Le 737 MAX réalise son vol inaugural (vidéo)

Air-Journal_Boeing-737 MAX

Boeing a lancé sa campagne d’essais pour son 737 MAX, avec un premier vol inaugural qui s’est déroulé vendredi 29 janvier 2016.

Equipé de réacteurs LEAP-1B de CFM International, résultat de la collaboration étroite entre General Electric et Snecma (filiale du groupe Safran)et de winglets « Split Scimitar »  d’Advanced Technology, le premier exemplaire du 737 MAX a effectué un vol de 2 heures et 47 minutes, décollant hier à 9h46 depuis l’aéroport de Renton Field dans l’Etat de Washington pour un atterrissage à 12h33 sur l’aéroport de Boeing Field. L’appareil a volé jusqu’à une altitude maximale de 25 000 pieds (7620 mètres) et à une vitesse d’un peu plus de 450 km/h, des paramètres typiques d’une première séquence de vol.

Air-Journal-737 MAX« Le vol a été un succès », a commenté à l’issue du vol  Ed Wilson, chef pilote d’essai du 737 MAX. Il a évoqué avoir eu de bonnes sensations au pilotage et avoir « une confiance totale » dans le fait que « cet avion saura répondre aux attentes des clients » de Boeing.

Les trois autres membres de la flotte d’essais en vol en vue de la certification du 737 MAX 8 sont actuellement à différents stades de l’assemblage final, avec une première livraison toujours programmée à Southwest Airlines, compagnie de lancement au troisième trimestre de 2017.

Les quatre modèles de la famille, 737 MAX 7, MAX 8, MAX 200 et MAX 9 ont accumulé à ce jour près de 3000 commandes de la part de 60 clients de par le monde. Son meilleur client est la low cost indonésienne Lion Air (201 commandes de MAX 9), tandis qu’en Europe, c’est Norwegian Air Shuttle qui en sera compagnie de lancement (100 MAX 8 ou MAX 200 attendus), Ryanair attendant le premier de ses cent exemplaires fin 2018. Aux Etats-Unis, American Airlines a commandé cent MAX 8, et United Airlines cent MAX 9.

Seconde vidéo, cliquer ici.

http://www.air-journal.fr/2016-01-30-le-737-max-realise-son-vol-inaugural-video-5157317.html

Commentaire(s)

  1. lechavenois

    un avion fort sympathique qui saura séduire le gouvernement iranien.

    • Je ne pense pas que les iraniens vont prendre du Boeing! On parle d’un réchauffement entre les 02 pays mais par la commande tout européen, les iraniens montrent bien qu’ils en ont contre les Etats-Unis ; faut pas se voiler la face!!! D’ailleurs l’embargo n’est pas encore véritablement levé donc ce ne sont que des lettres d’intentions qu’a Airbus et ATR.

      • lechavenois

        Effectivement, tous les accords passés ces jours-ci, ne sont que des « lettres d’intention ».

        Cependant, le mouvement est en marche, et hormis l’apparition d’une nouvelle crise majeure, je doute que quiconque ne souhaite revenir sur ces accords colossaux : ni le peuple et les autorités irannienes, ni les industriels et politiques occidentaux.

        Quant à Airbus et Atr, ils n’ont pas la capacité aujourd’hui de répondre intégralement à la demande iranniene.

        Les cadres de Boeing, Bombardier, Sukoî mais aussi Embraer, Comac et Mistsubishi, doivent déjà se trouver à Téhéran pour déterminer les besoins locaux.
        Il s’agit de quelques jours ou quelques semaines pour voir apparaitre de nouvelles grosses commandes auprès de ces constructeurs.

        Quant au financement iranien, il est à la hauteur de leurs ambitions.

  2. Bravo Boeing ! Magnifiques images en tout cas, cet avion n’en finit pas de se renouveler.

  3. ben76500

    il aura des frein acier (comme le NG qui d’ailleur on peut les remplacer via un kit carbone) ou directement des frein carbone céramique?

  4. Bien!
    Par contre tout le domaine de vol n’a pas été explore sur le 1er vol

  5. belle avion, y pas a dire, les bouts d’ailes sont juste magnifique, je ne sais pas si c’est efficace, mais c’est jolie…

    est ce que qulequ’un sais ce que sais la bosse qui est sur le dos. Est ce que c’est uniquement pour les essais ou c’est pour tous les avions?

  6. A quoi sert le « truc » suspendu à un filin à l’extrémité de l’empennage? un capteur? pour quoi faire?

    Cet avion fait quand même vieux « coucou » maintes fois rafistolé et amélioré… même si entre le premier entré en service il y a presque 50 ans, le 9 avril 1967 (date de son premier vol), et celui là, il y a des mondes… A quand une véritable « rupture » avec un véritable nouvel avion?

  7. La course continue. Airbus avait mis 4 ans 1/2 entre le lancement et le premier vol, Boeing plus de 5 ans.
    Pendant ce temps l’A320 engrange les commandes les parts de marché et se prépare à des cadences de production dignes de l’automobile.
    Avec les dernières News sur la baisse passagère de production du 777, la pression est maximale sur les épaules de Boeing qui, sur le monocouloir, fait la course derrière Airbus depuis 2010. Mais la boutique a largement les capacités de gérer ce passage, d’autant qu’avec un seul moteur, le cursus sera un peu plus facile.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum