Le 5 février 1914 dans le ciel : Raoul de Réals se tue en avion

air-journal-raoul-de-reals

Histoire de l’aviation – 5 février 1914. Le monde de l’aviation aussi bien militaire que civile paye un lourd tribut en ce début d’année 1914 : en effet, en l’espace de quatre jours, on ne déplore ainsi pas moins de quatre morts dans le rang des aviateurs, le dernier en date étant l’infortuné Raoul de Réals, qui devait dès le 6 février 1914 prendre ses fonctions de chef pilote à l’école Bréguet… mais c’était sans compter un mauvais coup du destin.

Le jeune pilote, âgé de seulement 28 ans, a été victime d’un accident d’avion, comme avant lui le lieutenant Delvert, le capitaine Niquet ou encore l’aviateur Emile Brodin, vers 16 heures ce 5 février 1914, alors qu’il était sur le chemin de retour vers le champ d’aviation de Villacoublay.

Comme pour Emile Brodin, c’est un souci mécanique qui est à l’origine de la catastrophe, à savoir des ratés du moteur de 100 chevaux de puissance de son appareil de type biplan. Conjugués à une déformation de l’aile gauche, ils ont déstabilisé l’aéroplane, qui a immanquablement chuté de 200 mètres de hauteur, tuant Raoul de Réals, détenteur du brevet de pilote depuis novembre 1911, sur le coup.

 

http://www.air-journal.fr/2016-02-05-le-5-fevrier-1914-dans-le-ciel-raoul-de-reals-se-tue-en-avion-5156207.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter