Le 14 novembre 1922 dans le ciel : 3 morts au Grand Prix des avions de transport

air-journal-alphonse-poire-pilote

Histoire de l’aviation – 14 novembre 1922. En ce 14 novembre 1922, le Grand Prix des avions de transport va être endeuillé : en effet, à l’occasion de cette manifestation aéronautique, trois personnes vont perdre la vie dans un accident d’aéroplane, à savoir le chef-pilote des avions Caudron : l’aviateur français Alphonse Poiré, ainsi que Courcy et Bovillier, qui officiaient comme mécaniciens à ses côtés.

C’est dans le cadre de l’épreuve de vitesse qu’est survenu le drame, alors que les compétiteurs : les aviateurs Bossoutrot, Labouchère, Thiéry et Poiré évoluaient sur le circuit Le Bourget – Compans – Villeneuve-sous-Dammartin – Le Bourget à la conquête du titre.

Alors que la course bat son plein et que déjà plusieurs tours du circuit ont été réalisés, Bossoutrot étant parti le premier, suivi de Labouchère, de Thiéry et de Poiré, l’appareil de Poiré n’est plus visible dans le ciel et pour cause, l’infortuné s’est crashé, après environ une heure de course. C’est entre les villes d’Aulnay-sous-Bois et de Villepinte, qu’il a été victime d’un accident avec ses mécaniciens, causé vraisemblablement par la casse d’une pale de l’hélice du moteur arrière gauche de son biplan quadrimoteur.

http://www.air-journal.fr/2015-11-14-le-14-novembre-1922-dans-le-ciel-3-morts-au-grand-prix-des-avions-de-transport-5151992.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter