Air Europa Express : 60 euros pour passer un test de recrutement

aj_air europa e195

Le syndicat espagnol de pilotes de l’aviation commerciale Copac a dénoncé le processus de sélection à l’embauche chez Air Europa Express, qui fait payer 60 euros chaque candidat à un poste de personnel navigant.

La nouvelle compagnie Air Europa Express, filiale low cost d’Air Europa, a fait payé lors de journées de recrutements de 100 pilotes et 150 hôtesses de l’air et stewards le 12 janvier dernier, 60 euros l’entretien d’embauche pour chaque candidat. 2 000 candidats ont donc dû débourser la somme demandée sans certitude aucune de décrocher le poste.

Cette pratique a été aussitôt dénoncée par les syndicats, surtout dans un pays où le taux de chômage stagne à 21 %.  Le syndicat de pilotes Copac a porté plainte devant l’inspection du travail, indiquant que « tout processus d’embauche doit être fondé sur des critères professionnels » et que « tout type d’encaissement est immoral ». Elle fustige donc cette pratique qu’elle considère comme « illégale » et  « très préjudiciable à la profession de pilote, aux professionnels eux-mêmes et pour le secteur de l’aviation, car elle dégradent l’accès à une profession très exigeante ».

Isaac Valero, du syndicat aérien USO estime que 600 candidats au poste de PNC ont déboursé les 60 euros réclamés. « S’ils nous ont demandé de payer 60 euros cette fois-ci, on ne sait pas combien ils pourraient demander la prochaine fois », fustige-t-elle. La compagnie Air Europa n’a pas confirmé ou infirmé les faits, mais s’est dite satisfaite du processus de sélection, sans autres précisions.

Air Europa Express, lancée lundi dernier, est la nouvelle low cost d’Air Europa. La maison mère doit lui transférer 11 de ses plus petits avions Embraer 195 configurés pour 122 passagers entre mars et juin 2016 pour des vols domestiques et européens, afin de contrer Iberia. Air Europa envisage pour sa filiale Express, deux bases opérationnelles à Madrid-Barajas et Majorque, avec des coûts moins élevés sur les routes nationales et européennes, qui doivent servir à alimenter ses vols long-courriers, selon le même schéma utilisé par Iberia et Iberia Express.

http://www.air-journal.fr/2016-01-17-air-europa-express-60-euros-pour-passer-un-test-de-recrutement-5156660.html

Commentaire(s)

  1. Proprement scandaleux comme procède de recrutement, comment peut’on faire payer un candidat pour postuler a un emplois. Air Europa touche le fond dans la bassesse, on est proches des pratiques du moyen âge….

  2. Bah, Ryanair le fait bien…et depuis des années !

  3. Ce n’est qu’une compagnie parmi beaucoup d’autres… Je sais que Volotea fait pareil pour le recrutement de pilotes

  4. Payer 60€ pour une fois pour avoir une chance (sur 2000 donc beaucoup mieux que la FDJ) de gagner 4000€/mois, si vous avez une formation de pilote, ça vaux encore le coup!!!!

  5. Boycottons tous simplement cette compagnie. A priori les liaisons qui seront assurées par celle-ci seront en concurrence avec IBERIA EXPRESS alors mon choix sera vite fait même si je dois payer quelques dizaines d’euros en plus.

  6. Il se passe la même chose pour les concours d’infirmière: on paye pour passer un concours, sans certitude d’être sélectionné, ni de réussir le diplôme, ni d’être embauché.

  7. Dans cet esprit, Citiez demande 500 Livres UK pour passer un entretien, Bacityflyer 250 Livres UK….

  8. Cityjet 500 Pounds, Bacityflyer 250….

  9. Il y a bien certains concours qui sont payants en France et cela ne choque personne. Après tout les candidats sont libres.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum