NewLeaf, une nouvelle low cost au Canada

air-journal_NewLeaf reseau

La nouvelle compagnie aérienne low cost NewLeaf arrive dans le ciel canadien le mois prochain, promettant des prix ultra-bas sur un réseau comptant initialement sept aéroports secondaires.

A partir du 12 février 2015, cette nouvelle spécialiste du vol pas cher proposera des routes entre les aéroports d’Abbotsford, Halifax, Hamilton, Kelowna, Regina, Saskatoon et Winnipeg, opérées en Boeing 737-400 de 156 places par Flair Airlines (qui fournit les équipages et la maintenance). Le CEO de NewLeaf Jim Young explique dans GlobalNews que sa compagnie se concentre sur les aéroports secondaires en partie pour bénéficier de « taxes d’atterrissages plus basses et qui ne seront donc pas passées aux passagers ». Des vols vers des « destinations soleil » aux Etats-Unis devraient voir le jour plus tard cette année.

Les allers simples sont proposés à partir de 89 dollars TTC avec un maximum de 149 dollars sur les routes les plus longues. Le CEO explique que ce tarif n’inclut « que le siège et la ceinture de sécurité », tout le reste faisant l’objet de frais : nourriture et boissons, embarquement prioritaire ou bagage en soute, à 25 dollars pour ce dernier – le même tarif étant applicable au bagage cabine (sauf s’il rentre sous le siège de devant). Une recette éprouvée chez les low cost du reste du monde, « qui sont parmi les compagnies aériennes les plus rentable » selon le dirigeant. NewLeaf ne proposera pas ses vols via d’autres systèmes de réservation « qui nous le font payer », précise-t-il encore.

Le ciel canadien est dominé aujourd’hui par la compagnie nationale Air Canada et la low cost WestJet, sans oublier Porter Airlines ; mais il existe aussi une multitude de petites compagnies régionales desservant les régions les plus reculées. Il y a donc de la place pour NewLeaf, mais son succès n’est en rien garanti : 2014 a vu disparaître SkyGreece, et Canjet a réduit son activité à un seul avion.

air-journal_NewLeaf Flair Air 737-400

http://www.air-journal.fr/2016-01-07-newleaf-une-nouvelle-low-cost-au-canada-5156171.html

Commentaire(s)

  1. A défaut en Europe quand on parle de dollars on pense à ceux des Etats Unis, je retrouve les memes communiqués sur radiocanada il s’agit surement de dollars canadiens, et le dollar canadien faut 0,7USD environ

  2. Hclaudepie
    Publié le 7 janvier 2016

    Voila qui pourrait ébranler le duopole Air Canada/Westjet. Les prix des vols intérieurs au Canada sont très élevés comparés à l’Europe et à distance comparable !

  3. Non merci, je vais encore rester avec Air Canada pendant très longtemps

    • De surcroit, ce nouveau venu oublie complètement le Quebec sur sa carte. Province majeure et porteuse en affaires…
      Signe de francophobie de certains canadiens ???

      • Hclaudepie
        Publié le 7 janvier 2016

        Je crois que comme RYR cette compagnie a choisi des aéroports secondaires afin d’éviter les taxes d’atterrissage trop couteuses… Et je ne crois pas qu’il y ait beaucoup d’aéroports secondaires avec une grosse densité de population alentours au Quebec. Mais je ne suis pas quebecois…

      • @ Bruxelles

        Votre raisonnement est totalement pitoyable avec cette tendance à faire du Québec le centre de gravité autour du quel tout doit tourner au Canada. L’Alberta, province bien plus porteuse en affaires que le Québec est aussi exclue des destinations originelles. Avant de terminer, je réside au Québec où je paye mes impôts et mes taxes.

  4. LSO
    Publié le 7 janvier 2016

    vous omettez air transat non ?

    • Bernard SPOTTER
      Publié le 8 janvier 2016

      Il y a aussi la Cie FIRST AIR qui propose pas mal de destination dans tout le Canada et surtout le grand nord canadien…Ils sont très présent à OTTAWA, MONTRÉAL, QUEBEC – VILLE, je n’oublie pas les autres provinces…Le Canada ayant une superficie de 14X la France ( Sauf erreur )… FIRST AIR utilise une flotte BOEING 737 / 200 Pax et Combi, B762ERF, ATR 42 / 300, les B727 ayant tous été retirés de la flotte! Une Cie qui a connu une tragédie il y quelques années lors d’un atterrissage compliqué dans le Nord Ouest Canadien…BSpotter…/…

  5. RealVision
    Publié le 7 janvier 2016

    C’est une bonne initiative dans un duopole de fait entre AC et Westjet. Le choix des aéroports secondaires n’est peut-être pas aussi probants dans un pays peu densément peuplé à la différence de l’Europe et de plusieurs états américains. J’imagine mal un habitant de Vancouver aller jusqu’à Abbotsford pour se rendre Winnipeg ou ailleurs ou encore moins un torontois prendre l’autoroute avec un trafic chargé jusqu’à Hamilton pour voyager dans l’Ouest ou l’Est du pays. Sans compter que l’aéroport d’Hamilton est sous-dimensionné.
    Il est fort à parier qu’AC et WS relance la guerre des prix pour éteindre le feu…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum