De nouvelles installations fin mars à l’aéroport de Munich

air-journal_Munich aeroport

Lufthansa a annoncé dans un communiqué de presse du 28 janvier que le Terminal 2 sera équipé à partir du 26 mars 2016 (soit dans un peu moins de 3 mois) de nouvelles installations, avec notamment 27 nouvelles portes, garantissant aux passagers un accès direct aux avions, sans emprunter de bus.

Le terminal permettra d’accueillir 11 millions de passagers supplémentaires par an, portant sa capacité totale d’accueil à 36 millions. Koch + Partner, le cabinet d’architectes munichois à l’origine de l’ancien Terminal 2, a, encore une fois, été sélectionné pour dessiner et prendre en charge la gestion du calendrier général du projet du nouveau terminal. Le bâtiment sera équipé de 27 nouvelles portes, garantissant aux passagers un accès direct aux avions, sans emprunter de bus. Le nouveau terminal sera le premier terminal en Allemagne à être situé au milieu de la structure aéroportuaire, sans accès direct pour le public. L’enregistrement aura lieu dans le Terminal 2. Les passagers seront ensuite invités à se présenter au contrôle des passeports et des bagages à main, avant d’emprunter individuellement un train souterrain leur permettant d’accéder au bâtiment du terminal en moins d’une minute. Ils pourront ainsi profiter d’une large gamme de services et des offres à destinations des passagers, mais aussi d’un grand nombre de boutiques et de restaurants.   

Les travaux prévus au cours des trois prochains mois, qui comprennent l’installation de l’équipement technique et l’aménagement intérieur des zones commerciales et de restauration, seront accélérés. A la mi-mars, les entreprises et les autorités commenceront à emménager dans leurs nouvelles boutiques et nouveaux bureaux situés dans le terminal – les 5 400m3 de meubles et autres matériaux qui devraient être transportés correspondent à l’équivalent de 900 camions. Avant le lancement des opérations, de nombreuses zones du bâtiment doivent encore être sécurisées, en conformité avec les réglementations et les contrôles qui s’appliquent déjà dans les terminaux existants.

Jusqu’à la mi-mars, des “opérations test” seront également mises en place durant une période de 20 jours, pendant laquelle environ 2 800 passagers testeurs participeront aux exercices de simulation de toutes les étapes de prise en charge des passagers. Pour chacune des deux plus grandes séries de tests, 500 « figurants » seront sur place pour jouer le rôle des passagers et évaluer différents aspects comme, par exemple, la facilité pour les passagers à se repérer dans le nouveau bâtiment, le processus d’embarquement et de transfert dans un temps imparti, ainsi que l’efficacité de la signalisation. Les conclusions des tests pourront être exploitées durant la dernière phase afin que le moindre problème soit résolu avant le lancement officiel.

L’Aéroport de Munich et Lufthansa sont conjointement responsables de la construction du bâtiment, du financement et du fonctionnement à 60:40, au même titre que le Terminal 2.

http://www.air-journal.fr/2016-01-31-de-nouvelles-installations-fin-mars-a-laeroport-de-munich-5157357.html

Commentaire(s)

  1. Que les ADP en prennent de la graine…….

  2. J’espère que l’aéroport de Nice sera repris en mains par ADP!

  3. Bimbo

    Génial. Les « trains » sont à la mode. Transport idéal des troupes qd elles débarquent à 5.00 du mat.
    Le célébrissime cabinet d’archi impliqué a-t-il soufflé à son génial investisseur un anti brouillard pour l’hiver? Ce serait pourtant bien vu à Munich..

  4. François

    Très bonne idée cette opération test avec des « figurants »pour vérifier l’efficacité des installations et de la signalisation et surtout tenir compte des observations pour résoudre les problèmes.
    Méthode dont devraient s’inspirer certains « architectes/concepteurs » d’aéroports, gares ou parkings qui semblent ne réfléchir à leur projet que derrière un écran et livrent des installations inefficaces et malcommodes pour les usagers.

  5. @FILS DE CHEPAKOI : TU SAIS TRÈS BIEN QU’A NICE, ADP L’AURA DANS L’OS MON PETIT GARÇON..

  6. Faut demander aussi à JEF son avis maintenant, lui qui a réponse à tout^^

  7. Démarche intéressante que cette opération « testeurs ». Il faut dire que MUC est certainement l’un des aéroports en Europe de l’Ouest où les correspondances sont les plus efficaces et que l’image allemande, fort ternie ces derniers temps par le scandale Berlin-Brandebourg, ne peut se permettre de se louper une fois encore.
    En tous cas MUC demeure mon favori pour les correspondances (à défaut d’offrir une ambiance joyeuse). Et s’il n’offre pas la palette de CDG, FRA ou LHR, il prouve qu’une ville de province peut offrir nombre de destinations long-courrier contrairement à ce que pensent nos parisiens nombrilistes!

    • Munich n’est pas vraiment une ville de province, la « province » allemande étant bien différente de celle qu’on connaît dans notre système centralisé. Munich a énormément plus de poids en Allemagne que n’importe quelle ville française en dehors de Paris n’en a en France. La comparaison s’arrête là

  8. L’Allemagne, contrairement à la France, est complètement décentralisée et possède une importante agglomération tous les 150 à 200 Kms.
    Il est donc logique qu’il s’y trouve plusieurs Aéroports d’importance qui ne peuvent en aucun cas être pris pour des Aéroports de province.
    Seul, d’une façon inexplicable à mes yeux, celui de Berlin fait encore défaut pour l’instant.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum