Attentats : la France veut accélérer la mise en place du PNR

©O. Chassignole

©O. Chassignole

La France veut que d’ici la fin de l’année les quelques 230 compagnies aériennes présentes sur le territoire transmettent les données relatives aux passagers, selon la directive européenne API/PNR (Advanced Passenger Information-Passenger Name Record) qui impose aux états de stocker des informations personnelles des utilisateurs du transport aérien afin de renforcer la sûreté et la sécurité.

Evoquée lundi dernier par le président François Hollande lors de son discours devant le Congrès à Versailles, la base de données de fichiers PNR est en service dans l’hexagone depuis le 21 septembre 2015, chez des compagnies aérienne pilotes dont Air France mais aussi chez les tour-opérateurs et les opérateurs de vols charters. Mais les attentats du vendredi 13 dans la région parisienne vont accélérer le mouvement, même si la directive européenne n’a toujours pas été adoptée : la France souhaite désormais que les 230 compagnies aériennes qui utilisent les aéroports français transmettent les informations relatives aux passagers d’ici la fin de l’année, ou au plus tard début 2016. Le fichier PNR inclut des détails tels que le nom et le ou les prénoms du passager, mais aussi son trajet, le mode de paiement, le poids des bagages, le choix du repas, le nom des contacts…

Julien Coudray, chargé de mission PNR pour la Douane, expliquait hier dans l’Usine Nouvelle que ces données « permettent de faire du ciblage aérien. Elles peuvent être très intéressantes pour les services de renseignement ou des douanes pour lutter contre le terrorisme, la fraude et les grands trafics internationaux ». Il souligne aussi que suite aux attentats terroristes du vendredi 13, « il y a une urgence opérationnelle encore plus forte à mettre en place ce type de systèmes ». Et rappelle que la base de données PNR, qui peut initialement traiter les informations de 200 millions de passagers, est accessible par la DGAC bien sûr, par le service des Douanes, les Directions générales de la police et de la gendarmerie nationales, la Direction générale de la sécurité intérieure et la DGSE ; les ministères du Transport, de l’Economie, de l’Intérieur et de la Défense sont donc concernés. Les données PNR peuvent particulier être comparées à d’autres fichiers comme celui des personnes recherchées, où figurent les informations en particulier sur les fameuses fiches S.

Un détail rappelé par M. COudray : le système PNR ne couvre initialement que les vols entre ou sortant de l’espace européen, plus les liaisons avec les DOM. La « couverture » des vols intra-communautaires n’est prévue qu’en 2017, et les vols d’affaires ne sont toujours pas concernés.

http://www.air-journal.fr/2015-11-20-attentats-la-france-veut-accelerer-la-mise-en-place-du-pnr-5153815.html

Commentaire(s)

  1. Vincent

    Il serait plus que temps ! ! !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter