Trafic aérien en France : +1,9% en janvier

aj_passagers_hall embarquement-roissy_CDG

Le transport aérien français, fragilisé à la suite des attentats du 13 novembre dernier à Paris, a renoué avec la croissance en ce début d’année (+1,9%) malgré une grève du contrôle aérien. Cette croissance profite au marché national (+1,4%) et plus encore à l’international (+2,1%) mais elle ne bénéficie guère au pavillon français (-0,4%).

Dans son indice mensuel TendanCiel publié le 23 février 2016, la Direction Général de l’Aviation Civile (DGAC) précise que la bonne santé du marché national en janvier (+1,4%) est portée par le dynamisme des liaisons touchant l’Outre-mer (+6,1%) et plus particulièrement les Antilles (Paris – Fort de France +11,8%, Paris – Pointe à Pitre +11,8%, Fort de France – Pointe à Pitre +6,6%). Le marché intérieur métropolitain pour sa part, demeure stable (+0,1%), mais avec des tendances contraires entre liaisons radiales (-0,4%) et transversales (+1,2%).

Le trafic international a progressé de +2,1%. Comme lors des derniers mois, le marché est animé par l’Amérique (+4,5%), et plus précisément par l’Atlantique Nord (États-Unis +10,8%, Canada +10,3%). Premier pilier du trafic, l’Union européenne demeure également favorablement orientée (+2,8%) avec cependant des contrastes parmi les principaux partenaires (Espagne +8,1% mais Italie -2,3%). Pour le second mois consécutif, la zone Asie-Pacifique présente un résultat négatif (-1,0%) avec également des écarts très accentués (Chine +10,3%, Japon -20,2%). Pour la première fois depuis septembre, l’Afrique affiche un taux de croissance positif (+0,7%).

Côté pavillons, le gain d’activité enregistré par les transporteurs hexagonaux sur le marché national (+0,5%) ne couvre pas leur recul à l’international (-0,9%) : au global, ils connaissent une légère érosion (-0,4%). Leurs concurrents en revanche ont très significativement progressé à l’international (+3,9%) et plus encore sur le marché intérieur (+7,7%). Le différentiel de croissance en défaveur des transporteurs français se maintient à un niveau conséquent (4,5 points). En part de marché, c’est en mesure pax que le recul du pavillon tricolore se manifeste (-1,1 point) alors qu’en PKT celui-ci est beaucoup plus atténué (-0,3 point).

La fréquentation des aéroports majeurs a évolué de manière plutôt favorable sur l’ensemble des plateformes, à l’exception de Beauvais où l’activité chute de manière conséquente pour le troisième mois consécutif (-3,4%). Paris retrouve le chemin de la croissance (+0,4% à CDG, +2,0% à Orly), alors qu’en région Nantes (+8,2%), Bordeaux (+4,6%) et Bâle-Mulhouse (+4,1%) forment une fois de plus le podium des plus belles performances du mois.

En janvier, les indicateurs relatifs au retard confirment leur amélioration : la proportion de vols retardés au départ de plus d’un quart d’heure est ramenée à 21,8%, en diminution de 0,4 point ; le retard moyen s’établit à 12,5 minutes, en recul de 0,4 minute.

Enfin le nombre de mouvements contrôlés en France métropolitaine en janvier a continué d’augmenter mais sa progression tend à plus de modération (+0,6%). Cette croissance est assurée par le dynamisme des seuls survols (+3,2%), alors que le nombre de vols touchant la Métropole (domestique et international) est en baisse (-1,6%).

http://www.air-journal.fr/2016-02-25-trafic-aerien-en-france-19-en-janvier-5158531.html

Commentaire(s)

  1. « Beauvais où l’activité chute »? Rien de surprenant!
    Considéré comme un « troupeau des vaches à lait » de l’air, les Passagers de « low-cost », ils on finalement réalisé la problématique pour rejoindre l’aéroport BVA, ça coûte du temps, 2 à 3 heures de trajet, + 2 heures d’avance, et de l’argent, prix prohibitif d’un parking pour quelque jour, ou le 32€ A/R de navette! Avec en cadeaux, la « jungle » des farfelue suppléments!

  2. @gian
    encore un commentaire d’un parigot méprisant et hautain.

    pour info le parking bva c’est 30aine d’euro la semaine. Bien loin du tarif prohibitif de cdg et ory.

    • 1) Je n’habite et je ne suis pas de Paris!
      2) À CDG ou ORY, avec les transport en commun, encore mieux avec « navigo », on y arrives sans problème, pour voler avec les « low-cost »!
      3) je ne trouve pas les 30€ x semaine: aeroportbeauvais.com/parking.php?lang=fr

      Ryanair, fait ses contes à la loupe, comme toutes les « low-cost » à juste titre! Il reste à nous, « troupeau des vaches à lait », à faire nos comptes!

  3. clique sur P4 et réservation en ligne … j’ai réservé pour 5 jours en avril – 27 €.

    En parlant de « troupeau », je vois que tu dois pas souvent prendre le magnifique RER B pour aller a CDG .

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter