Icelandair lance Stopover Buddy pour découvrir « l’Islande des Islandais »

Icelandair Stopover Buddies

Icelandair Stopover Buddies

La compagnie aérienne Icelandair lance un nouveau service permettant aux passagers de « découvrir une Islande authentique le temps d’une escale », Stopover Buddy visant l’immersion des visiteurs dans la culture islandaise en leur recommandant les meilleures adresses et les bons plans des locaux.

Dans son communiqué du 2 février 2016, la compagnie nationale islandaise basée à l’aéroport de Reykjavik-Keflavik rappelle qu’elle propose déjà à tous ses passagers voyageant entre l’Europe et l’Amérique du Nord de faire une escale en Islande à l’aller et/ou retour, jusqu’à 7 nuits sans supplément sur le prix du billet d’avion. Et elle se demande : « quoi de mieux que de profiter de cette escale de quelques jours pour découvrir « l’Islande des Islandais ? ». C’est ce que vise Stopover Buddy, disponible à la réservation jusqu’au 30 avril 2016 : des membres d’Icelandair se proposent d’accompagner les passagers le temps d’une journée pendant leur séjour, pour faire découvrir leur Islande telle qu’ils la vivent au quotidien. Un pilote, une hôtesse de l’air et même Birkir Hólm Guðnason, le PDG de la compagnie, deviennent les « buddies » et emmèneront les passagers Icelandair pour une expérience unique dès leur sortie de l’avion. « Les passagers pourront rencontrer Margret, 64 ans, hôtesse de l’air experte des sources chaudes naturelles ou participer à un cours de cuisine islandaise avec Inga, 45 ans, agent de voyage. Ils pourront même passer une journée en compagnie du PDG, Birkir, 41 ans, adepte du ski hors-piste. Les amateurs de sport pourront aussi faire un tour de VTT ou de la course à pied dans la nature islandaise avec un passionné de fitness, Dagur, 51 ans, qui a travaillé pendant 20 ans au service informatique ».

L’idée de lancer ce service est venue d’une étude menée par Icelandair sur les habitudes des voyageurs français en vacances à l’étranger : celle-ci montre que les touristes favorisent les lieux secrets et peu fréquentés aux attractions touristiques. 33% préfèrent s’imprégner de l’atmosphère locale plutôt que le tourisme de masse, 39% admettent qu’ils ne se sont jamais sentis totalement immergés dans la culture locale durant leur séjour, 86% se sentent même gênés d’avoir l’air de « touristes » dans un pays étranger et 58% s’en veulent de ne pouvoir parler la langue locale. L’étude précise que les voyageurs veulent profiter au maximum de leurs week-ends et courts séjours. Le nombre de Stopover a augmenté de 60% au cours des 4 dernières années, preuve de cet engouement, et les statistiques révèlent aussi que les Français passent en moyenne 4 heures et 36 minutes à préparer leur voyage entre la lecture de guides et les recherches sur internet et qu’ils dépensent plus par méconnaissance des bonnes adresses et autres « bons plans » pour manger, se déplacer ou dormir. Les parfaites connaissances des « buddies » leur fera désormais gagner du temps et de l’argent, affirme Icelandair.

air-journal_Icelandair Stopover buddyBirkir Hólm Guðnason, PDG d’Icelandair, commente : « Comme nous le prouve cette étude, les voyageurs veulent plus que tout vivre une aventure unique et découvrir la culture locale pendant leurs vacances à l’étranger. De nos jours, les gens sont de plus en plus pressés par leur quotidien et ne trouvent pas le temps de préparer l’itinéraire de leurs vacances : nous sommes donc ravis de proposer ce service à nos clients. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos équipes pour connaître les centres d’intérêts et les hobbies de chaque « buddy » volontaire et ainsi transmettre une expérience unique de l’Islande aux voyageurs. Ces compagnons de voyage, désireux de transmettre une vision personnelle de leur pays, feront découvrir une Islande authentique aux passagers pendant leur escale islandaise ». Il ajoute : « Les Islandais sont réputés être les plus sympathiques au monde. Maintenant Icelandair est officiellement la compagnie aérienne la plus sympathique ! »

Icelandair dessert 42 destinations : 26 en Europe et 16 en Amérique du Nord. Au départ de Paris-Charles de Gaulle, Terminal 1, Icelandair relie toute l’année l’Islande, ainsi que les USA et le Canada. La fréquence des vols varie entre la période hivernale, avec 1 à 2 vols
quotidiens, et la période estivale avec 19 vols hebdomadaires. Des départs de Bruxelles sont également proposés avec 3 vols directs par semaine toute l’année et jusqu’à 5 vols hebdomadaires en plein été, ainsi qu’au départ de Genève, de mai à septembre avec 2 à 3 vols par semaine. Ses prochaines nouveautés : Chicago aux USA à partir de mars 2016 avec 4 vols par semaine, et Montréal au Canada à partir de mai 2016 avec 4 vols par semaine.

 

http://www.air-journal.fr/2016-02-03-icelandair-lance-stopover-buddy-pour-decouvrir-lislande-des-islandais-5157492.html

Commentaire(s)

  1. C’est une idée originale pour inviter les touristes à découvrir (surtout à dépenser) l’Islande. De quoi aussi inspirer les pays qui ont du mal à attirer les touristes.

    On se rend compte aussi à quel point Icelandair est devenue critique à l’économie islandaise encore sous le choc de la crise bancaire. L’A321 LR pourrait mettre à mal la stratégie d’Icelandair, surtout si des compagnies telles que Jet Blue ouvre des lignes vers l’Europe au départ de côte Est. Même sa consoeur, Wow, est prudente en planifiant d’ouvrir un second hub à Dublin.

    À mon avis, Icelandair devrait avant tout à chercher de nouveaux relais de croissance en dehors de ses marchés traditionnels…tout un défi pour une compagnie qui joue dans la cour des grands (qui vont tout faire pour garder leur part du gateau) !

    • Analyse fort pertinente. L’Islande malgré une santé retrouvée à toujours besoin de faire rentrer des devises étrangères.
      Par-contre, pour ce qui est de stopover (sans nécessairement ajouter les « buddies ») entre l’Europe et l’Amérique du nord, je suis surpris que d’autres Cies n’aient pas suivi cet exemple pour « booster » leurs ventes. Je pense en particulier à des Cies de « petits » pays où pays excentrés tels le Danemark, la Suède, la Norvège, voire la Belgique.
      Et si AF avait la bonne idée de le faire… Ne serait-ce que pour redorer un blason bien terni ces dernières années!

  2. Je me demande qui voudrait aller endurer une escale gratuite à -10 degré…

  3. Je serais intéressé pour un aller et retour Genève ou Paris – Denver en 2017 ou 2018 avec escale en Islande.

  4. Juste pour renflouer ses caisses, l’Islande (bouffeurs de baleines et requins), avec un vidéo/pub tout juste pour le tournage, sourire et un’efficacité au maximale, indente utilisés des touristes comme « farce au dindon »?
    Ce vrai aussi, que des touristes comme ça on n’est pas en manque!

  5. Stop horreur...

    La source chaude naturelle de Margret, hôtesse de l’ air, 64 ans, va r elle vraiment attirer beaucoup de monde???

    Mais il avait bu ou quoi le dircom de Icelandair?????

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter