Jet Airways : record de profit trimestriel

air-journal_Jet-Airways-737-MAX-8

La compagne aérienne Jet Airways a dégagé au troisième trimestre 2015 un profit de 63,5 millions d’euros, le plus important de son histoire, alors qu’il n’était que de 0,4 million à la même période en 2014. Ce qui confirme « la montée en puissance opérée par le plan de redressement » de la compagnie.

La compagnie privée indienne précise dans un communiqué du 9 février 2016 que ses revenus avant impôts (EBITDA) ont quadruplé à 101,7 millions d’euros pour le T3 2015, et ont augmenté de plus de dix fois pour un montant total de 205,8 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de 2015. Le bénéfice net de Jet Airways est lui aussi en augmentation de 150,3 millions d’euros (et 106,4 millions d’euros pour les 9 premiers mois). Sur les vols intérieurs, la capacité en SKO (siège kilomètre offert) a augmenté de +24% au T3 2015 « sans aucun ajout de nouveaux appareils », grâce à une utilisation des Boeing 737 qui « continue d’augmenter et atteint 13,07 heures au T3 2015, l’une des plus élevées dans l’industrie aérienne ». Le nombre de passagers transportés par Jet Airways a augmenté de 19,5% avec 19,18 millions de passagers pour les neuf premiers mois de l’année dernière, marquée par le renforcement du partenariat avec son actionnaire Etihad Airways et le développement de son offre de partage de codes (qui a progressé de 86%). Les bénéfices pour les 9 premiers mois de l’année 2015 sont de 68,35 Roupies par action ; une amélioration de 75,8 Roupies par action par rapport aux 9 premiers mois de l’année précédente.

Naresh Goyal, Président et fondateur de Jet Airways, déclare : « Jet Airways est bien placée pour participer au développement rapide du secteur de l’aviation en Inde, soutenu par les principaux acteurs économiques du pays. En tant que compagnie aérienne internationale, notre engagement est de connecter l’Inde au monde grâce à notre offre de service complète et de garantir une meilleure expérience de voyage à nos passagers. Ce bénéfice record et notre forte performance financière dans cet exercice fiscal sont le résultat de plusieurs initiatives prises pour améliorer notre productivité et notre efficacité ».

air-journal_Jet-Airways-737-MAX-8L’ensemble des revenus du groupe Jet Airways pour le troisième trimestre 2015 a atteint 772 millions d’euros, dont 656,5 millions d’euros générés par le transport des passagers. La croissance du nombre de passagers transportés et l’utilisation optimale de la flotte de Jet Airways ont permis d’augmenter les capacités, ce qui a contribué à l’amélioration des performances opérationnelles et financières au troisième trimestre. Le groupe a ainsi généré un trafic de passagers plus élevé par rapport au déploiement des capacités.

La capacité sur les vols intérieurs a augmenté de 14,6% au 3ème trimestre 2015, tandis que le trafic de passagers a augmenté de 15%. Pour les vols internationaux, la capacité a augmenté de 2,6% tandis que la croissance du trafic de passagers a été de 5,1%. « Grâce à un travail de fond sur les initiatives de réduction des coûts », les coûts hors carburant par siège au kilomètre offert ont été réduits de 4,6% au T3 tandis que le coût total par siège au kilomètre offert a été réduit de 15%.

Jet Airways a renforcé ses synergies avec ses partenaires, notamment en développant l’offre de partage de codes avec son partenaire stratégique Etihad Airways. L’ensemble du trafic de codeshare a connu une croissance de 28% (534.104 passagers transportés au troisième trimestre 2015 contre 416.816 pour la même période l’année précédente). Plus spécifiquement, le trafic de partage de codes généré uniquement par Etihad et ses partenaires a augmenté de 86% ; les deux compagnies ont désormais « la plus grande part de marché dans le trafic international indien ». James Hogan, Vice Président de Jet Airways, Président et CEO d’Etihad Airways, a déclaré : « Nous sommes très satisfaits de la performance opérationnelle et financière de Jet Airways qui a donné lieu à des bénéfices records. Nous continuons à apporter un soutien solide et à développer de nouvelles synergies entre les deux partenaires ». Pour Cramer Ball, CEO de Jet Airways, « notre solide performance opérationnelle résultant d’excellents bénéfices démontre les progrès que nous continuons à réaliser dans le cadre de notre plan de redressement. Au cours du dernier trimestre 2015, les principales réussites ont été la diminution des coûts par siège au kilomètre offert hors carburant et une meilleure utilisation des avions qui a permis d’augmenter la capacité de l’équivalent de neuf Boeing 737 sans aucun ajout d’appareil à la flotte ».

air-journal-Jet-Airways_A330300Jet Airways a continué à concentrer ses efforts sur l’amélioration de l’expérience client grâce à la technologie, et a dévoilé une nouvelle application conçue exclusivement pour l’Apple Watch. Cette nouveauté permet aux passagers d’accéder aux informations en temps réel sur leur état de vol, de recevoir une notification concernant leur vol, des alertes pour leurs prochains voyages ainsi que des offres spéciales de la part de Jet Airways. Le CEO Cramer Ball a conclu : « Les défis concurrentiels et structurels sur le marché de l’aviation indienne continuent de faire pression sur nos rendements. Pour y répondre, nous allons nous concentrer sur la réduction des coûts et tirer profit des synergies commerciales et opérationnelles grâce à notre partenariat avec Etihad Airways ».

http://www.air-journal.fr/2016-02-09-jet-airways-record-de-profit-trimestriel-5157802.html

Commentaire(s)

  1. Alain 45

    Je n’aime pas trop leur B777 en business.
    Disposition des sièges en épi, Obligé de ranger l’écran au décollage et à l’atterrissage. Idem lorsque on veut se servir de la table pour les repas.
    Ne leur reste plus qu’à commander quelques A380 histoire de renter dans le 21ème siècle.

  2. Heuh acheter des a380 quadrireacteurs betaillere a pax trop lourd trop cher trop poluant vous appelez ca entrer dans le 21e siecle ???
    si encore vous parleriez de 777-9x ou d’a350-1000 ou de 787 mais non!!! Vous savez au fait que votre a380 a part quelques rares compagnies qui ont les reins solides pour en avoir un peu(juste histoire de le dire) n’en recomandent pas ???
    Ce n’est pas le fait que ana se soit retrouvee obligee de prendre a son compte les a380 de skymark qui fera la diference.
    L’a380 c’est une heresie ils n’en n’ont jamaiscvoulu et ils ne pouvaient pas les annuler quelle glorieuse percée !!!

  3. @KOLOCATUS
    Ce n’est pas de ma faute si Airbus a été quasi absent sur ces 20 dernières années sur le créneau que comble parfaitement le 777-200ER /300ER !

    Ensuite vous citez emirates qui est la seule compagnie au monde qui a le cash-flow pour se permettre d’acheter 150 A380. Ce qui représente la moitié du programme A380. Dans les autres grandes compagnies ils en ont moins de 10 donc c’est bien un marché de niche. Et sans eux l’a380 a peine rentabilisé est mort !!

    Les couts d’exploitation leur permettent d’avoir très peu de taxes sur le personnel, du carburant pas cher et des agents de maintenance venants de pays à bas cout a qui on enlève aussi les passeports.

    En Europe et dans le monde personne ne peut faire ça donc c’est bien une exception lié aux avantages économiques et sociaux particuliers, de l’Arabie saoudite pas une règle générale car ailleurs ça ne marcherait pas !!.

    En clair comparez ce qui est comparable !!!

    Si non personne ne se bouscule pour en acheter. Dans le langage universel ça s’appelle un flop. Moi je préfère parler d’échec commercial, pour rester poli.

    Le 777-330ER est la seule réponse qui satisfasse la plupart des compagnies aériennes dans le monde il y en a plus de 1500 en service toutes versions confondues et beaucoup beaucoup chez emiraites et pas pauvres 350 grosses vaches à PAX ou avec des suites (n’importe quoi) comparez les chiffres juste les chiffres objectivement.

    Avis aux rangeux d’airbus qui se reconnaitront.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter