Ryanair se lance dans le charter corporate

air-journal_Ryanair corporate jet

La compagnie aérienne low cost Ryanair a lancé hier son service Corporate Jet Hire, mettant à disposition des groupes ou des voyageurs d’affaires un Boeing 737-700 customisé.

Dans son communiqué du 9 mars 2016, la spécialiste irlandaise du vol pas cher précise que ce « service d’affrètement privé d’un jet corporate » est basé sur la location d’un 737-700 offrant 60 sièges de classe Affaires, en cuir et inclinables avec espace de 48 inches (120 cm) entre les rangées de deux sièges. Cet appareil, utilisé jusque là pour la formation des équipages, sera « opéré par des pilotes et du personnel de cabine Ryanair », ajoute la low cost, et proposé sur des routes moyen-courrier pouvant atteindre six heures de vol. Un service de restauration « haut de gamme » sera disponible pour ce service décrit par Ryanair comme « idéal pour le voyage privé corporate, les voyages de groupes et les équipes sportives ».

Robin Kiely s’est déclaré « ravi de lancer notre service Corporate Jet Hire avec notre nouveau Boeing 737-700 customisé ». Plus de 25 millions de voyageurs d’affaires volent avec Ryanair chaque année, explique-t-il, « choisissant nos tarifs bas, notre ponctualité imbattable, et le plus grand réseau de lignes européen avec les avantages de notre service Business Plus ». Aucun tarif à l’heure n’est mentionné.

Interrogée par The Guardian, la directrice marketing de la compagnie charter PrivateFly Carol Cork a expliqué que Ryanair disposait de certains avantages dus à sa taille comme le prix du carburant ou les taxes d’aéroport ; et si elle estime que la low cost aura plus de mal avec les opérations au sol et le catering, elle pense que Ryanair va faire mal à la concurrence sur ce nouveau secteur.

http://www.air-journal.fr/2016-03-10-ryanair-se-lance-dans-le-charter-corporate-5159308.html

Commentaire(s)

  1. Bimbo
    Publié le 10 mars 2016

    Mine de rien.. Un puits de profits sans fonds.
    Superbe niche, peu et mal exploitée, où le client est tondu sans répit.
    Bienvenue à Ryanair et merci pour ce coup de pied ds la fourmillière.

  2. EPL 1986
    Publié le 10 mars 2016

    Je me souviens en 1991 avoir convoyé l’équipe de Canal+ sur un ORY/VCE…ambiance très sympa à bord.

  3. Et quand on pense que tout ceci est possible que grâce aux subventions reçues des CCI et donc a notre argent que cette racaille ponctionne dans toute l’Europe comme un sangsue. Plutot facile comme développement, on vole l’argent et ensuite on propose les meme produits que les legacy. Je les ai toujours boycotte et c’est pas près de s’arrêter.

    • Bimbo
      Publié le 10 mars 2016

      sans défendre Ryanair, les aides reçues sont légales et accordées par des élus au suffrage universel ou les CCI dont vs connaissez le fonctionnement.
      Taper sur l’ambulance devient risible.

      @ Fils de cdb: merci de votre raisonnement lumineux, et sans faute syntaxique ou grammaticale.

      • Ce n’est pas parce que les élus accordent des subventions que ces subventions sont une bonne chose… Votre commentaire est absurde.

      • Je n’ai jamais dit que les aides ne sont pas légales…. je souligne simplement la perversité de ce système, la naivite et l’imbecilite des CCIs qui donnent NOTRE argent a un pirates tout simplement parce qu’elles veulent chacune leurs petit aéroport près de chez eux… c’en est vraiment ridicule. La critique est toujours autorise en France a ce que je sache.

        Pour conclure, je pense que ça restera un voeux pieux vue l’incurie de nombreuse CCI qui n’est plus a démontrer depuis longtemps.

  4. « opéré par des pilotes et du personnel de cabine Ryanair »
    avec les sous-titres cela se traduit par:
    des personnels employés par crewlink, mis à disposition de Ryanair, payés à l’heure de vol, remboursant leur emprunt auprès de Ryanair
    Restera à la charge du client le repas des PNC et PNT, leur maquillage.
    Ne pas oublier l’option « exonération des annonces commerciales à bord », facturée très cher.
    Enfin petite réserve: l’appareil ne dessert QUE les aéroports ayant payé leur dot à IMS ou toute autre structure exotique 😉

  5. la holding de David Bonderman (chairman et fondateur de TPG, président et actionnaire majoritaire de RyanAir ) est par ailleurs actionnaire de NetJets

    je pense qu’avec une participation dans cette entreprise il a pu évaluer le marché corporate avant de se lancer : ceci étant il n’y a pas grand monde, hors les suisses, sur ce créneau en Europe, sauf erreur

    je me demandais ce que ce -700 venait faire dans la flotte -800 de Ryanair, nous avons maintenant la réponse : à court terme une nouvelle épée plantée dans le dos des rares opérateurs de vols corporate, foot etc…

    ceci étant une config en 2+2 a 60 places, cela ne se vend pas tous les jours non plus

  6. la spécialiste anglaise du vol pas cher précise que ce « service d’affrètement privé d’un jet corporate »
    Ryanair anglaise ? irlandaise non?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum