Qantas à San Francisco, American Airlines à Sydney

air-journal_qantas 747-400ER

La coentreprise liant les compagnies aériennes Qantas et American Airlines s’est renforcée la semaine dernière avec l’inauguration par la première d’une nouvelle liaison entre Sydney et San Francisco, et par la seconde d’un Los AngelesSydney.

Liées par une coentreprise sur les vols transpacifiques, les deux compagnies de l’alliance Oneworld avaient décidé en juin dernier de renforcer les liaisons entre les Etats-Unis et l’Australie. Depuis le 20 décembre 2015, Qantas propose cinq vols par semaine entre sa base de Sydney-Kingsford Smith et l’aéroport de San Francisco, opérés en Boeing 747-400 configurés pour accueillir 58 passagers en classe Affaires, 36 en Premium et 270 en Economie (nouvelles cabines). Les départs sont programmés tous les jours sauf mardi et samedi à 15h00 pour arriver à 9h30 le même jour, les vols retour quittant la Californie à 23h25 pour atterrir deux jours plus tard à 9h00 (passage de la ligne de changement de date, durée de vol environ 14h00). Une rotation le mardi sera ajoutée à compter du 1er février. Qantas est en concurrence directe avec United Airlines sur cette ligne qu’elle avait inaugurée en 1954, et abandonnée en 2011.

Cette relance de ligne est accompagnée par une réduction de voilure sur des autres routes californiennes : Qantas, qui opérait entre Sydney et Los Angeles deux vols quotidiens en Airbus A380 et 747-400, supprime d’ici début janvier 2016 quatre rotations hebdomadaires en 747-400, ainsi qu’une autre sur l’axe Melbourne – LAX.

air-journal_american airlines 777 new lookDe son côté, American Airlines propose depuis le 17 décembre 2015 un vol quotidien entre Los Angeles et Sydney, opéré en Boeing 777-300ER équipé de wifi et pouvant accueillir 8 passagers en Première, 52 en classe Affaires, 30 en Premium et 220 en Economie. Les départs sont programmés à 21h50 pour arriver le surlendemain à 7h55, les vols retour quittant l’Australie à 12h00 pour atterrir le même jour à 6h50. La compagnie américaine est en concurrence avec Delta Air Lines, United Airlines, Virgin Australia et donc Qantas ; elle n’avait plus desservi Sydney depuis 1992, avec à l’époque une liaison au départ de Dallas via Honolulu.

Lors d’une conférence de presse commune en marge du congrès de l’IATA le 9 juin dernier, les dirigeants des deux compagnies Alan Joyce et Doug Parker avaient annoncé une « évolution naturelle » de leur alliance : ces nouveautés permettent à American Airlines et Qantas Airways d’augmenter de 6% leur offre entre Los Angeles et Sydney, et de +9% entre les deux pays avec un total de 45 rotations hebdomadaires. Le développement de leur coentreprise devrait également se faire sur les routes à destination de la Nouvelle Zélande.

http://www.air-journal.fr/2015-12-21-qantas-a-san-francisco-american-airlines-a-sydney-5155456.html

Commentaire(s)

  1. 777OLIVIER

    Oui faute d’avoir a se trimbaler des centaines d’A380 comme emirates une des seules manières d’augmenter l’offre en sièges a moindre cout est de créer des alliances.
    C’est un modèle économique qui fonctionne bien sur des routes très fréquentées arrivées a maturité.

    Résultat plus de choix pour les PAX en partage de code + de fréquences + des vols directs etc.

    A noter le choix etonant de Qantas de renouveler des cabines des 747 plutôt que d’opter pour un 777 beaucoup plus économe capable d’avoir a peu prêt la même capacité qu’un 747 à configuration de cabine équivalente.

    Deuxième remarque les nouvelles cabines ne vont pas vers la densification preuve que bigger is not better. Il vaut mieux un avion rentable avec un bon taux de remplissage dans toutes les classes qu’une grosse baleine car a taux de remplissage équivalent le reste vous le consommez a bruler du carburant.

    Dernière remarque: C’est assez etonant de la part de Qantas d’avoir mis les eco premium complètement a l’arrière du pont supérieur en A380 alors qu’elle est située a l’avant des 747 juste derrière la BIZ sur les autres compagnies la prénium est souvent juste derrière la first ou la biz mais jamais a l’arrière !!.

    Quelqun aurait une idée sur ce choix de configuration de cabine ?

  2. « A noter le choix etonant de Qantas de renouveler des cabines des 747 plutôt que d’opter pour un 777 beaucoup plus économe capable d’avoir a peu prêt la même capacité qu’un 747 à configuration de cabine équivalente. »

    De mon point de vue, c’est un choix économique certainement dicté par les besoin en financement de nouvelles machines face à un retrofit tout de même beaucoup moins gourmand en termes de cash, sur des machines certainement déjà amorties depuis un bout de temps, et, vu que le baril stagne à un niveau assez bas..

  3. @roman
    Ca se tiens comme argument en effet le kerosene reste tres bas.
    Et c’est tant mieux pour les compagnies comme AF qui son passe au tout 777 sur ses lignes long courier.
    462 PAX en 3 classes full + cargo j’imagine que c’est rentable.
    Dommage par contre qu’ils retirent leur 747 de leur flotte. A configuration egale ils montaient a 520 pax en 3 classes sur 747 et sur les lignes COI ils etaient full toute l’anee…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter