Le 31 décembre 1910 dans le ciel : Pierre Marie, Farman, Bréguet et Legagneux essaient de s’emparer du prix Michelin

air-journal-pierre-marie-pilote-deperdussin

Histoire de l’aviation – 31 décembre 1910. Pas moins de 20 000 francs, telle est la somme d’argent que remportera le 1er janvier 1911 l’aviateur qui aura réalisé la plus longue distance au cours d’un unique vol, dans le cadre du prix Michelin, ce dernier suscitant les convoitises en ce 31 décembre 1910, puisqu’au terme de la journée s’achèveront les tentatives. Et jusqu’à ce dernier jour, les aviateurs sont au rendez-vous pour s’essayer à relever le défi lancé par les industriels clermontois Michelin.

Quatre aviateurs : Pierre Marie, Henry Farman, Louis Bréguet et Legagneux vont ainsi prendre leur envol pour tenter de s’emparer du prix, dont le potentiel gagnant est pour l’heure le pilote Maurice Tabuteau, auteur d’un vol de 584,935 kilomètres réalisé à Buc un jour plus tôt, le 30 décembre 1910. Malheureusement, aucun des engagés dans la compétition ne parviendra à améliorer sa performance.

En effet, Pierre Marie, Henry Farman, Louis Bréguet et Legagneux enregistreront respectivement des vols de 530 kilomètres, 494 kilomètres, 390,420 kilomètres et enfin, 200 kilomètres. Pas assez pour venir contester le prix à Tabuteau, qui sera finalement déclaré le grand gagnant de l’épreuve !

 

http://www.air-journal.fr/2015-12-31-le-31-decembre-1910-dans-le-ciel-pierre-marie-farman-breguet-et-legagneux-essaient-de-semparer-du-prix-michelin-5154379.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter