Air Austral : 25 ans et le Dreamliner à Bangkok

air-journal air austral 787-8 dreamliner

La compagnie aérienne Air Austral a célébré hier son 25e anniversaire, un évènement qui sera marqué par divers événements « surprises » jusqu’à la mise en ligne de son premier Boeing 787-8 Dreamliner, en juin prochain. Outre son déploiement sur une nouvelle liaison entre Mayotte et Paris, le 787 sera bien utilisé pour lancer des vols directs entre la Réunion et Bangkok.

Le 26 octobre 1990, la société Air Réunion devenait Air Austral. D’abord compagnie moyen courrier de l’Océan Indien, puis première compagnie aérienne réunionnaise à assurer des liaisons long-courrier en 2003 depuis l’aéroport de Saint Denis-Roland Garros, Air Austral, « forte de sa dynamique nouvelle et de ses projets imminents de développement », se positionne 25 ans après « plus que jamais en tant que compagnie leader sur ses marchés ». La compagnie réunionnaise a démarré ses opérations vers les îles voisines : Mayotte, Madagascar, Maurice… Bien d’autres destinations allaient suivre, jusqu’à l’extension de son activité au long-courrier sur la ligne Réunion – Paris en juin 2003. En un quart de siècle, Air Austral s’est affirmée « comme un des fleurons de l’économie réunionnaise et un acteur majeur du transport aérien dans l’Océan Indien ». Son PDG Marie Joseph Malé déclare dans un communiqué : « cette réussite, nous la devons bien entendu à la fidélité de notre clientèle, mais aussi à l’engagement sans faille du personnel d’Air Austral au sol comme en vol et de tous ceux qui ont et qui continuent d’œuvrer pour son succès. Je souhaite profiter de cette occasion pour leur rendre un hommage appuyé. Ensemble, nous œuvrons à l’émergence d’Air Austral ‘nouvelle génération’ forte de ses atouts : le confort de ses cabines, la qualité de ses services et un sens de l’accueil si cher aux Réunionnais ».

En 2016, l’arrivée dans la flotte d’Air Austral de nouveaux avions marquera encore davantage un tout nouveau développement : elle sera en effet la première compagnie française à opérer un Boeing 787-8 Dreamliner. Des avions aux avancées technologiques exemplaires qui vont nous permettre de réorganiser nos moyens de dessertes dans l’Océan Indien et au-delà ». Ils permettront entre autre l’ouverture d’une liaison directe entre Mayotte et Paris-CDG, « attendue depuis longtemps par nos compatriotes mahorais », puis à partir d’octobre 2016 seront déployés entre Saint-Denis et Bangkok, une liaison qui sera directe alors qu’elle est aujourd’hui opérée avec escale à Chennai, deux fois par semaine en 737-800. Puis fin 2016, deux nouveaux 777-300ER « aux équipements ultramodernes » seront utilisés entre Saint-Denis et Paris-CDG.

Air Austral opère cette dernière route 12 fois par semaine, et assure des liaisons quotidiennes vers les îles de l’Océan Indien. Forte d’un codeshare conclu avec Air France, la compagnie réunionnaise propose également la desserte via CDG de plus de 40 destinations en Europe. Rappelons qu’elle a également lancé une filiale à Mayotte, EWA Air, qui opère un ATR72-500 sur six routes entre Dzaoudzi et la zone du Canal du Mozambique.

http://www.air-journal.fr/2015-10-27-air-austral-25-ans-et-le-dreamliner-a-bangkok-5152571.html

Commentaire(s)

  1. Boeing 777-300ER - 27 octobre 2015 à 9 h 24 min
    Boeing 777-300ER

    Joyeux Anniversaire Air Austral ! Bonne santé, plein de bonnes choses et…baisse les prix entre Paris et la Réunion !

  2. Pharyde

    Bonne nouvelle ce déploiement en direct sur BKK. En tout cas, le lancement de la ligne Paris Dzaoudzi sera une bouffée d’air frais pour sa filiale Ewa qui comptera maintenant des passagers en transit vers Madagascar, Nosy Bé et surtout…les Comores (Moroni et Anjouan) ! Car se rendre de la France aux Comores relève de l’exploit depuis le crash de Yemenia. Lorsqu’Air Austral reviendra à Marseille (pas avant longtemps), le succès sera au rendez-vous. Idem pour les malgaches de Majunga et d’Antsiranana qui n’auront plus besoin de passer par Antananarivo.
    Espérons que les prix ne soient pas trop élevés comme à l’accoutumée chez Air Austral.

  3. En tant que passager j’aurais « egoistement » préféré voir les terrible teens sur CDG-RUN. En plus, c’est sur cette ligne que la concurrence est féroce et que Air Austral fait majoritairement son chiffre. Entre un 777 AF / un 747 Corsair et un 787 Air Austral, il y aurait eu un petit avantage Air Austral (je sous entend, confort, bruit etc, et pas 4 vs 2 moteurs bien-sur)

    Idem pour les autres vols que j’effectue, j’ai toujours une préférence pour A380 (quitte a payer légèrement plus) Je suis persuade que cela rentre en compte pour beaucoup de passagers.

  4. Avec les vols directs sur BKK, Air Austral abandonne MAA?

  5. Filoustyle

    C’est les deux avions d’essais de Boeing non ?

  6. Non, ceux la sont, l’un à Everest et l’autre au Japon, à Nagoya et n’en bougeront plus..
    Les 2 exemplaires d’Air Austral font partie d’un lot de 4, construits en premier et qui n’ont pas rigoureusement correspondus au programme 787 d’origine au regard du poids de l’avion émanant de la partie « composite », d’ou le patronyme que leur avaient attribués les techniciens de Boeing, les « Terribles Teans »..
    Ils « auraient » été cédés à 50% du prix d’origine catalogue du fait qu’ils ne puissent tenir les promesses du programme 787, tant au niveau consommation, qu’au niveau autonomie mais pouvant s’avérer être éventuellement aussi une bonne affaire pour certaines routes moins « ambitieuses »…à conditon que la fiabilité soit au Rendez-Vous!!!!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter