait…..en perte car si tout etait au rendez vous, seuls les Lyonnais ont manqué à l’appel…..

          • The Joke

            ..il y avait….jadis….
            …dont l’unique ambition….

    • Les Moscovites passeront par Riga.
      Plusieurs vols par jour entre Moscou et RIX.
      Et certainement une nouvelle route RIX – LYS par AirBaltic.

    • Une ligne Lyon-Moscou par Aeroflot pourrait être utile à l’année pour non seulement voler juste entre Lyon et Moscou (tourisme dans les deux sens, raison familiale aussi, vu le nombre de russes qui trainent à Lyon), mais aussi profiter des liaisons long courriers proposées par Aeroflot (en Asie centrale, secteur couvert presque uniquement par Turkish airlines au départ de Lyon), et en Asie de l’Est et Sud Est.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum