Deuxième 787 pour KLM, cabines moyen-courrier pour Alitalia

Air-journal-KLM 787-9

La compagnie aérienne KLM Royal Dutch Airlines a pris possession de son deuxième Boeing 787-9 Dreamliner. De son côté, Alitalia a lancé un programme de rénovation de sa flotte moyen-courrier, les 96 monocouloirs devant bénéficier de nouvelles cabines et de la nouvelle livrée d’ici avril prochain.

Le deuxième des quinze Boeing 787-9 Dreamliner commandés par la compagnie nationale néerlandaise s’est posé le 10 décembre 2015 à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol. Baptisé Carnation (œillet) et configuré pour accueillir 30 passagers en classe Affaires, 48 en Premium et 216 en Economie, l’appareil entre en service ce lundi sur la route vers Manama au Bahreïn via Abou Dhabi, où son grand-frère Sunflower (tournesol) est déjà déployé. KLM mise sur une flotte de dix Dreamliner d’ici la fin 2016, les dernières livraisons étant prévues en 2024 (rappelons qu’elle attend également six 787-10 à partir de 2020). Les prochaines destinations de ses 787-9 sont Dubaï dès mercredi, puis Rio de Janeiro au Brésil « plus tard pendant la saison hivernale », Fukuoka au Japon fin février 2016, Quito et Guayaquil en Equateur plus Chengdu et Xiamen en Chine en mars, ainsi que Tokyo et Shanghai en juillet prochain.

air-journal_Alitalia A320 new lookAutre membre de l’alliance SkyTeam à mettre sa flotte à jour, Alitalia a annoncé la semaine dernière le début d’un programme de réaménagement de ses 96 monocouloirs : les 76 Airbus A319, A320 et A321 qu’elle exploite, et les vingt Embraer E175 et E190 de sa filiale CityLine. La compagnie nationale italienne explique que chaque appareil passera cinq jours dans ses usines, pour recevoir de nouveaux sièges en cuir noir avec coutures beiges (14 000 au total) et bien sûr la nouvelle livrée. Les plus de 130 employés en charge de la transformation peuvent traiter chaque semaine deux Airbus et deux Embraer, précise Alitalia dans un communiqué. Des cloisons « effet bois » portant le logo de la compagnie seront mises en place, l’objectif étant « d’accentuer l’impression de style italien et de qualité à bord des avions, ce qui espérons-le attirera de nouveaux clients tout en conservant ceux existants » selon Marco Martinasso, vice-président Marketing. Alitalia a déjà entamé une opération similaire sur ses 24 avions long-courrier Airbus A330-200 et Boeing 777-200ER (dont six sont déjà terminés) : ce réaménagement doit être terminé fin 2016.

Alitalia et son actionnaire Etihad Airways avaient dévoilé en octobre une série de nouveaux services et de nouvelles routes, confirmant un business plan sur trois ans qui devrait lui permettre d’atteindre la rentabilité en 2017. On rappellera en particulier que les services de connectivité Internet – déjà actifs sur la flotte long-courrier – seront étendus à l’ensemble de la flotte.

http://www.air-journal.fr/2015-12-14-deuxieme-787-pour-klm-cabines-moyen-courrier-pour-alitalia-5155108.html

Commentaire(s)

  1. Alitalia: les 96 monocouloirs devant bénéficier de nouvelles cabines et de la nouvelle livrée d’ici avril prochain => chez AF ça prend entre 5 et 7 ans… et encore au mieux. Cherchez l’erreur! Quand on pense que les nouveaux produits long-courrier n’équiperont pas les 330 et les 380 avant… au mieux… 2018! Pire, aucun WiFi de prévu sur AF (ils en sont encore à faire des « tests » sur un 777, comme si ont avait besoin de tester le WiFi) alors qu’Alitalia va être la première compagnie au monde à en équipier aussi bien sa flotte long-courrier que moyen-courrier…. Bref, on regrette qu’Etihad ne se soit pas plus impliqué dans AF-KLM….

  2. @748-000: Plusieurs explications pour la différence de temps chez AF
    1. Capacite de financement totalement différente entre Alitalia (Etihad) et AF – chez Alitalia, le cash est la et donc ils peuvent avancer très vite
    2. Le changement se fait sur des mono-coiuloirs et avec des sieges classiques rapides a changer (pas de bloc complexes type Cyrrus avec connectiques, etc…)
    3. AF a été penalise par le retard de Zodiac dans la livraison des sièges Business et donc délais non imputables a AF sur ce point.

    En bref, et sans amertume aucune, avec du cash flow disponible a profusion, presque tout est possible immédiatement 🙂

  3. Tous mes meilleurs vœux!
    Comme la plupart des compagnies aérienne, avec les Low-cost, le voyageurs ont évolué, ils veut se déplacer d’un point A au point B, en sécurité et confort à des prix raisonnables, du chichi ont s’en fous! Le succès de la réussite est sur les tarifes et d’assurer les départs et d’arrivée à temps, des sièges en cuir, on peut s’en passer!
    Les nouveaux sièges d’EasyJet, sont excellents en confort et esthétique, sans être en cuir!

  4. @RICHIE RSA – 100% d’accord – Le nerf de la guerre c’est le cash, AF a perdu plus de 6 milliards d’Euro depuis 2009. La compagnie est exsangue.
    Ces pertes sont majoritairement dues à des personnels navigants (PNT & PNC) arque-boutés sur la conservation de leurs avantages acquis lors du siècle dernier.
    Pendant ce temps, même les compagnies de le vieille Europe continuent à s’adapter et à se développer à marche forcée : Alitalia, Iberia, Lufthansa, BA, Finnair, Vueling, Easyjet, Norwegian et même KLM.
    Au lieu de constamment pratiquer la politique de la chaise vide, les syndicats de navigants AF feraient mieux de se mettre au travail avec la direction pour sortir au plus vite la compagnie de ce bourbier.

    • Ces pertes sont majoritairement dues……etc…..
      Aussi: aux 500 millions d’ € d’amende pour « entente illicite dans le fret »… Qui s’est entendu avec qui? Les PNT entre eux dans diverses compagnies? Les PNC entre eux ???
      Aux sièges NEV 1/2/3/4…. qui ne satisfaisaient pas les clients Affaires fuyant vers d’autres cités ce qui a nécessité de chercher d’autres clients payant bien moins pour remplir cette cabine…Qui a décidé de choisir puis de conserver ces sièges: les PNT et les PNC en réunion plénière ????
      A la refonte des avantages de Flying blue conduisant à une diminution significative de ces avantages pour les clients Pro surtout, ce qui a conduit certains gros comptes clients vers la concurrence: Quia décidé de cette réforme de FB??? Les PN en general et entre eux?
      .
      .
      .
      .etc…etc….etc….

      • Vous avez raison pour les sièges business et Flying Blue, beaucoup moins pour l’entente illicite sur le fret qui mériterait un long chapitre. Mais quelque part ce n’est pas le débat.
        Mon propos n’est pas de minimiser les ratés du management AF, il y en a eu et il y en aura encore, mon propos est de sonner le tocsin sur la situation actuelle de la compagnie qui est réellement catastrophique.
        Il est urgent d’arrêter de se renvoyer sans fin des arguments dans le seul but de gagner du temps
        Il est urgent de négocier pour ramener les couts d’exploitation de la compagnie à des couts comparables à ceux des principales compagnies européennes

        • Mais aussi

          Eh bien si, justement: cela fait partie intégrante du débat si l’on veut bien ne pas tout voir uniquement au travers du petit œil de la lorgnette, car qu’est ce qui prouve que toutes ces nombreuses et tres coûteuses grossières erreurs de management ne se reproduiraient pas à l’avenir, tuant ainsi dans l’œuf les efforts par ailleurs nécessaires des salariés?????
          Car il n’y a rien de motivant à aider à gagner des sous au travers d’efforts personnels supplementaires si c’est pour en voir une très grande partie dilapidée par des directeurs qui prennent de mauvaises décisions tout en d’augmentation et en d’auto congratulant à longueur de discours et papiers et réunions et journaux internes, et qui finissent éventuellement par partir avec de très belles indemnités compensatrices ( de quoi,d’ailleurs: du mal fait à la compagnie et ses salariés par leurs actions?)….

    • C’est ne pas facile de changer la mentalité managérial, assise dans le confort derrière l’ordinateur!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum