Aéroport de Toulouse : +3,9% en février

air-journal_aéroport toulouse

Le trafic du mois de février à l’aéroport de Toulouse-Blagnac est en hausse de +3,9% par rapport à 2015, avec 568.760 passagers enregistrés. Une progression qui traduit la bonne orientation des échanges nationaux (+3,5%) et internationaux (+4,9%), tandis que les compagnies aériennes low cost représentent 29,3% du marché. Deux nouveaux postes de direction ont été annoncés par l’actionnaire CASIL.

L’aéroport toulousain précise dans les statistiques publiées le 8 mars 2016 que le trafic national a représenté le mois dernier 350.439 passagers, avec un trafic régulier en hausse (+3,5%). Les échanges avec la capitale progressent (+2,2%), avec des tendances proches sur Paris-Orly (+2,2%) et Paris-CDG (+2,3%). En région, le trafic est également en augmentation (+7,2%), avec de fortes progressions sur la quasi-totalité des lignes notamment sur Nantes (+22,5%), Nice (+14,6%) et Lille (+7,9%).

Le trafic international à Toulouse à accueilli en février 215.853 passagers, avec un trafic régulier progressant de +6,8%. Une tendance portée par le trafic dans l’espace Schengen (+14,1%), en particulier sur Amsterdam (+39,5%) et Francfort (+14,9%), mais aussi sur l’Espagne (+20,5%, dynamisée par Séville) et sur le Portugal (+45,2%) qui bénéficie d’une nouvelle liaison sur Porto. Hors Schengen, le trafic régulier est en retrait (-6,7%), avec toutefois des progressions sur Londres-Heathrow (+1,8%) et Londres-Gatwick (+0,7%). Sur l’Afrique du Nord, le trafic régulier est pratiquement stable (-0,4%) : un chiffre qui traduit de bons résultats sur l’Algérie (+5,8%) mais une baisse sur le Maroc (-2%) et la Tunisie (-10,5%).

Le trafic non régulier est en baisse de -18,9%, avec 12.269 passagers. Plus de 7700 d’entre eux ont été accueillis dans le cadre de l’opération Charters ski, dans les Pyrénées.

Le trafic fret et poste est en hausse (+3,7%), avec 5858 tonnes traitées. Le nombre de mouvements commerciaux progresse de 6 %, avec 6436 mouvements réalisés.

air-journal_aéroport toulouse air franceLes actionnaires de Toulouse-Blagnac se sont d’autre part manifestés fin février pour annoncer deux nominations visant à renforcer « ses capacités opérationnelles et de planification aéroportuaire ». Selon le communiqué de CASIL (China Airport Synergy Investment Limited), l’investisseur aéroportuaire devenu actionnaire à 49,99% lors de la privatisation du gestionnaire de Blagnac, le professeur Victor Fung-Shuen Sit, « universitaire renommé et membre de plusieurs think tanks », est nommé au poste de Senior Advisor, ainsi que Tom Wong, « expert du secteur de l’aviation en Asie », rejoint la direction de CASIL en tant que directeur des opérations (COO). Le PDG de CASIL Mike Poon déclare dans un communiqué être « honoré de l’arrivée de M. Sit au sein de notre comité consultatif. Au début de sa carrière, les recherches de M. Sit ont porté sur l’établissement de liens entre la Chine et le reste du monde, puis sur la “mutation” de l’économie mondiale dans les années 1980 qui a notamment conduit au projet actuel de “nouvelle route de la soie” (Belt and Road Initiative). Grâce à sa parfaite compréhension des enjeux de développement économique de la Chine, et sa solide expertise en matière de stratégie aéroportuaire, il sera positionné pour conseiller CASIL sur ses investissements aéroportuaires, sur des dossiers stratégiques tels que la création de connexions et l’ouverture de nouvelles liaisons avec la Chine, ou encore la gestion des impacts environnementaux, sociaux et économiques afin de créer de la valeur durable ». En rejoignant la direction de CASIL, Tom Wong apporte à la société 30 ans d’expérience dans le secteur de l’aviation en Asie : il a notamment passé 14 années chez Cathay Pacific (direction commerciale, direction de l’exploitation et direction administrative…) et a travaillé pour DHL à Hong Kong et Macao, a participé au lancement d’une compagnie de fret basée à Guangzhou pour un groupe majeur de l’aviation chinoise, ou encore aide à l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies commerciales et d’exploitation en Asie du Nord pour Jet Airways (Inde) HK. « Son expérience globale en matière d’exploitation et de gestion est un atout extrêmement précieux pour le développement de CASIL. Nous sommes convaincus que son expertise en matière de développement commercial sera très utile aux aéroports dans lesquels le Groupe investit, en leur permettant de révéler tout leur potentiel », a ajouté Mike Poon.

http://www.air-journal.fr/2016-03-09-aeroport-de-toulouse-39-en-fevrier-5159255.html

Commentaire(s)

  1. Tiens il est revenu aux affaires Poon ? Je le croyais en cavale en Chine vu qu’il faisait partie des gens recherchés pour corruption…

  2. +3.9% en février malgré une journée supplémentaire par rapport à 2015 (29 février).
    A comparer avec les +8.4% de son voisin BOD.
    Si l’on ôte 1/29eme des pax cela fait une croissance nette de 1.00%.
    Pas vraiment une performance exceptionnelle.
    Et si le nouveau COO peut apporter un plus de par son expérience, le « think tank man » est avant tout un copain à qui fournir un généreux salaire que les 1% de croissance ne rémunèrent pas!

    • Publié le 9 mars 2016

      Effectivement comparé à Bordeaux l’augmentation n’est pas extra. Cependant à Toulouse l’offre de février 2016 a été la même, voir légèrement inférieure (notamment sur Orly), qu’en février 2015 dont il ne fallait pas s’attendre à une augmentation à la bordelaise. D’autre part l’aéroport de Toulouse a quand même accueilli près de 569000 pax ce février contre … 352000 pour Bordeaux. Pour ne citer que l’exemple de Londres, la ligne Bordeaux-Londres (opérée par BA, EZY et RYR) a connu une forte augmentation en février avec 25000pax et la ligne TLS-Londres (opérée par EZY et BA) n’a que très peu augmenté … mais a quand même accueilli plus de 35000 pax. Les perspectives pour 2016 à TLS peuvent quand même être pas mal avec l’ouverture d’une base Volotea (certes 1 seul avion vs 4 à Bordeaux) à la fin du mois, l’optimisation de la base d’EZY (ouverture/renforcement de lignes compensant la fermeture d’autres) et l’arrivée de Ryanair (avec 7 lignes) en novembre prochain.

    • Publié le 9 mars 2016

      On ne peut pas comparer l’aéroport de Toulouse et celui de Bordeaux car ils sont tout les deux très différents l’un de l’autre avec plusieurs facteurs touristiques différents ou autres. BOD a acceuillit 5,3 millions de passagers tandis que TLS avec 7,7 millions de passagers donc il y une grande différence.

    • Publié le 9 mars 2016

      le 29 février compte pour tout le monde me semble t il. Depuis 2 ans Bordeaux fait son développement avec les low cost, donc une bonne part d’artifice.

  3. GLLOQ
    Publié le 9 mars 2016

    Je pense que le directeur actuel,sous marin de AF, savonne la planche aux autres!

    • Publié le 9 mars 2016

      J’en doute fortement car jusqu’à maintenant l’aéroport de Toulouse refusait Ryanair mais en novembre prochain … Si on ajoute Volotea. Après vous pouvez me rétorquer que ça genera aussi EZY

  4. juju
    Publié le 9 mars 2016

    la région toulousaine attend mieux du « CASIL » ! mais en même temps , on se fait pas trop d’illusions ….

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum