Etihad Regional: Lugano – Sion et partage de codes étendu

air-journal_Etihad Regional S2000 sol

La compagnie aérienne Etihad Airlines, opérée par Darwin Airlines, proposera cet été un vol par semaine entre Lugano et Sion, sa quatrième destination en Suisse. L’extension de son accord de partage de codes avec la maison-mère Etihad Airways est en outre approuvé jusqu’à 2022.

Du 8 mai au 18 septembre 2016, la compagnie régionale suisse proposera un vol tous les dimanches entre sa base de Lugano et l’aéroport de Sion, opéré en Saab 2000 pouvant accueillir 50 passagers en une classe. Le départ est programmé à 12h00 pour arriver à 12h35, le vol retour quittant le Valais à 18h30 pour se poser à 19h05. Etihad Regional sera sans concurrence sur cette route ; elle proposera aussi à Sion pendant la même période des vols charters vers Palma de Majorque, pour le compte de Buchard Voyages.

La compagnie a d’autre part annoncé que l’Office fédéral de l’aviation civile suisse avait approuvé l’extension de son accord de partage de codes avec Etihad Airways, jusqu’au 30 avril 2022. Lancé en mars 2015, cet accord permet à Etihad Regional de vendre sous code F7 les vols opérés par sa maison-mère entre Genève ou Zurich et Abou Dhabi, la première en Airbus A330-300 et la seconde en Boeing 787 Dreamliner. En échange, Etihad Airways peut vendre sous code EY les vols opérés par Darwin Airlines entre Genève et Lugano, Zurich ou Venise. Maurizio Merlo, CEO d’Etihad Regional, s’est déclaré ravi de ce feu vert : « ce développement significatif est une excellente nouvelle pour la continuité de notre entreprise, alors que nous essayons d’améliorer en Suisse l’accès au Moyen-Orient et au-delà ». Il précise que l’approbation « garantit de meilleures opportunités de renforcer le tourisme dans le Tessin, grâce au vol Abou Dhabi – Lugano via Genève ».

Depuis la Suisse et « en conjonction avec ses partenaires Air Seychelles, Jet Airways et Virgin Australia », Etihad Airways propose des correspondances vers « plus de 40 destinations dans le Golfe, le sous-continent Indien, l’Afrique, l’Asie et l’Australie ». Ses vols vers Genève ou Zurich offrent en outre des connexions vers toute l’Europe sur les réseaux, d’Air Berlin, Alitalia, Air Serbia, Niki et donc Etihad Regional.

http://www.air-journal.fr/2016-01-14-etihad-regional-lugano-sion-et-partage-de-codes-etendu-5156524.html

Commentaire(s)

  1. mais… il doit y avoir 100km entre les deux villes non ?

    • werner

      Un peu plus (250 kms). Cela rappelle les vols Crossair, Luxembourg / Strasbourg (200 kms), Strasbourg / Zürich (220 kms) ou Zürich / Lugano, etc. en Saab et classe unique (affaires).

  2. 127.19 km à vol d’oiseau, mais 3h30 par la route de montagne ou 4h30 de route…

  3. Comme on peut le deviner suite aux détails des horaires donnés dans l’article, ce vol est mis en place afin de pouvoir exploiter un charter Sion-Palma. La compagnie a décidé de commercialiser le tronçon et on peut avoir de sacrés doutes quant aux remplissages vu l unique fréquence hebdomadaire mais il est vrai que par la route ce trajet est compliqué.

  4. EPL 86

    Chez TAT, on faisait des rotations Tours/Nantes et des Tours/Le Mans/Rennes…

  5. Vous etes sûr EPL 86 ?

  6. berne

    Nous avons même eu dans les années 60-70 des Chambery-Grenopble-St-Etienne-Toulouse et aussi Chambéry-Grenoble-Nice-Corse,en Twin-Otter ou Beech 90 de moins de 20 places. De ou Lyon- même avant les Jeux de 1968 des Grenoble-(Jean Mermoz) Lyon-Bron ou Genève,des Lyon-Bron -L’Alpe’-d’Huez. C’était la vaillante Cie « Air-Dauphiné « qui avait aussi exploité une ligne Grenoble-(Mermoz) Paris-Le Bourget en Sferma »Marquis » (7 placesz ) Vol record en Juillet : 55 mn. Voilà pour la petite histoire.1965 !!!G.B.

  7. berne

    Il s’agissait de Juillet 1965. GB.

  8. Ok pour les liaisons alpes et sud est mais je ne pense pas que le mans est eu des lignes régulières ?!

    • Il etait une fois... - 16 janvier 2016 à 0 h 29 min
      Il etait une fois...

      J’étais encore ado et habitait Tours quand fut lance la Touraine Air Transport…
      Au tout début il n’y avait que Tours-Lyon en Beech 68…avec une escale facultative selon la présence ou pas de client à embarquer..selon les jours de la semaine,cette escale pouvait être Poutiers,St Étienne,Clermont Ferrand…ou LeMans…
      Cependant Apres quelque temps il y eut une autre ligne au départ de Tours…donc,pour assurer une éventuelle correspondance à Tours, la ligne de Lyon fut « remontée » au Mans et devint LeMans-Tours-Lyon ( l’escale facultative disparaissant) Cependant le vol retour de Lyon en matinée s’arrêtait à Tours et c’était le retour du second vol sur Lyon,tard le soir qui continuait sur Le Mans.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum