Le 21 février 1921 dans le ciel : Jean Bernard et Fernand d’Or tentent le Grand Prix d’aviation de l’Aéro-Club de France

air-journal-pilote-jean-bernard-biplan-breguet

Histoire de l’aviation – 21 février 1921. En ce lundi 21 février 1921, tous les regards sont tournés vers les aviateurs Jean Bernard et Fernand d’Or, qui aidés de leur mécanicien Robin, partent à la conquête du Grand Prix d’aviation de l’Aéro-Club de France, à savoir une course sur un circuit de quelque 2 300 kilomètres, qui doit être bouclé en un temps maximum de 72 heures, un impératif de temps clairement édicté dans le règlement.

L’épreuve a ainsi lieu sur le parcours Paris-Lille-Paris-Metz-Paris-Pau-Paris, les trois hommes prenant leur départ de l’aérodrome du Bourget, en région parisienne, bien décidés à s’emparer du trophée, avec leur appareil Goliath, à savoir un « aérobus » du constructeur aéronautique Farman disposant de deux moteurs affichant 275 chevaux de puissance et d’un réservoir supplémentaire d’une capacité de 800 litres.

Il est exactement 22 heures 16 minutes et 14 secondes 2/5, quand ils s’envolent avec, à bord de l’appareil, des sacs de sable faisant office de six passagers, direction la ville nordiste de Lille. Cette fois, la brume n’a pas empêché, comme la veille, leur départ qui a eu lieu sous le contrôle de M. Aimé Richard en charge de chronométrer l’épreuve.

http://www.air-journal.fr/2016-02-21-le-21-fevrier-1921-dans-le-ciel-jean-bernard-et-fernand-dor-tentent-le-grand-prix-daviation-de-laero-club-de-france-5156899.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter