Air France : sanctions minimales et CCE vendredi prochain

aj_pilote_air-france2

Les deux pilotes de la compagnie aérienne Air France seront suspendus sans solde pendant quinze jours pour leur participation aux incidents du CCE d’octobre dernier, la plus petite sanction possible. Un Comité central d’entreprise extraordinaire a été convoqué pour la semaine prochaine, qui pourrait marquer le début d’un dégel dans les relations entre direction et syndicats.

Les deux pilotes de la compagnie nationale française, accusés d’avoir facilité l’entrée des manifestants lors du CCE qui avait dégénéré le 5 octobre dernier, s’en sont bien sortis : Air France demandait quatre ans de blocage de carrière, mais le conseil de discipline d’hier a décidé de ne retenir que la sanction la plus basse possible, faute d’unanimité. Ils devraient donc recevoir dans une dizaine de jours (après validation par la direction) la notification officielle de leur suspension sans solde pour 15 jours ; les deux pilotes peuvent encore introduire un recours gracieux. Dix-huit salariés au total ont été l’objet de sanctions disciplinaires après les incidents : onze ont été mis à pied pour 15 jours, et quatre employés au sol ont été licenciés pour violence (un cinquième est en voie de l’être). Cinq employés seront en outre jugés le 27 mai devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour violences en réunion, et dix autres pour dégradations.

Le PDG d’Air France Frédéric Gagey a d’autre part convoqué hier un CCE extraordinaire le 15 janvier, pour discuter d’un « projet de croissance ambitieux » que les syndicats considèrent déjà comme un changement de stratégie – et de climat. Selon Le Figaro, le CCE de vendredi prochain a pour ordre du jour « une information sur la situation de l’entreprise, ses perspectives et son projet de développement », et sera l’occasion de « reprendre le dialogue social dans un esprit positif dès le début de l’année 2016 pour évoquer les perspectives et retrouver une stratégie de conquête », sur la base donc de ce projet de croissance ambitieux. Ronald Noirot, délégué CFE-CGC d’Air France, explique après une entrevue avec le nouveau DRH Gilles Gateau que la direction pourrait alors proposer « d’abandonner la deuxième phase du plan B de pure attrition » présenté à l’automne pour « revenir au plan A de croissance et de développement » ; Air France ne renoncerait toutefois pas aux efforts de productivité et de restructuration demandés, selon le syndicaliste. Suite à l’échec des négociations sur Perform 2020, la compagnie de l’alliance SkyTeam avait présenté un plan B prévoyant de supprimer 2987 postes ces deux prochaines années, dont un millier déjà actés pour 2016 via un plan de départ volontaires (PDV) ; Air France avait depuis répété que tout accord signé avec les syndicats de pilotes la conduirait à abandonner la deuxième phase.

L’intersyndicale d’Air France doit se réunir aujourd’hui des suites à donner aux appels à la grève lancés par le syndicat de pilotes minoritaire Alter du 10 au 13 janvier, et par l’UGICT-CGT pour le 28 janvier toujours pour protester contre ces sanctions. Les débats devraient être influencés par le verdict plutôt clément d’hier, mais aussi par l’annonce d’un retour aux bénéfices d’Air France-KLM annoncé par le PDG Alexandre de Juniac.

http://www.air-journal.fr/2016-01-08-air-france-sanctions-minimales-et-cce-vendredi-prochain-5156242.html

Commentaire(s)

  1. Ben oui! Sanction minimale contre les pilotes! Maintenant qu’AF est dans le vert, pas besoin d’une greve type septembre 2014!

  2. Ben76500
    Publié le 8 janvier 2016

    En esperant que le cce se passsera bien cette foix

  3. Dans n’importe quelle entreprise, utiliser son badge pour favoriser un accès illégal à un périmètre sécurisé = licenciement immédiat pour faute grave. AF vit sur un autre planète.

  4. Croyez moi, c’est surtout parce qu’ils « seraient » dans le vert que les syndicats vont de nouveau prévoir des plans de grèves…sans doutes alléchés par les derniers résultats financiers et sans attendre une consolidation des résultats en question.
    C’est une véritable culture d’entreprise et seuls les personnels au sol méritent vraiment une revalorisation de leur salaire mais ils sont curieusement les moins représentés par les syndicats. Les PNT et PNC sont pour leur part bien mieux représentés et beaucoup plus virulents sur le maintient de leurs avantages..et ne risquent quasiment rien en cas d’exactions (voir l’article plus haut).
    Dommage que cette compagnie de renommée mondiale il y a une trentaine d’années ait acquis une autre renommée mondiale aujourd’hui. Celle des grèves!!!

    • Vincent
      Publié le 8 janvier 2016

      « Dommage que cette compagnie de renommée mondiale il y a une trentaine d’années ait acquis une autre renommée mondiale aujourd’hui. Celle des grèves!!! »

      C.Q.F.D.

  5. Beau travail.... - 8 janvier 2016 à 9 h 29 min
    Beau travail....
    Publié le 8 janvier 2016

    Beau travail global pour tous que ce retour dans le vert ….pour tous ? Non…un petit groupe retranché dans les cockpits résiste encore et toujours aux réformes pour maintenir son statut paléolithique et ses avantages dinosauriens…
    S’il y a une forme quelconque de prime financière aux employés générée par ces bénéfices 2015 , il faudra ne donner aux PNT que 35% du niveau de leurs primes théoriques puisqu’ils n’ont à ce jour rempli que 35% de leurs objectifs d’amélioration de productivité au titre de Transform 2015…..Ce ne serait que l’astuce!

    • Beau travail.... - 8 janvier 2016 à 9 h 30 min
      Beau travail....
      Publié le 8 janvier 2016

      ..ce ne serait que justice…..

    • Fils de PDG AF
      Publié le 8 janvier 2016

      Vous avez mille fois raison …!
      Licencions tous les pilotes de cette compagnie pour que les employés se retrouvent enfin dans une compagnie aérienne enfin libérée de tout ces troubles fêtes ….! Qu’ils aillent travailler ailleurs , ce ne sont pas les occasions qui manquent…!
      Une compagnie aérienne sans pilotes ,cela donnera certainement un beau travail à tous….

      • Beau travail.
        Publié le 8 janvier 2016

        Ce n’est pas ce que j’ai dit, mais si votre propre exagération caricaturale vous fait plaisir , alors n’hésitez pas : faites vous plaisir…au moins serez vous heureux, a defaut d’être judicieux….

  6. Des PNT et PNC, ce n’est pas vraiment ce qui manque sur le Marché.
    Pas de menace de ce genre, on pourrait rapidement vous prendre au mot..

  7. Les violences du 5 octobre soient être punies sévèrement, le Code du travail le prévoit, le Code pénal aussi. Il est tout à fait normal qu’on applique les sanctions prévues. Je suis navré de voir ces syndicats défendre tout ce qu’ils peuvent. Je n’ose pas imaginer si un membre de la direction venait à arracher la chemise d’un membre syndiqué, ça serait la fin du monde.

    Bref, ces syndicats faudrait qu’ils arrêtent à un moment de défendre tout et n’importe quoi. Malheureusement, je n’ai pas une très bonne imagé des syndicats et avec de tels agissements, et les tracts que je lis, dans lesquels ils ne proposent rien… De toutes façons, la critique est difficile, c’est l’art qui l’est moins…

    Dommage que ces syndicats viennent salir l’image d’Air France…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum