Boeing : assemblage du 787-10, livraison du 787-8 à Air Europa

air-journal_Boeing-787-10-assembly-start-usine

L’assemblage du fuselage du Boeing 787-10, le plus grand modèle de la famille Dreamliner, a débuté lundi, deux semaines plus tôt que prévu. La compagnie aérienne Air Europa a pris livraison hier de son premier 787-8.

Kawasaki Heavy Industries a entamé le 14 mars 2016 l’installation des cadres circulaires de la section centrale-avant du fuselage du 787-10, « la dernière étape majeure en date » selon Boeing du développement de la nouvelle version du Dreamliner. « Commencer en avance l’assemblage majeur souligne l’engagement, la discipline et les performances de toutes les équipes Boeing de par le monde », souligne Ken Sanger, vice-président du programme 787-10, ajoutant que tous les efforts sont faits pour assurer une « intégration fluide » de ce modèle dans les chaines de production. air-journal_Boeing 787-10 bCet appareil n’est qu’un allongement du 787-9 entré en service en 2014, rappelle Boeing : 95% du design et de l’assemblage sont communs aux deux appareils, ce qui réduit « la complexité, les coûts et les risques » sur l’ensemble de la production « tout en offrant des bénéfices opérationnels aux clients ». Son assemblage final est prévu dans la FAL de North Charleston, avec des livraisons prévues à partir de 2018. A ce jour, le 787-10 a accumulé 162 commandes fermes de la part de neuf clients, soit 13% de toutes les commandes de Dreamliner. Singapore Airlines, Etihad Airways et ALC en attendent 30 chacune, United Airlines 23, EVA Air 18, British Airways 12, GECAS dix, Air France-KLM six et ANA (All Nippon Airways) trois.

air-journal_Air-Europa-787-8-ownAir Europa a de son côté pris possession hier du premier des huit 787-8 Dreamliner commandés, pris en leasing chez SMBC Aviation Capital ; son arrivée à l’aéroport de Madrid-Barajas est prévue ce mercredi. La compagnie privée est la première en Espagne à mettre en service un Dreamliner, les 787-8 étant configurés pour accueillir 22 passagers en classe Affaires et 274 en Economie (296 places au total) ; l’aménagement des quatorze 787-9 achetés l’année dernière n’étant pas encore connu. Le premier vol commercial de ce 787-8 est prévu le 25 mars entre Madrid et l’aéroport de Ténériffe-Nord, avant un départ vers Miami le 1er avril (route sur laquelle il remplacera le 787-8 de LOT Polish Airlines régulièrement utilisé par Air Europa en hiver). La flotte long-courrier de la filiale du groupe Globalia et membre de l’alliance SkyTeam deviendra à terme 100% Boeing.

air-journal_Air Europa 787-8 Economie

air-journal_Air Europa 787-8 Affaires

http://www.air-journal.fr/2016-03-16-boeing-assemblage-du-787-10-livraison-du-787-9-a-air-europa-5159588.html

Commentaire(s)

  1. La version -10 ne semble pas être un grand succès comparativement aux -8 et -9, mais surtout par rapport à l’A350 (-900), calibré une taille au-dessus.
    La coexistence de ces deux appareils chez Etihad et Singapore est en l’occurrence étonnante et intéressante à suivre, preuve sans doute que les compagnies leur trouvent à l’un et à l’autre des atouts qui leur sont propres.

  2. Francois
    Publié le 16 mars 2016

    Au fait comment on fait pour sortir du siège business coté hublot?

  3. Ce n’est pas si mal, 162 commandes. Surtout que l’A350 et le B787 sont des derniers nés.
    Les points faibles du B787-10 par rapport à l’A350-900 sont
    1)une autonomie de près de 2000 km inférieure.
    2)une masse maxi au décollage inférieure de 15 tonnes.
    3) une consommation plus élevée (pour une capacité de réservoir pratiquement identique, l’A350 fait 2000 km de plus, ce qui n’est pas négligeable !
    4) Autre point fort pour l’A350, du fait de sa conception postérieure, il bénéficie d’autres innovations : sur l’architecture électrique, il y a seulement 3 circuits électriques comparés aux 5 circuits électriques sur le Boeing 787. Par conséquent, l’Airbus A350 est BEAUCOUP moins gourmand en consommation électrique.

    • Sans compter
      Publié le 16 mars 2016

      Des points faibles peut être…mais sur le 787 « L’effet briquet  » est de série alors que ce n’est même pas une option chez Airbus !

    • RichieRSA
      Publié le 16 mars 2016

      Oh malheureux !!!!! Vos blasphèmes vont forcent irriter le grand gourou du 787 en la personne de @Nico777 !!!! Ahahaha

      P.S. J’adore le trait d’humour sur l’effet briquet de @sanscompter !!! 🙂

    • Publié le 16 mars 2016

      @ALAIN45, vous me faites bien marrer avec votre comparaison à 2 balles, juste pour vous rassurer. Même à supposer que ce que vous dites soit vrai, les compagnies qui ont commander 787-10 se seraient-elles laisser arnaquer, berner par Boeing qui leur vendrait un appareil qui fait moins bien que la concurrence? Réfléchissez un peu avant d’écrire. L’A350 a certes des atouts sur certains plans par rapport au 787-10, mais ce dernier aussi a des avantages sur d’autres plans par rapport à l’A350. Chaque compagnie fait donc son choix en connaissance de cause et en fonction de ses besoins. C’est tout.
      D’une manière générale vous êtes tous pitoyables à force de faire du Boeing bashing à tout va. Un bashing qui trahi votre étouffement chaque fois que Boeing remporte un succès.
      Je me réjoui certes de l’incroyable succès de Airbus qui, en 3 décennies à réussi à se poser en principal concurrent de Boeing mais dommage le premier n’aura jamais le prestige et la capacité d’innovation du deuxième. Ce n’est pas pour rien que par antonomase, le nom Boeing est devenu synonyme d’avion gros porteur. Désolé chers complexés.

  4. Francois
    Publié le 16 mars 2016

    Je connais l’effet douche dans les A380 , mais l’effet briquet….

  5. Alain45
    Publié le 16 mars 2016

    Effet briquet allusion sans doute aux débuts d’incendie sur des 787 : batteries au lithium ou problème de câblage.
    On n’en entend plus parler, donc ces problèmes ont du être rectifiés.
    Tant mieux, je devrais prendre 2 fois le 787 en mai, sur 2 compagnies, et ce sera une première.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum