Qantas: wifi, salon à Heathrow, A320neo et 747

air-journal_Qantas wifi

La compagnie aérienne Qantas va déployer sur son réseau intérieur une solution wifi hybride à très haut débit à partir de l’année prochaine, et ouvrir un nouveau salon à l’aéroport de Londres-Heathrow. Elle attend son premier Airbus A320neo fin 2017, destiné a priori à sa filiale low cost Jetstar Airways, mais va conserver deux Boeing 747 un peu plus longtemps vu le faible prix du carburant ; ils verront même leurs cabines réaménagées.

La compagnie nationale australienne a signé avec ViaSat pour fournir aux passagers à partir de 2017 un accès gratuit au réseau nbn, censé être dix fois plus rapide que les offres wifi actuelles avec 20Mbs : cela permettra par exemple de regarder des films en streaming ou du sport en direct. Les premiers tests doivent se dérouler vers la fin de l’année à bord d’un Boeing 737-800, avant un déploiement dès le début 2017 sur l’ensemble de ses 67 737 et 28 Airbus A330. Selon le CEO de Qantas Alan Joyce, « proposer le wifi sur les liaisons intérieures est une ambition de longue date, et nous avons enfin accès à la bonne technologie pour le faire ». ViaSat reliera les avions de la compagnie à un satellite en bande KA et à des stations au sol, afin de permettre un accès ininterrompu à internet. Notons qu’aux Usa, les compagnies ayant adopté ce système enregistrent un taux d’adoption de la part des passagers quatre fois plus élevé que la moyenne.

Le déploiement du wifi très haut débit sur les routes intercontinentales et régionales est aussi à l’étude, mais la compagnie de l’alliance Oneworld n’a pas encore pris de décision. Son impact sur l’offre de divertissement en vol est également étudié. ViaSat déclare de son côté avoir équipé quelques 500 avions aux USA, où son système est utilisé sur 1500 vols chaque jour avec jusqu’à 148 connexions simultanées dans un seul appareil

air-journal_Qantas new premium lounge HeathrowAu sol, Qantas a annoncé la construction à partir de septembre 2016 d’un nouveau salon à l’aéroport de Londres-Heathrow, pour une ouverture prévue début 2017 : situé au T3 avec vue sur les pistes, il pourra accueillir environ 230 personnes avec les services habituels de restauration, boisson, douche, zone de travail ou espace pour les enfants. Il sera accessible aux membres du Qantas Club, aux passagers de Première et de classe Affaires (y compris sur les vols QF opérés en partage de codes), et aux membres Platinum One, Platinum ou Gold de son programme de fidélité. Les salons de Singapour, Hong Kong Los Angeles et Perth ont déjà été rénovés, et celui de Brisbane est en train de suivre ; en attendant, les passagers de Qantas à Londres peuvent se rabattre sur les salons de British Airways ou American Airlines.

Air-journal_Airbus A320neo_CFM_engine_roll_out_2Côté flotte, Qantas a commandé 99 Airbus A320neo, et attend la première livraison à la fin 2017. S’ils sont a priori destinés à la filiale low cost Jetstar Airways (qui opère à ce jour 53 A320 et six A321), pour remplacer les modèles plus anciens et renforcer la flotte, Qantas n’exclut pas leur utilisation pour ses propres besoins : elle n’a en effet pas (encore ?) commandé de 737 MAX pour remplacer ses 737-800 : « nous n’avons pas encore pris de décision à ce sujet », souligne le directeur financier de Qantas Tino La Spina. Le dernier monocouloir commandé par Qantas avait été livré fin 2014 ; les 737 font en outre l’objet d’une modification de cabine, ajoutant six sièges supplémentaires (nouvelle configuration : 12 places en classe Affaires, 162 en Economie).

air-journal_qantas 747-400ERA notre enfin que les onze 747-400 de la flotte de Qantas vont rester en service pour le moment, afin de tirer avantage « des prix du carburant et de la demande grandissante pour les voyages internationaux », l’attrait touristique de l’Australie étant renforcé par la baisse de la monnaie locale. La compagnie devait en mettre deux à la retraite : ils vont au contraire passer à la grande maintenance et voir leurs cabines remises à neuf (revêtement des sièges et éclairage principalement). Les premiers des huit 787-9 Dreamliner achetés fermes n’arriveront de toute façon pas avant la fin 2017 (Qantas possède aussi 15 options et 30 droits d’achats) ; la compagnie va par ailleurs recruter pour eux 170 nouveaux pilotes.

air-journal_Qantas new premium lounge Heathrow2

http://www.air-journal.fr/2016-03-08-qantas-wifi-salon-a-heathrow-a320neo-et-747-5159215.html

Commentaire(s)

  1. werner
    Publié le 8 mars 2016

    Et voilà une attitude constructive et positive.

  2. Publié le 8 mars 2016

    Et chez AF…. Le wifi! Oui… Ils y pensent… Pour 2020! AF toujours les derniers de la classe s’agissant de service, de produits ou d’innovation (un gros mot chez AF)…

    Quand je pense qu’on subit encore les sièges toboggan business sur plus des deux tiers de la flotte avec un IFE affligeant (écrans et programme d’un autre age) sur 380, 330, 340 et tous les 777 qui ne seront jamais concernés par les produits Best & Beyond… Affligeant!

    Quand à la compagnie censée être l’ambassadeur de la gastronomie française… Parlons-en, en Business long-courrier on crève de faim! Rien dans l’assiette! Trois petits pois, deux herbes « exotiques » sur 40gr à peine d’un filet de poisson (servi froid bien sûr) qui se veut exceptionnel… Tout les passagers se sont rués sur les sandwich du pseudo « bar », après le repas!!!

    Ce n’est pas du Bashing, c’est la réalité!! Affligeant…

    • Publié le 8 mars 2016

      Arrêter avec vos siéges Toboggan, on dort très bien sur les sièges lits en business. Concernant le Wifi, il faut arrêter, on a vécu avant, et on pourrait tout a fait vivre sans. beaucoup de compagnie annonce le wifi à bord, mais pourrait on avoir le tot de disponibilité du dit wifi à bord.
      Car pour le moment, sur la plupart des vols avec wifi à bord, le service est souvent non disponible…

    • Ceux qui est affligeant c’est de toujours revenir a AF ! Et toujours pour critiquer la Bisness, payez vous la première alors, a mince c’est votre boite qui vous l’offre grassement. 😉

      Comme le dit loracle, rien a taper du wifi ! C’est bon on peut vivre sans sur un vol.

      • Herg
        Publié le 8 mars 2016

        Le problème n’est pas là! AF ne vit pas dans une bulle hermétique et protégée… AF doit faire face à la CONCURRENCE. Vous connaissez?
        Si tous les acteurs du secteur ont déjà depuis des années substantiellement amélioré leur produit… (Cie. americaines, asiatiques, du Golf, européennes – LH, Alitalia, BA, et maintenant Air Europa, entre autre), AF qui a l’ambition de rester dans le top 3 européen, doit non seulement suivre la concurrence mais la devancer!!!
        A croire qu’ici les dynosores franchouillards qui n’ont jamais rien à redire sur AF n’ont rien compris à l’univers hypra-concurrentiel dans lequel ont évolue… Pour info la croissance d’AF-Klm le mois dernier est uniquement « tirée » par Klm et Transavia… Cqfd

        • je comprend ce que vous dite mais l’article parle de Quantas, pas d’AF !

          Je pense que si vous voulez le wifi chez AF, il doit y avoir un mail ou un facebook pour leur en parler.

          AF veux licencier un max de personnel, j’ose espérer qu’il garderont ceux qui décident du wifi, du plateau a bord des appareil etc…

    • Pet
      Publié le 8 mars 2016

      À toutes les pleureuses habituelles:
      Le salon Skyteam à Londres est parfait, douches, TV, wifi, restauration ( impeccable).
      Qt au fauteuil toboggan, vs devez être condamné à ne voler que sur une seule ligne, leur remplacement, lent il est vrai du fait du fournisseur, se développe. Chaque utilisateur de la nouvelle F/C en reconnait l’innovation.

      On crève de faim en C??
      Ce n’est plus du bashing, mais du pathos.

      Téléphonez à AF, ils cherchent un génie en développement, et vous avez ttes vos chances. Allez! On croise les doigts.,

      • Publié le 8 mars 2016

        Malheureusement c’est vrai! La majorité des lignes long-courrier AF sont équipées d’un siège d’un autre âge qui a fait (et fait encore) beaucoup de mal au coefficient de remplissage de la Business!
        Aller lire les compte-rendu des pax, ce n’est pas triste…
        AF en est à la 5eme generation du siege Nev, decrié par tous unanimement… Et on va encore les subir sur plus de la moitié de la flotte pendant des années!! Lamentable absence d’anticipation et de bench marking!!!

  3. Publié le 8 mars 2016

    Curieux ce choix de faire passer les deux vieux 747 à la grande visite avec aménagement cabine ! Les prévisionnistes de Qantas doivent miser sur un prix du baril de Brent bas pendant suffisamment longtemps pour que l’opération soit rentable…

  4. EPL 1986
    Publié le 8 mars 2016

    Ce qui est vraiment inquiétant, ce sont les PAX qui parlent de portions congrues sur les repas en classe C…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum