Delta Air Lines abandonne Dubaï, bat des records de bénéfices

air-journal_Delta_777-200LR flight

La compagnie aérienne Delta Air Lines a finalement décidé d’arrêter complètement sa liaison entre Atlanta et Dubaï, pour cause de surcapacités entre les Etats-Unis et le Golfe par des compagnies subventionnées. Elle a tout de même dévoilé des résultats trimestriels record au troisième trimestre

Après avoir annoncé une réduction de fréquence en août dernier, la compagnie américaine jette l’éponge : à compter du 11 février 2016, elle met fin aux quatre vols par semaine entre sa base à Atlanta-Hartsfield Jackson et l’aéroport de Dubaï, opérés en Boeing 777-200LR pouvant accueillir 37 passagers en classe Affaires, 36 en Premium et 218 en Economie. Jusqu’à cette date, elle propose des départs lundi, mercredi, jeudi et vendredi à 22h07 pour arriver le lendemain à 21h00, les vols retour quittant Dubaï mardi, jeudi, vendredi et samedi à 23h00 pour se poser aux Etats-Unis le lendemain à 7h28. Delta Air Line est pourtant sans concurrence sur cette route inaugurée en 2007, mais Qatar Airways a annoncé pour mars prochain son arrivée à Atlanta en provenance de Doha.

Le 777-200LR sera « redéployé vers d’autres marchés transatlantiques, où il peut rivaliser à égalité sur un marché non faussé par des compagnies étatiques subventionnées », précise la compagnie de l’alliance SkyTeam dans son communiqué. Le titre du communiqué est d’ailleurs clair : « les compagnies du Golfe forcent Delta à abandonner le ATL-Dubaï ». Et elle précise qu’entre 2008 et 2014, « l’offre en sièges a augmenté de 11 000 chaque jour entre les Etats-Unis et Dubaï, Doha et Abou Dhabi, à 95% par les compagnies du Golfe ». Elle ajoute que « sur les 14 vols quotidiens entre les Etats-Unis et Dubaï en particulier, deux seulement sont exploités par des compagnies américaines », alors même que le nombre de voyageurs ayant comme destination finale ou départ les trois aéroports du Golfe « est resté pratiquement plat », malgré l’augmentation globale du nombre de passagers sur ces routes (qui sont donc en correspondance dans le Golfe). Face à cette unique route vers le Moyen-Orient de Delta Air Lines, et à la route Washington – Dubaï de United Airlines (qui vient d’annoncer son retrait du Koweït et du Bahreïn), Emirates Airlines propose dix liaisons entre Dubaï et les USA, Qatar Airways sept depuis Doha (dix en 2016) et Etihad Airways six depuis Abou Dhabi.

air-journal_Delta A330 242T livraison3Delta Air Lines rappelle qu’elle s’est alliée à American Airlines et United Airlines dans le lobby Partnership for Open & Fair Skies (Partenariat pour un Ciel Ouvert et Equitable), pour « demander au gouvernement américain d’ouvrir des consultations » avec les Emirats Arabes Unis et le Qatar aux sujets des 42 milliards de dollars de subventions que ces états auraient versé à leurs compagnies aériennes depuis 2004. Un montant fourni par une étude controversée (et rejetée par l’un de ses auteurs pour des conclusions partiales), à laquelle Etihad Airways a répliqué par sa propre étude, selon laquelle ce sont au contraire American, Delta et United qui ont perçu 71,5 milliards de dollars d’aides publiques en quinze ans.

Les Américaines sont globalement soutenues dans leur combat par Air France-KLM, Lufthansa ou les syndicats européens ; leurs rivales par la majorité des agences de voyage, les aéroports, Hawaiian Airlines, la low cost JetBlue Airways ou les compagnies de fret FedEx et Atlas Air Worldwide – et la majorité des voyageurs américains selon des sondages…

Ces petits malheurs n’ont pas empêché Delta Air Lines d’annoncer un bénéfice net ajusté de 1,4 milliard de dollars pour le 3e trimestre 2015, en augmentation de 45% par rapport à la même période l’année dernière. « Malgré la volatilité monétaire et le contexte économique mondial incertain, qui ont entraîné une légère baisse des revenus, nos marges d’exploitation ont augmenté de plus de cinq points pour atteindre 21%, nos bénéfices par action de 45%, et nous avons généré 1,4 milliard de dollars de flux de trésorerie disponible au 3e trimestre grâce à la demande qui est restée forte et aux prix du carburant qui ont nettement baissé », a déclaré le PDG Richard Anderson. Pour l’ensemble de l’année 2015, il prévoit que « cette forte performance se poursuivra au 4e trimestre, avec des marges d’exploitation de 16 à 18% et une croissance des bénéfices par action de plus de 40% ».

http://www.air-journal.fr/2015-10-29-delta-air-lines-abandonne-dubai-bat-des-records-de-benefices-5152710.html

Commentaire(s)

  1. LSO

    **par les compagnies subventionnées**
    Est-ce un parti pris ?
    venant de DL, je me marre !!!

  2. Boeing 777-300ER

    Air France voit aussi ses bénéfices exploser…mais à qui ça profite ?

  3. Observateur

    C’est tout de même assez incroyable, chaque fois qu’une compagnie leur tient tête, ils crient au scandale et pleurnichent contre les subventions étatiques…Pour autant, personne n’ouvre sa gueule lorsque l’agriculture européenne et américaine, sur-subventionnée, inondent le marché internationale créant une baisse artificielle des prix au détriment des petits agriculteurs…Si Delta Airlines a quitté Dubaï, c’est qu’elle ne peut tout simplement pas lutter en terme de prestations et de confort fournis par les Golfs sisters. Point!

  4. Hclaudepie

    Je vais essayer de parler juste et mesurer mes propos (pas souvent le cas sur ce site !).
    Les gulfsisters sont-elles subventionnées ? Bonne question. Peut-être devrait-on parler de facilités accordées par les monarchies du golfe ?
    -taxe d’aéroport très basses (95 E/passager en moyenne à DXB), donc infrastrucutres aéroportuaires en déficit.
    -taxes et impôts en tout genre minimes voire inexistants

    En revanche :
    -les gulfsisters payent leur kéroséne (quantités d’inepties à ce sujet sur le site) car les monarchies du golfe n’en produisent pas sur place, il faut l’importer !
    -les salaires sont proches des standards internationaux. la productivité horaire probablement supérieure, les charges salariales employeur nulles ou largement moins élevées qu’en Europe (et particuliérement qu’en France). Le « rapt » des passeports est une légende urbaine, sauf quelques cas au Qatar qui ne sont jamais analysés en détail, mais livrés en pâture aux médias.

    Les gulfsisters bénéficient surtout d’un environnement économique bien plus favorable que les compagnies accidentales

    Coté US maintenant : le chapitre 11 est une aubaine pour toutes leurs compangies qui en bénéficient au moins une fois par décennie. Ca n’a pas empéché TWA et Pan Am de plonger, mais si je regarde AA, elle a du passer 12 ou 15 ans sous chapter 11 ces 20 derniéres années! Et en pas rembourser ses dettes, ça ne fausse pas la concurrence ?
    Coté européen, pas mal de compagnies ont bénéficié des largesses de leurs états ces 30 deniéres années (suivez mon regard). Maintenant que l’UE vieille au grain ,ça n’arrête pas de jouer les pleureuses et de venir le reprocher aux autres.

    E fait quand de nouveaux entrants sur un marché viennent perturber un ordre établi, ça coince toujours un peu : les coréens dans l’automobile, les chinois dans la téléphonie…

    En ce qui me concerne, et en synthése : 30-30, balle au centre !

    • « Coté européen, pas mal de compagnies ont bénéficié des largesses de leurs états ces 30 deniéres années (suivez mon regard) » A cette époque la concurrence était très faible et je dirais même que le principe de libre concurrence n’était même pas à l’état embryonaire. aujourd’hui la concurrence est féroce et tout avantage extérieur peut fausser cette concurrence (attention je ne sous entends pas forcément que les gulfsisters sont subventionnées … n’ayant pas de preuve à fournir)

  5. chief pilot

    Les compagnies US ne sont pas subventionnées ? ah ah faites moi rigoler les Amerlocs, chacun défends son beefsteack non ! mais il y a a les » bons » , c’est a dire « eux « , l’Oncle Sam, père la vertu, défenseur des droits , de la liberté et du bien dans le monde et puis les méchants , les autres : les Russes, les « peuples bronzés »du Moyen Orient et du Golfe …ils donnent des leçons a tout le monde, avec leur religion du Dieu Dollar , et nous , on emboîte le pas , parce que nous défendons les » mêmes valeurs  » , mais , en réalité,nous sommes dans la merde, et quand ils n’auront plus besoin de nous pour servir leurs interêts , ils nous jetterons comme de vieilles chaussettes.Evidemment, il est plus facile de trouver des coupables pour expliquer nos faillites (cf Air France ) que de se sentir responsable et se remettre en question.Car la plupart du temps nos problèmes sont le résultat de nos mauvaises décisions, de nos mauvais choix,de notre mauvaise gestion.On ne vas pas pleurer pour toutes ces compagnies US , a commencer par American Airlines qui a publié il y a 4 jours des bénéfices record de 4,3 Milliards de Dollars net depuis le début de l’Année.Ces compagnies sont des machines a Cash pour engraisser les actionnaires et elles se placent sous la protection du chapitre 11 quand ça va mal .Alors j’appelle cela avoir du culot

  6. Le quotidien Istanbul – Atlanta par Turkish Airlines qui sera lancé en mai prochain est également à l’origine de la décision de Delta.

  7. l’affrontement avec les compagnies du golfe ne sere jamais gagnant sur ces lignes car la puissance de feu d’emirates/etihad/qatar est bien trop grande. La prestation a bord est souvent meilleure et le cout bien inferieur.
    Toutes ces compagnies ont raison d’abandonner Dubai/abudhabi/doha car elles perdent des parts de marche et ces lignes sont deficitaires. Delta a certainement beaucoup plus a apporter sur d’autres axes ou la concurrence n’est pas la meme.

  8. Delta a raison.. pour ouvrir des lignes qui ne rapportent rien comme la majorité de celles qui vont vers le Golf.. ça sert à rien.. et on devrait les interdire.. On devrait tous se mettre contre les compagnies arabes

  9. Franchement le service a bord de Delta reste pale par rapport a la concurrence. Ils s’améliorent mais pas assez vite. Regardons Alaska qui profite de la presence d’Emirates a Seattle. Certains y gagnent d’autres y perdent. Cet été j’ai paye un vol US – France 2400 dollars en eco alors que pris un mois a l’avance sur Delta. Faut arrêter de prendre les gens pour des pigeons.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum