Crash de Metrojet: l’identification des victimes commence

@RIA-Novosti

@RIA-Novosti

Les corps de 140 des 224 victimes de l’accident de la compagnie aérienne Metrojet (Kogalymavia) samedi dans le Sinaï sont arrivés la nuit dernière à Saint Petersburg, où les familles doivent commencer le travail d’identification.

Au deuxième des trois jours de deuil national décrétés en Russie après l’accident du 31 octobre 2015, un premier avion transportant les restes des personnes tuées s’est posé ce matin à l’aube à l’aéroport de Saint Petersburg-Pulkovo, un deuxième devant décoller du Caire dans la soirée avec les derniers corps. Un crématorium est prévu pour permettre aux familles et proches de victimes de participer à l’identification. L’Airbus A321 de Metrojet, qui transportait 217 passagers et sept membres d’équipages sur le vol charter 7K-9268 entre la station balnéaire égyptienne de Sharm-el-Sheikh et Saint Petersburg, s’est écrasé dans le désert du Sinaï environ 23 minutes après son décollage.

Les enregistreurs de vol n’ayant pas encore été analysés, il est impossible de savoir ce qu’il s’est passé, même si le directeur des opérations aériennes de Metrojet Alexander Smirnov affirme que « l’unique cause explicable serait une action mécanique sur l’aéronef« , puisqu’il n’existe selon lui « pas de combinaison de défaillances du système qui pourrait mener à la dislocation de l’appareil en plein vol« . Un responsable russe avait justement déclaré hier que l’avion s’était disloqué en plein vol, s’appuyant sur la zone de quelques 20 km² où des débris ont été retrouvés. Mais il se garde d’en tirer des conclusions sur un possible attentat terroriste, d’autant qu’un certain flou entoure les déclarations de responsables égyptiens (le pilote aurait averti d’un problème technique avant que l’avion disparaisse des écrans du contrôle aérien) et de la femme du pilote (il se serait plaint de problèmes techniques avant le décollage). Il n’y aurait en revanche pas eu de mayday de la part de l’équipage. Rappelons que l’accident a été « revendiqué » dès samedi sur les réseaux sociaux par l’Etat Islamique.

Les autorités irlandaises ont de leur côté affirmé que l’A321 avait passé une visite de maintenance sans problème plus tôt cette année (une société de leasing irlandaise louait l’appareil à Metrojet). Airbus a confirmé que l’A321 avait été construit en 1997, était équipé de réacteurs IAE V2533, et avait accumulé environ 55.772 heures de vol en 21.175 cycles. Le commandant de bord avait plus de 12.000 heures de vol à son actif, dont 3800 sur A321. Des enquêteurs français du BEA (Bureau d’Enquête et d’Analyse de la sécurité de l’aviation civile) ont été envoyés sur place pour participer à l’enquête.

Rappelons que par mesure de prudence, les compagnies aériennes Air France, Lufthansa, Emirates Airlines, Air Arabia et Flydubai ont été les premières à annoncer qu’elles allaient reprogrammer leur vol afin que leurs avions ne survolent plus la péninsule égyptienne du Sinaï.

Air-journal-A321 Metrojet

http://www.air-journal.fr/2015-11-02-crash-de-metrojet-lidentification-des-victimes-commence-5152936.html

Commentaire(s)

  1. superyoda86

    Sans doute un terroriste à l’intérieur de l’avion car l’EI n’a pas de missile atteignant cette altitude. Après, il est impossible qu’un A321 explose comme ça en l’air, ça se saurait, avec plusieurs milliers d’exemplaires dans le monde si les A320 explosaient ! Surtout que l’A320 est un des avions les plus fiable au monde et il existe depuis 30 ans donc on a un recul suffisant pour savoir que ce n’est pas un problème mécanique. Reste la seule possibilité : un terroriste dans l’avion ou un bagage avec une bombe dans la soute. L’affaire est close car de toute façon on aura jamais la version officielle avec les Russes ! Ils préférons accuser Airbus plutôt que d’avouer qu’il y’avait un terroriste qui a pu traverser les mailles du filet !

    • superyoda86

      ou bien une grosse erreur de maintenance de la part de la compagnie, ce qui ne m’étonnerait pas avec les compagnies charters Russes ! Déjà que les charter européennes c’est pas gégé alors les Russes !

    • Alain 45

      Contrairement à ce que vous dites, (d’autres causes qu’une bombe sont possibles)en cas de dépressurisation dite explosive ou brutale due à un trou
      dans le fuselage provoqué par l’ouverture d’une porte, d’un hublot ou autre défaut technique. Une dépressurisation brutale peut entraîner des dégâts de structures qui peuvent rendre l’avion incontrôlable, se briser et finir au sol. Et ce malgré la fiabilité des autres A321 ou famille A320.

  2. L’avion était plein ? 224 personnes dans un A321 ça fait chargé non ?

  3. « les familles doivent commencer le travail d’identification »: j’espère que des médecins légistes ont avant l’arrivée des familles en deuil commencé à analyser les victimes pour la plupart calcinées; enfin c’est une mesure pour éviter le traumatisme des proches..

  4. « les familles doivent commencer le travail d’identification »: j’espère que des médecins légistes ont avant l’arrivée des familles en deuil commencé à analyser les victimes pour la plupart calcinées; enfin c’est une mesure pour éviter le traumatisme des proches..

  5. Les experts en aéronautique et géopolitique ont parler!!

    Vous n’avait qu’à vous faire engager au BEA!! Puisque vous trouver tout les causes de crash Au lieux de venir pollue le site avec vos bêtises !!

    Rester a votre place !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum