Air France-KLM dans le vert, Transavia France dans le rouge

air-journal_air france klm transavia

Le groupe Air France-KLM devrait bien afficher un résultat d’exploitation positif pour l’année 2015 selon son PDG, confirmant les prévisions précédentes. Mais la compagnie aérienne low cost Transavia France verrait sa perte multipliée par 2,5 à 40 millions d’euros.

Alors que les résultats financiers du groupe franco-néerlandais ne seront officialisés que le 18 février 2016, son PDG Alexandre de Juniac a confirmé jeudi qu’il devrait bien repasser dans le vert, après la perte de 129 millions d’euros affichée en 2014 (une perte principalement due à la grève des pilotes d’Air France). Lors des vœux à la presse des dirigeants du groupe, le PDG d’Air France Frédéric Gagey a précisé qu’elle aura « des résultats économiques qui seront positifs en matière de résultat d’exploitation, ce n’était pas arrivé depuis 2008 ». Ce retour à « une marge opérationnelle positive », permis par le plan de restructuration Transform 2015, est un « vrai sujet de fierté », ajoute le dirigeant cité dans Les Echos.

©Studio-Dumbar

©Studio-Dumbar

Mais selon La Tribune du 6 janvier 2016 qui cite des sources concordantes, la low cost Transavia France aurait enregistré une perte d’exploitation proche de 40 millions d’euros en 2015, environ 2,5 fois plus importante que l’année précédente. Filiale spécialisée dans le vol pas cher d’Air France (60%) et de sa sœur hollandaise Transavia Holland (elle-même filiale de KLM), sa perte d’exploitation était de 16 millions d’euros en 2014, mais atteindrait 40 millions d’euros. La faute d’abord à l’impact du terrorisme sur ses marchés principaux (Maghreb, Egypte et bien sûr France), à son développement sur des routes très concurrentielles, mais aussi au renforcement rapide de sa flotte qui l’oblige à « proposer des billets à très bas prix pour remplir les avions » selon le site économique. Transavia France n’a jamais été bénéficiaire depuis sa création en 2007 (à part en 2012, bénéfice 1 million d’euros). Transavia Holland serait toujours selon La Tribune proche de l’équilibre : la low cost tous pays confondus afficherait donc une perte globale creusée de 4 millions d’euros par rapport au 36 millions affichés en 2014.

http://www.air-journal.fr/2016-01-07-air-france-klm-dans-le-vert-transavia-france-dans-le-rouge-5156163.html

Commentaire(s)

  1. Que des bonnes nouvelles alors. Cela semble normal en période d’extension que Transavia FR perde des sous (investissements importants, clientèle à fidéliser, situation géopolitique..)

  2. Jojomiami
    Publié le 7 janvier 2016

    Dumping même plus déguisé… et une fois que toute les compagnies « vacances » moyen courrier auront disparu (il n’en reste déjà plus beaucoup) le marché sera capté par les low cost.

    Air France s’est toujours evertuée à faire disparaître le PAF au profit des Cies étrangère, stratégie implacable !

  3. clo77
    Publié le 7 janvier 2016

    Tant que le SNPL campera sur ces archaïques positions, tant que Transavia ne sera pas construit sur le modèle easy jet elle ne décollera jamais!!!

  4. FlySSC
    Publié le 7 janvier 2016

    TRANSAVIA FRANCE est en pleine expension. La compagnie n’existe que depuis 7 ans et a doublé sa flotte au cours des deux dernières années, dans ces cas là, des pertes d’exploitation sont inéluctables ne serait ce que pour amortir les multiples frais d’ouverture de lignes. 40 millions d’€ de pertes des ces conditions c’est même plutôt honorable et il y a fort à parier que ces résultats s’amélioreront rapidement.

    • fred06
      Publié le 7 janvier 2016

      40 millions de pertes pour 140 millions de chiffre d’affaire! De la vente à perte!

      Transavia France n’a été crée que pour éviter de rendre des slots à la concurrence à Orly et essayer de résorber les effectifs pléthoriques des pilotes d’AF …au prix fort….

      Les avions sont bien sûr en location et ne génèrent que des loyers opérationnels

  5. Publié le 7 janvier 2016

    Bravo quelle bonne nouvelle!

    On attend avec patiente les primes et les bonus pour nous qui avons tant donné

    • Désolé de doucher vos espoirs, mais il faut d’abord récupérer l’équivalent des 6,2 milliards de pertes accumulées depuis 2008.
      Puis il faudra résoudre le problème de l’écart de compétitivité entre AF et LH ou BA qui a encore augmenter en 2015.

  6. En dépit des PNT... - 7 janvier 2016 à 9 h 23 min
    En dépit des PNT...
    Publié le 7 janvier 2016

     » marge opérationnelle positive permis par l’application du plan Transform 2015″…. Dixit le PDG….Plan Transform 2015 dont les PNT ( tres grosse masse salariale dans l’entreprise) n’ont à ce jour rempli leur contrat qu’à 35%, alors que cela aurait dû être 100% …
    Donc ,résultat d’exploitation positif….grâce aux autres qui bossent dans la boîte…et grâce à tout ceux qui sont partis ( ils ne sont plus dans les couts), mais pas grâce aux PN.t!!!
    Ca c’est juste un fait!

  7. Vincent
    Publié le 7 janvier 2016

    « la perte de 129 millions d’euros affichée en 2014 (une perte principalement due à la grève des pilotes d’Air France) » : le jour où les syndicats seront condamnés civilement à prendre en charge les pertes d’exploitation dont ils sont responsables par leurs grèves, je parie que la France fonctionnera de manière enfin responsable. Ah ! J’oubliais ! Le droit de grève ! La France, patrie des droits de l’homme hérités de la Révolution Française et d’hommes aussi estimables que Danton, Fouché et Robespierre ! Le culte de l’Etre Suprême ! Etc…

    Quant à TRANSAVIA, avec cette équipe de Mickey, ça va être compliqué, très compliqué.

  8. Publié le 7 janvier 2016

    Flo , « vous avez tant donné »?? Peux tu nous en dire plus sur les efforts que tu estimes si importants?

  9. Le SNPL a tout fait, dès la création de Transavia, pour limiter les lignes, les appareils et faire capoter la seule issue possible au coût exhorbitant des pilotes d’Air France. Sans cette cogestion syndicale avec le SNPL qui décide de tout dans cette compagnie, aurait on continué à embaucher des PNT aprés 2008 au moment ou les sur effectifs exisatient déjà quelques boulets AF à TRANSAVIA, cupides et syndiqués c’est à terme TRANSAVIA qui se retrouvera dans les difficultés .Chez Transavia, on a des PNT AF qui gagnent plus que les PNT maison !!! la mort de la compagnie à brève échéance, et ne doutons pas que le snpl demandera des indemnités en accusant le patronat et en publiant des communiqués scandalisés sur la casse des entreprises françaises! Le crime de haute trahison n’existe pas en droit social, c’est dommage.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum