HOP! Air France : offre stable à Clermont-Ferrand

Air-journal_ATR 72-600 Hop Air France

La compagnie aérienne HOP! Air France offre au total près d’un demi-million de sièges cette année depuis et vers Clermont-Ferrand, la baisse de trafic en 2015 sur les lignes régulières étant en grande partie due aux attentats de novembre à Paris.

Lors de sa visite le 1er mars à l’aéroport de Clermont-Ferrand-Auvergne, Hélène Abraham, Directrice Commerciale Marketing et Produits de la filiale régionale d’Air France a détaillé un programme 2016 marqué d’une seule nouveauté : l’arrivée d’un ATR 72-600 neuf sur la liaison depuis Paris-Orly, cette route étant proposé quatre fois par jour en ATR de 70 sièges donc ou en Bombardier CRJ100 de 50 places (deux rotations le samedi et le dimanche). Quatre vols par jour sont également proposés à Paris-CDG (en Embraer 170 ou 190), une ligne qui a accueillie l’année dernière près de 155.000 passagers, dont près de 60% étaient en correspondance « principalement vers les Etats-Unis, l’Asie ou l’Europe ». Clermont-Ferrand est reliée deux fois par jour à Lyon-Saint Exupéry en ERJ145 de 50 sièges, et à Amsterdam-Schiphol quatre fois par semaine en été (en ERJ145 également). Des vols saisonniers vers Bastia du 25 juin au 10 septembre, Figari du 4 juin au 10 septembre et Nice (vol supplémentaire le lundi du 4 juillet au 29 août en plus des vendredi et dimanche de début juin à fin septembre) sont également proposés.

« Malgré un contexte difficile en fin d’année 2015, nous sommes satisfaits des résultats qui sont restés stables sur les lignes régulières au départ de Clermont-Ferrand. L’année 2015 aura surtout été une belle année pour les lignes saisonnières vers la Corse et Nice qui voient leurs résultats décoller », a déclaré Hélène Abraham dans un communiqué. Car si l’offre a été stable sur les trois liaisons régulières annuelles en 2015 (-0,6% à Orly, Lyon et Amsterdam, l’écart étant dû à la régulation de l’offre vers Lyon au mois d’août 2015), le trafic a enregistré un recul de -2,7%, « essentiellement marqué sur la destination de Paris-Orly » et s’expliquant « en partie par la conséquence des attentats ». Sur les lignes saisonnières, la réouverture de la ligne pour Bastia a été un succès avec plus de 80% de remplissage ; la ligne de Figari a vu son trafic augmenter de 13% en 2015, tandis que la desserte de Nice « en pointe sur l’été » est marquée par un coefficient d’occupation de plus de 90%. HOP! Air France souligne aussi que sur la desserte de Lyon plus de 90% des clients sont en correspondance, principalement vers Strasbourg, Nice, et Lille.

Pour Laurence Erbs, Directrice de l’aéroport, le renouvellement de la ligne Clermont – Amsterdam pour l’année 2016 et l’extension de programme à destination de Nice pendant l’été « confortent les nombreuses possibilités de voyages proposées aux Auvergnats par la compagnie ». En dehors des dessertes métropolitaines, les correspondances sur Paris-Orly sont aussi vers les Antilles et la Réunion, souligne HOP! avant de rappeler aux Clermontois qu’à partir du 6 juin, ils auront également la possibilité de rejoindre New-York via Orly.

http://www.air-journal.fr/2016-03-02-hop-air-france-offre-stable-a-clermont-ferrand-5158841.html

Commentaire(s)

  1. webby
    Publié le 2 mars 2016

    Si Hop Air France veut reconquérir des parts de marché, elle doit bien sûr être agressive sur le front tarifaire. Mais qu’en est il du côté des coûts ? PN ? Escales ? Pour offrir des tarifs low cost, il faut aussi être structurellement une low cost. Ce qu’Hop Air France n’est pas.
    De plus,rien qu’en voyant leur flotte hétéroclite (ATR, Embraer, Bombardier), on comprend qu’ils sont incapables d’avoir une organisation rationalisée. Or sans rationalisation, impossible d’avoir des coûts maitrisés et compétitifs.

  2. Biz
    Publié le 2 mars 2016

    CFE-ORY la semaine dernière : quasiment personne dans l’avion, juste 10 à 12 pax maxi, matin comme soir en ligne régulière??
    Qui dénonçait les vols « subventionnés » par les Régions via leur Conseils Régionaux respectifs déjà?
    Ah, mais ca, c’était pour d’autres..

    • Publié le 2 mars 2016

      « Qui dénonçait les vols « subventionnés » par les Régions via leur Conseils Régionaux respectifs déjà?
      Ah, mais ca, c’était pour d’autres.. »
      La ligne Clermont-Orly est une ligne OSP (ligne jugée nécessaire pour l’emménagement du territoire pouvant être subventionnée selon des conditions fixées par la commission européenne). HOP a été la seule à répondre à l’appel d’offre. Rien n’empechait par exemple EZY ou RYR de répondre à cet appel d’offre … mais elles n’étaient pas intéressées. Il faut dire que quand on s’engage sur une OSP c’est pour une certaine durée, donc qu’on ne peut pas abandonner comme bon nous semble, et en respectant certaines conditions (fréquences et capacités mini fixées dans l’appel d’offre).
      Ce qui est notamment reproché à RYR pour certaines destinations c’est le manque de transparence sur les conditions qu’elle a réussi à obtenir, ces vols n’étant notamment pas soumis à appel d’offres.

  3. Jean Massac
    Publié le 2 mars 2016

    HOP ? J’ai testé pour un vol début juin : tarif exorbitant à l’image d’Air France : je prendrai le TGV.

  4. AXELM
    Publié le 2 mars 2016

    Il est remarquable de voir comment Air France devient marginal en France face à ses concurrents.

  5. Serpico
    Publié le 2 mars 2016

    Les salariés de HOP! peuvent remercier leurs représentants syndicaux qui finissent toujours par couler une boite à force de revendications et d’exigences diverses pour conserver des « d’avantages acquis » à une période ou il n’y avait pas de concurence. La compétition arrive a donner un service de qualité pour beaucoup moins cher, pourquoi Hop et Air France n’y arrive t’elle pas. Ah oui j’oubliais qu’il faut payer le CE et ses nombreux salariés invirables les pilotes qui volent moins que d’en d’autres compagnies et des hôtesses qui font la geule quand l’avion est plein et qu’elles ne peuvent pas lire Paris Match tranquille et reclament une prime quand l’avion a du retard.

  6. Chris Ward
    Publié le 2 mars 2016

    Très bien, mais avec Ryanair je peux faire aller-retour Limoges-Londres!!!!!
    Il reste encore un long chemin devant Air France.

  7. ironseb
    Publié le 2 mars 2016

    Bof, l’avion en vols intérieurs, ça ne vaut pas souvent le coup, de porte à porte, le TGV se montre bien souvent aussi rapide et moins contraignant.

  8. Publié le 2 mars 2016

    Pour avoir fait plusieurs aller-retour CFE-CDG cette année, les prix étaient de l’ordre de 50€ et les avion plein. On a une boisson plus un sachet de crackers.
    Quand on compare à la Sncf qui propose des prix supérieurs à 50€ sans service boissons, 2h30 de trajet en plus et des vieux intercités arrivant à Bercy (pas de métro), il est bien préférable lorsque l’on habite Clermont de prendre l’avion. Il faut juste réserver a temps ses billets pour qu’il ne soient pas excessifs..

    • Tony
      Publié le 2 mars 2016

      Pas tout à fait exact… à la Gare de Bercy, il y a le métro « Bercy » ligne 6 directe avec Montparnasse, Étoile et Nation; les « 2h30 » gagnés par rapport au train vous les perdez largement avec le temps nécessaire pour accéder aux aéroports et la marge minimale pour avoir votre avion; de plus si l’on réserve très en avance son train, c’est seulement 15 € entre Clermont et Paris…et pourtant je ne travaille pas à la SNCF et adore l’avion !

  9. Pas de métro à Bercy???
    Ahahahahahahah!!!
    Ligne 6, Station Bercy.
    Métro à Orly??

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum