Air Serbia transportait deux missiles en soute

air-journal_missile Hellfire

Deux missiles antichars ont été retrouvés samedi dans la soute d’un Airbus A319 de la compagnie aérienne Air Serbia, arrivé à Belgrade en provenance de Beyrouth. Ils devaient être envoyés aux Etats-Unis.

Ce sont des chiens policiers qui ont flairé l’entourloupe le 12 mars 2016 à l’aéroport de Belgrade-Nikola Tesla, et Air Serbia a confirmé la découverte des deux missiles AGM-114 Hellfire apparemment équipés de leurs explosifs ; leur destination finale était Portland en Oregon. Empaquetés dans des cercueils de bois, les deux missiles sont été détectés par des chiens renifleurs une fois sortis de l’avion, selon l’agence Tanjug ; des documents crédibles auraient facilité leur embarquement à l’aéroport de Beyrouth. Le FBI disait hier ne pas avoir été contacté, Air Serbia assurant de son côté qu’elle coopère avec les enquêteurs, « la sûreté et la sécurité étant ses principales priorités ».

En fin de journée lundi, le quotidien L’Orient-Le Jour a relayé un communiqué de l’armée libanaise : « les deux roquettes étaient destinées à l’entraînement et ne contenaient aucun type d’explosifs. Elles appartenaient à l’armée libanaise qui, après avoir fini son entraînement, a décidé de les rendre à la société de fabrication américaine, en coopération avec cette dernière et conformément à des mesures administratives et légales ».

Le missile Hellfire de Lockheed-Martin, long de 1,5 mètre et guidé par des lasers, est généralement installé sur des hélicoptères de combat ou des drones, mais pourrait aussi être tiré depuis le sol ou la mer ; il a une portée de 8000 mètres et peut détruire des bâtiments. Il coûte environ 110/000 dollars l’unité.

air-journal_Air Serbia A319

http://www.air-journal.fr/2016-03-14-air-serbia-transportait-deux-missiles-en-soute-5159514.html

Commentaire(s)

  1. LSO
    Publié le 14 mars 2016

    Air Serbia assurant de son côté qu’elle coopère avec les enquêteurs, « la sûreté et la sécurité étant ses principales priorités ».

    tout en transportant des missiles non démantelés, ben voyons….

  2. Les compagnies aériennes sont très rarement responsable de la sécurité pax+bagage car les contrôles sont faits par des sociétés tierce ou des authorités locales.
    Air Serbia travaille avec MEAG pour la handling complet (comme AF, LH, AZ, QR, etc.), ils sont eux responsable du loading/dangerous goods, etc.
    Un collègue est en route avec une mini délégation des autorités serbe. Suite (si pas confidentielle) au prochain numero

    • Pas tout à fait d'accord... - 14 mars 2016 à 13 h 58 min
      Pas tout à fait d'accord...
      Publié le 14 mars 2016

      Les compagnies aériennes restent réglementairement responsables de ce qu’elles embarquent en soute, et elles ont un de leur représentant sur chaque vol avec pouvoir décision d’accepter ou non un chargement: c’est le CDB…ceci suppose que ce dernier soit honnêtement informé par le dossier de vol de ce qui est prevu sur son vol,en effet on ne peut pas demander aux CDB de tout vérifier lui meme sur chaque vol: il( et la compagnie à travers lui) délégué à certaines autres personnes de sa compagnie ( personnels sols spécialisés) le soin d’effectuer en leurs noms ces contrôles en tout genre….
      Le soucis, c’est que les compagnies elles mêmes délèguent à d’autres entreprises privées ou pas le soin d’effectuer ces contrôles selon un cahier des charges réglementaire…et tout le monde s’appuie sur les compte- rendus écrits,signes,certifiés,tamponnés disant que ces divers contrôles ont été bien faits et que RAS…….
      À chaque étape de délégation on s’éloigne de la compagnie aérienne ( qui est de tous les intervenants celui qui a quand même le plus intérêt à ne pas voir son avion et ses passagers exploser en plein vol!) et donc malgré toutes les bonnes volontés,  » le collier se desserre » et l’implication des personnes moins évidentes…au mieux, la sensibilisation à la sûreté comme à la securite est moins exacerbée…

      Mais in fine, c’est toujours la compagnie qui peut légalement être mise en cause…à charge pour elle éventuellement de prouver sa bonne foi et redescendre l’échelle des délégations pour identifier l’origine et la cause de ce qui a été mal fait…

      • Pas tout à fait d'accord... - 14 mars 2016 à 14 h 06 min
        Pas tout à fait d'accord...
        Publié le 14 mars 2016

        J’ai oublié une phrase,pardon:
        ..et même si tout ces papiers disent RAS,seule la/ les quelques personne( s) en bout de chaîne ont effectivement le pouvoir de facto de bien faire les choses ou pas….une fausse déclaration sur un document devient alors quasi idetectable, sauf à faire / multiplier les contrôles inopinés dans la réalité du terrain et rapprocher les résultats des contrôles des déclarations faites sur les documents …mais là aussi il y aura des délégations en chaînes…..avec leurs aléa….

        • DIPRI
          Publié le 14 mars 2016

          Tout cela est bien beau, à BEY tout est possible, et personne n’est responsable ou même inquiété. Ce pays c’est juste une blague.

          Maintenant à part la question « comment ces missiles se sont retrouvés là? » Il serait plus interressant de savoir pourquoi des armes passent par BEY vers les US et qui manigance ce trafic qu’il soit légal ou pas.

  3. Pet
    Publié le 14 mars 2016

    Ha ha ha! La meilleure de la semaine.
    Comment s’appelle le chien??

  4. La Serbie fait plutôt bien son travail ! Surtout que le contrôle est fait à l’arrivée, ce qui ne se fait pas systématiquement !
    Le problème était plutôt au départ !
    Deux cercueils, bon plan pour cacher 2 missiles de 100 KG environ chacun !

  5. Tout le monde sait que l’aeroport de Beyrouth est une passoire. En depit de x controles pour les passagers, tout rentre sur le tarmac.
    Vu sa localisation dans la banlieue sud de Beyrouth et les deals permanents entre communautes, l’aeroport est de fait sous le controle du Hezbollah.
    A x reprises des CDB d’AF ont proteste devant les carences de surete. De nombreuses fois aussi ils ont a intervenir pour faire sortir de l’avion des personnes qui n’ont rien a y faire et accedent a la zone air side et aux avions avec un simple badge.

    Cependant deux missiles sur un vol regulier, c’est le record…

  6. C’est vrai que des missiles, c’est tellement discret comme bagages.
    Quand on pense qu’un simple coupe-ongles dans un bagage à main fait de vous un suspect de terrorisme…
    Air Serbia et les services de sécurité de l’aéroport de chargement ne se moquent pas du tout du monde.

  7. Publié le 14 mars 2016

    Sans vouloir minimiser l’incident (oui, l’AIB n’est pas l’aéroport le plus sécurisé du monde), les missiles appartenaient à l’armée Libanaise et ne contenaient aucune charge explosive.
    https://www.lorientlejour.com/article/975422/les-missiles-decouverts-a-bord-dun-avion-serbe-appartenaient-a-larmee-libanaise.html

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum