Thai Airways ne quitte plus Rome, renforce Pékin

air-journal_thai airways 777-200ER

La compagnie aérienne Thai Airways a finalement renoncé à la suppression de sa liaison entre Bangkok et Rome, annoncée en juillet dernier pour le début de la saison hivernale puis reportée à début février 2016. Elle vient d’ailleurs d’être certifiée TCO par l’Europe, ce qui lui permettra de continuer à desservir le vieux continent après novembre 2016. La compagnie thaïe va d’autre part ajouter un troisième vol quotidien vers Pékin.

La compagnie nationale de Thaïlande permet de nouveau les réservations après le 1er février 2016 sur la route entre sa base à Bangkok-Suvarnabhumi et l’aéroport de Rome-Fiumicino, opérée en Boeing 777-200ER pouvant accueillir 30 passagers en classe Affaires et 262 en Economie. Les départs sont programmés lundi, mercredi, vendredi et dimanche à 0h01 pour arriver à 5h55, les vols retour quittant l’Italie à 13h30 pour atterrir le lendemain à 6h05. Thai Airways reste sans concurrence sur cette route.

La suppression de la route vers Rome avait été annoncée en juillet dernier par la compagnie de Star Alliance, en même temps que celle vers Los Angeles (via Séoul) et après celles vers Johannesburg, Moscou et Madrid ou la liaison entre Phuket et Séoul ; des coupes sombres dans le réseau qui intervenaient dans le cadre de la restructuration lancée en janvier. Mais un mois plus tard, Thai Airways annonçait un report de cette suspension jusqu’au début février, sous pression des responsables du tourisme – et apparemment du Vatican, dont le Jubilé de la Miséricorde a débuté en novembre. Elle expliquait alors que explique que « les suspensions de routes sont par définition temporaires, et la reprise de cette ligne ne pourra être envisagée qu’une fois la compagnie ayant fait des progrès dans son plan se restructuration, quand elle aura confiance dans le fait qu’elle peut être compétitive » entre les deux capitales. La suppression de l’une des rares routes vers l’Europe au début de la haute saison avait en effet choqué les professionnels du tourisme ; rappelons qu’elle y dessert encore Paris-CDG, Bruxelles, Copenhague, Francfort, Londres, Milan, Munich, Oslo, Stockholm et Zurich.

En Asie, Thai Airways mettra en place le 30 janvier 2016 un troisième vol quotidien entre Bangkok et Pékin, opéré en Airbus A330-300 (36 places en classe Affaires, 263 en Economie). Cette rotation décollera à 23h00 (arrivée le lendemain à 4h40), et repartira de Chine à 5h55 (arrivée 10h10). Les autres vols du jour, opérés cet hiver en 777-300ER (42+306) partent de Bangkok à 10h10 et 23h59, et reviennent de Pékin à 6h50 et 17h05. Thai Airways est en concurrence sur cet axe avec Air China, sa partenaire d’alliance, Hainan Airlines et Ural Airlines.

Rappelons que contrairement à la FAA qui a sanctionné la Thaïlande pour manquements aux règles de sécurité, déclassant le pays en Catégorie II, aucune sanction n’a été infligée par l’Europe lors de la mise à jour de sa liste noire. Thai Airways au contraire vient de recevoir sa certification TCO (Third Country Operator, exploitant de pays tiers) par l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA/EASA), suite à l’audit mené mi-novembre. Ce TCO sera obligatoire le 26 novembre 2016 pour toute compagnie étrangère désireuse d’opérer des vols dans l’Union Européenne. Le nouveau système « mettra fin à la duplication inutile des procédures et entraînera des gains d’efficacité par rapport à la procédure de demande actuelle ». L’autorisation, qui atteste de la conformité aux normes de sécurité internationales à l’échelle de l’UE, sera délivrée par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et sera valable dans l’ensemble de l’Union européenne. Les compagnies aériennes étrangères ne seront donc plus tenues d’introduire une demande d’autorisation distincte pour chaque État membre de l’UE vers lesquels elles souhaitent assurer des vols, comme c’est le cas aujourd’hui.

http://www.air-journal.fr/2015-12-22-thai-airways-ne-quitte-plus-rome-renforce-pekin-5155513.html

Commentaire(s)

  1. Sur le Bangkok-Pékin, seulement 158 sièges dans un Airbus A330-200? Je pense qu’il y a erreur quelque part.

  2. un peu hors sujet mais très belle image du 777 avec la livrée Thaï 🙂

  3. Heathrow_5

    Elle a comme projet de supprimer Johannesburg, Moscou, Madrid… Ces routes ne sont pas rentables à ce point là !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter