Les prix des billets d’avion toujours moins chers

aj_aéroport billet

Selon le comparateur Skyscanner, les tarifs des billets d’avion au départ de la France ont consécutivement diminué depuis ces trois dernières années, à la baisse de -9% par rapport à 2014, et de -15% par rapport à 2013.

Puissant dans sa base de données, Skycanner a analysé des millions de prix de billets d’avion de 2013 à 2015 depuis la France vers différentes régions du monde. L’étude porte particulièrement sur les destinations les plus populaires pour les voyageurs français.

Si les tarifs aériens de la France vers l’Europe ont baissé de -12% depuis 2013, cette diminution a doublé vers les destinations océaniques qui ont vu une chute des prix des billets d’avion de -25% depuis 2013. L’Asie enregistre également une belle diminution des prix de ses vols avec des prix moyens en baisse de -18% depuis 2013. Les billets d’avion vers l’Afrique et l’Amérique sont ceux dont la baisse est la moins forte avec un prix moyen réduit de -5% par rapport à l’année dernière.

L’évolution des prix des vols court-courriers

L’analyse des prix des billets d’avion sur les destinations court-courriers montre une diminution de -17% de 2013 à 2015, une tendance qui se veut d’autant plus importante sur la dernière année. Des destinations comme Rome, Porto et Barcelone ont vu leurs prix augmenter de +1%, +7% et +2% de 2013 à 2014, mais la tendance s’est inversée de 2014 à 2015. Skyscanner observe en effet une diminution respective des prix des vols vers Rome, Porto et Barcelone de -17%, -16% et -14%. Les prix les plus bas reviennent à la capitale espagnole Madrid, qui connait la plus forte diminution de ses prix sur les trois dernières années avec une baisse de -26% sur ses billets d’avion. Le prix moyen d’un billet aller-retour France-Madrid était de 193 euros en 2013, il est de 142 euros en 2015.

Cette diminution observée des tarifs aurait pu être encore plus prononcée si les taxes d’aéroports avaient elles-aussi baissé ? « Elle n’est pas accompagnée de celle des taxes aéroportuaires et annexes, qui malheureusement connaissent une augmentation supérieure à l’ inflation déraisonnable et, de facto, constituent un vecteur de croissance pour les low cost qui décollent d’aéroports excentrés moins onéreux« , commente Fabrice Dariot, le patron du site de vols à bas coût Bourse-des-Vols. Et d’ajouter : « L’arrivée de Ryanair à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, dont on connait le montant élevé des taxes aéroportuaires, sera de ce point de vue un test intéressant pour les tarifs low cost« .

L’évolution des prix des vols long-courriers

Toujours selon les chiffres de Skyscanner, les tarifs des vols long-courriers affichent également une tendance identique à la baise, avec une diminution des prix de -19% depuis 2013.

L’étude du comparateur montre que les destinations long-courriers connaissant les plus fortes diminutions de prix pour un départ depuis la France sont Bali et Bangkok avec une baisse de -22% de 2013 à 2015. Un aller-retour France-Bangkok en 2013 était de 766 euros en moyenne, il est passé à 598 euros en 2015. Montréal et Tokyo connaissent également des fortes diminutions de leurs tarifs avec des prix moyens passant de 695 euros à 549 euros pour Montréal et de 834 euros  à 669 euros pour Tokyo de 2013 à 2015.

Pourquoi les prix des billets d’avion sont à la baisse ? En raison de la chute du prix du baril de pétrole ? « La réduction des prix du pétrole peut conduire les compagnies aériennes à baisser leurs prix. Cependant, cette baisse ne prend généralement pas effet sur les prix des billets d’avion tout de suite après cette diminution des prix. Quand les compagnies aériennes achètent du carburant, elles pratiquent des couvertures de carburant leur garantissant un prix fixe sur une période déterminée. Ceci permet une certaine stabilité aux compagnies aériennes lorsque les prix du pétrole montent en flèche, mais à l’inverse ne leur permet pas de bénéficier immédiatement des chutes de prix du pétrole« , estime l’étude de Skyscanner.

« Les prix des billets d’avion sont déterminés par les conditions particulières de chaque marché ainsi que par les lois de l’offre et de la demande. Ainsi, d’une année sur l’autre, une compagnie aérienne peut décider de changer son nombre de vols vers une destination et donc de réduire, augmenter, supprimer ou ajouter des vols en fonction de la demande, ce qui va faire fluctuer les prix. Il est donc difficile d’attribuer la baisse ou la hausse des tarifs aériens à un événement spécifique. Cependant, à travers cette étude, nous souhaitons montrer la tendance des prix au cours de ces dernières années ainsi que les destinations les moins chères du moment pour permettre aux voyageurs de profiter de la baisse des prix et de faire des économies sur leurs prochains voyages« , conclut Filip Filipov, directeur du B2B chez Skyscanner.

aj_passagers_hall embarquement-roissy_CDG

http://www.air-journal.fr/2015-12-18-les-prix-des-billets-davion-toujours-moins-chers-5155278.html

Commentaire(s)

  1. ….par contre on paie toujours la taxe sur le kéro imposée par de nombreuses compagnies alors qu’il n’a jamais été aussi bon marché!!!! Que font les associations des consommateurs???

  2. -22% sur BKK, tu m’étonnes qu’AF veut arrêter cette destination ! Aucune rentabilité !

  3. robert

    Pour Bangkok, merci les Golf sisters. Nous sommes aujourd’hui autour des 500€, à l’époque c’était 700…
    Et en plus la qualité de service est excellente chez Emirates, Qatar, Eithad, Oman Air, Turkish…

  4. Encore un petit effort... - 18 décembre 2015 à 14 h 15 min
    Encore un petit effort...

    Et pour BKK comme pour KUL et bientôt d’autres villes du coin,la concurrence ne sera plus qu’entre les 3 compagnies du Golfe…Comme les règles sont toujours les mêmes pour tous, quel sera alors l’intérêt de ces compagnies de maintenir les prix à la baisse ?…… Surtout s’il n’y a pas dans ces pays du Golfe de réglementation anti- entente……………

  5. Airbid

    …ah les baisses négatives, quel miracle ! Et dire qu’on a toujours enseigné que moins par moins =plus

  6. Alexis

    Combien coûtait un Bourget New York en 1950?

  7. Tonton Burger

    J’ai gardé les horaires et les tarifs Air France Edition Hiver 1992/1993.
    Air France : tarif Y/SX [7/21 jours]- valable jusqu’au 13/12/1992 : 3190 Francs. Sinon en YLX ZZ : 3595 Francs.

  8. Et les DOM TOM ? à quand une baisse des prix significative pour les insulaires installés en métropole et qui , malgré certains tarifs promotionnels ,demeurent prohibitifs ?
    Un voyage Métropole-Réunion pour une famille de 4 personnes, il faut prévoir 6000 euros avec une compagnie régulière que je ne citerai pas ici mais dont tout le monde devine de qui je parle!
    Autre exemple : voyageur fréquent de la ligne LYS-MUC pour n’évoquer que celle-ci; ligne opérée uniquement par LH . En 2013 , on était encore à un tarif de base 99 euros disponible avec plusieurs choix sur les horaires.Après 2013 , le tarif de base est en moyenne de 149 euros avec choix limité des horaires de vols sélectionnés .

  9. EPL 86

    Je me souviens encore des vols AF où l’on donnait aux pax avant de monter dans l’avion, un sac avec un sandwich et une boisson…

    Soit on désire aller d’un point à un autre en toute sécurité, soit on désire faire le même voyage avec du confort et un service dédié…mais aucun accès à bord vos chèques voyage et vos tickets restaurant.

  10. EPL 86

    …avec vos chèques vacances et vos tickets restaurant.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum