L’été de Lufthansa, Brussels Airlines, Austrian et Eurowings

air-journal_Lufthansa A380

Après celui de la compagnie aérienne Swiss, le groupe Lufthansa a résumé hier le programme d’été de ses quatre autres filiales Austrian Airlines, Brussels Airlines, la low cost Eurowings et Lufthansa, avec un total de 316 destinations dans 101 pays et plus de 23.140 vols hebdomadaires.

Dans un communiqué du 14 mars 2016, le groupe allemand de Star Alliance revient sur les principales nouveautés du programme de vols de la saison estivale, durant du 27 mars au 29 octobre, au départ de ses hubs dans les aéroports de Francfort, Munich, Vienne et Bruxelles. A commencer par la compagnie Lufthansa, qui desservira 205 destinations pour un total d’environ 10.712 vols hebdomadaires. La principale nouveauté sur le réseau long-courrier au départ de Francfort est la desserte de San José (USA) cinq fois par semaine à compter du 1er juillet, l’aéroport de proche de la Silicon Valley proposant « une alternative attractive à San Francisco, qui n’est situé qu’à 70 kilomètres de là ». Elle ajoute également des destinations européennes depuis sa principale base : Alicante (Espagne) bénéficiera d’un vol hebdomadaire, de même que Tirana (Albanie).

Depuis Munich, Lufthansa proposera de nouveaux vols long-courriers vers Denver (USA) et Téhéran (Iran). Denver fera l’objet de cinq rotations hebdomadaires à partir du 11 mai, tandis que Téhéran sera desservi trois fois par semaine à partir du 4 juillet. En Europe, le programme d’été comprend également de nouveaux vols vers Santorin, Corfou (Grèce) et Porto (Portugal). Porto sera desservi trois fois par semaine à partir du 24 avril, tandis que les deux îles grecques accueilleront un vol hebdomadaire à partir de la Pentecôte. Les voyages vers l’Europe de l’Est sont clairement en hausse. Pour s’adapter à cette tendance, Lufthansa proposera ses premiers vols entre Munich et Debrecen (Hongrie) et Rzeszów au sud de la Pologne. Odessa (Ukraine) est de retour dans la liste des destinations au départ de Munich, avec deux vols par semaine à partir du 31 mars. Tallinn est également disponible depuis la Bavière, les vols à destination de la capitale estonienne étant assurés deux fois par semaine en coopération avec Adria Airways.

Lufthansa prévoit aussi d’étendre son réseau en collaboration avec son partenaire British Midland. A l’avenir, les clients de Lufthansa pourront depuis Munich rejoindre Southampton (Royaume-Uni), Norrköping (Suède) et Bergame (Italie) sans escale. Rostock (Allemagne) accueillera six vols par semaine.

air-journal_Eurowings Lufthansa low costLa low cost Eurowings desservira 130 destinations dans 41 pays à partir de Berlin-Tegel, Dortmund, Düsseldorf, Hambourg, Hanovre, Cologne/Bonn, Stuttgart et Vienne. Sept de ces destinations sont intercontinentales. Parmi les nouveautés sur le réseau long-courrier, on retiendra des vols vers Boston (USA) et l’île Maurice, tous deux desservis depuis Cologne. Les destinations suivantes rejoignent également pour la première fois le programme d’été d’Eurowings : Bangkok et Phuket (Thaïlande), Punta Cana et Puerto Plata (République Dominicaine) et Varadero (Cuba). De nouvelles rotations sont lancées à Düsseldorf vers Varna (Bulgarie), Minorque (Espagne) et Brindisi (Italie). Deux nouvelles villes turques – Bodrum et Samsun – seront desservies depuis Cologne, tandis que des liaisons Hanovre – Antalya et Düsseldorf – Kutahya Zafer viennent s’ajouter à la liste des vols vers la Turquie.

Depuis Stuttgart, Eurowings lance une nouvelle liaison vers Pula (Croatie), tandis que Cagliari (Italie) sera desservi depuis Hambourg et Berlin. La couverture de l’Italie sera renforcée avec des liaisons entre Vienne et Rome et entre Hambourg et Pise. Depuis Hambourg, les destinations estivales incluent Ibiza (Espagne). Depuis Düsseldorf, des vols seront assurés vers Edimbourg et East Midlands (Royaume-Uni), Lisbonne (Portugal) et Kavala (Grèce). Alicante (Espagne) et Bastia (France) seront pour la première fois desservis depuis Düsseldorf et Vienne cet été. Enfin des vols depuis Vienne vers Faro (Portugal) et Valence (Espagne) viennent renforcer le programme estival d’Eurowings.

air-journal_brussels airlines A330Brussels Airlines desservira neuf nouvelles destinations dans le cadre du programme estival au départ de Bruxelles. Toronto (Canada) rejoint le réseau long-courrier avec cinq connexions par semaine à partir de fin mars. Dans le cadre de sa coopération étroite avec son partenaire Star Alliance, Air Canada, les clients pourront bénéficier de connexions domestiques au Canada depuis et vers Toronto. Accra (Ghana), dont la desserte a débuté cet hiver, reste dans le réseau pour l’été. En Europe, Brussels Airlines continue d’étendre son réseau vers des destinations de vacances et des aéroports régionaux : Nantes (France), Héraklion, Thessalonique (Grèce), Jerez, Ténériffe et Gran Canaria (Espagne) rejoignent le réseau. La mise en service de vols vers Belfast-City (Royaume-Uni) est une première pour le groupe Lufthansa. Enfin, Brussels Airlines comptera une nouvelle destination en Allemagne avec six vols hebdomadaires vers Nuremberg. Au total, Brussels Airlines assurera 815 vols européens et 95 vols long-courriers par semaine cet été, avec une flotte composée de 50 appareils.

air-journal_Austrian Airlines 777-200ER closeCet été, Austrian Airlines proposera à ses clients l’accès à un réseau de 130 destinations dans 55 pays. Cela comprend des vols quasi-quotidiens vers l’ensemble des villes nord-américaines : sept rotations hebdomadaires vers/depuis New York, Washington, Toronto et Chicago, six rotations depuis/vers Miami. Austrian Airlines assurera d’autre part 31 vols directs hebdomadaires entre Vienne et l’Asie : cinq rotations hebdomadaires vers et depuis Beijing en Boeing 767-300ER, des rotations quotidiennes en 777-200ER vers Shanghai, Bangkok et Tokyo, et cinq vols par semaine vers Hong-Kong.

Le groupe souligne enfin que toutes ces liaisons seront complétées par les plus de 18.000 vols en partage de code avec les 30 partenaires aériens du groupe Lufthansa.

http://www.air-journal.fr/2016-03-15-lete-de-lufthansa-brussels-airlines-austrian-et-eurowings-5159539.html

Commentaire(s)

  1. nico777
    Publié le 15 mars 2016

    LH bien plus réactif qu’AF…ça ouvre ça ouvre…de l’autre côté, ça flippe ça ferme!

    • Publié le 15 mars 2016

      Nico 777
      Depuis 2008, l’écart de résultat net cumulé entre AF-KLM et le Groupe Lufthansa est de +/- 11 milliards d’euros en faveur du Groupe LH
      Depuis 2008, AF-KLM a perdu + de 6 milliard d’euros, le Groupe LH a gagné +/- 4,9 milliards (les résultats 2015 définitifs seront publiés jeudi prochain)
      D’un côté un Groupe exsangue, de l’autre un Groupe en pleine santé financière, ne cherchez pas plus loin les raisons de l’écart de développement
      De plus au sein d’AF-KLM, depuis 2008 KLM a toujours été bénéficiaire, c’est AF qui a accumulé de lourdes pertes. Il ne sert à rien de développer une entreprise qui est structurellement déficitaire, sauf à creuser les pertes. A l’image de ce que BA a réussi il y a quelques années, IB plus récemment, AF doit se restructurer en profondeur afin de pouvoir rebondir puis de nouveau penser à se développer.

  2. Pout320
    Publié le 15 mars 2016

    @Nico777 : mais qu’est-ce qu’on y est bien !!! Tu aurais dû tenter, voir même réussir les sélections…

    Bonne nouvelle pour le groupe Lufthansa et pour l’avion en Europe en général !

  3. Mindyou
    Publié le 15 mars 2016

    Pour qui en douterait encore, Brussels Airlines est bien une filiale de – et totalement contrôlée par – Lufthansa. Même si Lufthansa n’en a « que » 45% des actions.

  4. Publié le 15 mars 2016

    Dans un autre article d’aujourd’hui sur Air Journal « Emirates Airlines envoie l’Airbus A380 à Vienne » FILS DE CDB AF nous déclare : « Pas d’A380 pour Lyon et Nice selon ma source interne AF! Merci la DGAC de bloquer EK en France a fin de privilégier AF! »
    L’article est fermé mais je profite de celui-ci pour répondre à FILS DE CDB AF :

    Essayer de bloquer la concurrence en invoquant la protection de son gouvernement et en rejetant constamment la cause de ses problèmes sur «les autres» est une politique de faible, pour ne pas dire de pleutre ; à moyen terme elle vous mène irréductiblement à votre propre perte.
    Affronter la concurrence en s’adaptant, en innovant, en mettant en avant ses forces & ses avantages client est au contraire une politique courageuse et c’est à moyen terme la seule politique gagnante.

    Pour illustrer mon propos, on peut utilement comparer la situation actuelle de BA et d’AF.
    BA est indiscutablement la compagnie européenne qui subit le plus directement la concurrence des ME3, et pas uniquement à Heathrow mais également sur tous les principaux aéroports du Royaume-Uni, pourtant BA ne s’en plaint pas et au contraire ses dirigeants déclarent que c’est une concurrence «stimulante».
    Au vu des résultats 2015 du Groupe IAG (1,516 milliards d’euros, soit comparé aux 118 millions d’AF-KLM un écart de profitabilité de + 1,398 milliards), cette concurrence n’empêche pas BA d’être largement profitable et donc de pouvoir continuer à se développer à marche forcée.

    Vous devriez en parler avec votre père, en tant que commandant de bord AF, il est censé avoir une éducation et une intelligence largement supérieure à la moyenne. Je suis certain qu’il pourra utilement vous éclairer sur ce type de problématique.

    Cordialement – DomTom

  5. @DOMTOM : Il n’à à pas plus de « sources internes » dans le poste que vous évoquez que de 380 à Bergerac..

  6. Lso
    Publié le 15 mars 2016

    Puis le discours de BA sachant que QR en detient 10%… A peine influencé…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter