Royal Jordanian part à Jakarta et Guangzhou

air-journal_Royal Jordanian 787 test flight

La compagnie aérienne Royal Jordanian inaugure ces prochaines semaines à Amman deux nouvelles destinations en Asie, Jakarta en Indonésie et Guangzhou en Chine.

A partir du 21 décembre 2015, la compagnie nationale de Jordanie proposera trois vols par semaine entre sa base à Amman-Queen Alia et l’aéroport de Jakarta-Soekarno Hatta, opérés via Kuala Lumpur en Airbus A330-200 pouvant accueillir 24 passagers en classe Affaires et 259 en Economie. Les départs sont programmés lundi, mercredi et vendredi à 1h30 pour arriver à 16h25 en Malaisie, en repartir à 17h20 et se poser à 18h20 en Indonésie. Les vols retour quitteront Jakarta les mêmes jours à 19h55 pour arriver à 22h55 à Kuala Lumpur, en repartir à 23h55 et se poser le lendemain à 4h15 à Amman. Pas de concurrence sur cette route pour Royal Jordanian, qui avait cessé de desservir la capitale indonésienne en 2002.

A compter du 15 janvier 2016, la compagnie de l’alliance Oneworld proposera trois vols par semaine entre Amman et Guangzhou-Baiyun, opérés via Bangkok en Boeing 787-8 Dreamliner configuré pour 23 passagers en classe Affaires et 244 en Economie. Les départs sont programmés lundi, mercredi et vendredi à 3h00 pour arriver à 15h25 en Thaïlande, en repartir à 16h40 et atterrir à 20h15. Les vols retour quitteront la Chine les mêmes jours à 22h05 pour arriver à 23h55 à Bangkok, en repartir le lendemain à 0h55 et se poser à 5h25 à Amman. Pas de concurrence là non plus pour Royal Jordanian.

On notera au passage que la compagnie proposera dès le 14 décembre des vols directs vers Kuala Lumpur, alors qu’ils étaient jusque là opérés via la capitale thaïlandaise trois fois par semaine ; elle propose également quatre rotations hebdomadaires vers Hong Kong, toujours via l’aéroport Suvarnabhumi.

Royal Jordanian devrait dégager des bénéfices en 2015, après deux années de restructuration qui l’avaient vu en particulier supprimer 13 routes l’année dernière. L’arrivée des Dreamliner (cinq en service sur 8 attendus) a largement participé à la relance des ses routes intercontinentales, remplaçant ses quatre A340-200 et un A330-200. Le 787-8 est par exemple déployé vers Londres-Heathrow, où la compagnie s’est aperçue selon CAPA qu’il était aussi rentable qu’un A321 grâce à un emport cargo plus important. Si elle semble avoir abandonné toute idée de retour en Asie du sud ou en Afrique de l’ouest face à la concurrence des compagnies du Golfe, elle pourrait se tourner vers l’Amérique du nord et lancer des vols vers Toronto, ainsi qu’une nouvelle destination aux Etats-Unis où elle dessert déjà New York-JFK, Chicago et Detroit.

http://www.air-journal.fr/2015-11-19-royal-jordanian-part-a-jakarta-et-guangzhou-5153793.html

Commentaire(s)

  1. pet

    sympas les horaires!
    trois heures du mat,ça doit bien rouler, pas de bouchons. garanti !

    • Boeing 777-300ER

      Ces horaires sont avant tout adaptés aux correspondances. Je doute fort que les relations économiques avec la Chine, la Malaisie et l’Indonésie soient vraiment importantes:au point d’ouvrir une liaison vu toutes les correspondances qu’offre les compagnies de la région. RJ essaie de créer un mini-hub à taille humaine entre l’Occident et l’Asie du Sud et du Sud-Est à l’image du hub d’Helsinki de Finnair vers l’Asie du Nord. D’ailleurs, RJ qui exploite des avions de petite taille (A320 et B787-8) offre des tarifs abordables qui descendent parfois à 450€ A/R Paris-Bangkok en août !

  2. Boeing 777-300ER

    Les avions de RJ sont avant tout remplis par la diaspora libanaise expatriée aux États-Unis étant donné que les vols directs Liban/USA sont interdits pour des raisons de sécurité. Le réseau nord-américain de RJ est assez étendu pour une compagnie nationales d’un pays de 7 millions d’habitants: Montréal, New York, Détroit et Chicago. Les Americano-Libanais peuvent ainsi aller/venir aux USA sans transiter par un hub gigantesque genre CDG, FRA, LHR mais par le mini hub moderne d’Amman qui plus est avec un personnel qui parle Arabe.
    Cette stratégie n’est valable que si la situation sécuritaire libanaise n’est pas au top. Si les vols USA/Liban reprennent, fini RJ! Comme quoi le malheur des uns fait le bonheur des autres.

  3. Boeing 777-300ER

    …Sans compter les pèlerins musulmans vers La Mecque en transit à Amman. D’où le lancement de la ligne Amman-Jakarta via Kuala Lumpur, cette dernière devenant non-stop (sans escale à Bangkok). Très bonne stratégie de RJ malgré l’instabilité dans la région.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter