L’été français d’American Airlines

air-journal_American_Airlines_777-200ER new

La compagnie aérienne American Airlines proposera cet été jusqu’à huit vols par jour entre les Etats-Unis et la France, Paris devant en outre bénéficier d’avions reconfigurés

La compagnie américaine propose toute l’année cinq routes vers l’aéroport de Paris-CDG, avec deux vols quotidiens au départ de New York-JFK et un au départ de Philadelphie, Miami, Chicago et Dallas-Fort Worth. Et à la haute saison, elle relancera les liaisons depuis Charlotte (du 27 mars au 25 octobre) et depuis Boston (du 6 mai au 29 septembre), là aussi à raison d’une rotation quotidienne. Toutes ces lignes bénéficient d’horaires « conçus pour offrir le plus grand nombre de correspondances vers le reste du continent américain, mais aussi vers les Caraïbes et l’Amérique du sud », souligne American Airlines dans un communiqué, une tâche facilitée par le grand nombre de destinations proposées dans ses hubs majeurs à JFK, O’Hare, Miami et Dallas.

La compagnie de l’alliance Oneworld souligne aussi le déploiement vers Paris d’appareils équipés des dernières cabines « aux nouvelles normes de confort à l’international ». Depuis New York par exemple, les voyageurs auront droit sur la rotation AA44-AA45 à un Boeing 777-200ER pouvant accueillir 44 passagers en sièges-lits de classe Affaires, 55 en Premium et 160 en Economie (un 757-200 en 14+52+102 reste utilisé sur la deuxième). American Airlines déploiera également un 777-200ER depuis Miami et Dallas-Fort Worth, mais configuré cette fois avec 16 places en Première, 37 en classe Affaires et 194 en Economie (dont 18 en Main Extra) ; la Floride sera « dégradée » en 767-300ER du 24 aout au 30 novembre). Depuis Chicago, ce sera un 767-300ER avec 27 places en classe Affaires, 21 en Premium et 156 en Economie ; depuis Philadelphie et Charlotte, ce sera un Airbus A330-200 avec 19 sièges en classe Affaires et 234 en Economie. Enfin les vols entre Boston et Paris seront opérés en 757-200 (14+52+102).

 

http://www.air-journal.fr/2016-03-16-lete-francais-damerican-airlines-5159609.html

Commentaire(s)

  1. Plus de 777-200er c’est positif je trouve.
    Bientôt des 787 peut-être

  2. Boeing68
    Publié le 16 mars 2016

    Comme d’habitude toujours Paris, et rien d’autre que Paris.. A croire que la France se résume à une ville.. Mais bon la DGAC limitant les slots de compagnies étrangères, et AF qui s’entête à rester à Paris cela ne changera pas.

    • Flo
      Publié le 16 mars 2016

      Normal, l’économie de toute la France, à 3/4 environ, se trouve à Paris…

      Mis à part la cote d’azur, ailleurs il y a que des champs de patates avec des récoltants

      • Publié le 16 mars 2016

        « Mis à part la cote d’azur, ailleurs il y a que des champs de patates avec des récoltants » C’est du 2nd degré j’espère, sinon ça signifie que vous ne connaissez pas du tout la France

      • Publié le 16 mars 2016

        Non Monsieur. La population de l’Ile de France représente 12 millions d’habitants sur 64 en France Métropolitaine, soit un peu moins de 20%, la part du PIB est de 25%, soit 1/4 du total, mais par les 3/4 comme vous prétendez.

    • Mauvaise foi quand tu nous tiens... - 16 mars 2016 à 13 h 26 min
      Mauvaise foi quand tu nous tiens...
      Publié le 16 mars 2016

      La critique est louable en soi…
      L’ignorance est acceptable…
      La mauvaise foi beaucoup moins…
      La bêtise pas du tout…

      En l’occurrence:
      1) il n’y a AUCUN probleme de slot sur aucun aeroport des régions françaises…meme les plus fréquentes aux heures de pointe ont des slot de libre dans une marge de quelques dizaines de minutes par rapport à un horaire demande..
      2) la DGAC ne gère JAMAIS l’attribution des slots qui relève des aéroports et non de l’Etat…
      3) la DGAC ne gère que les droits de traffic selon les directives/accords divers signes par le gouvernement…
      3) concernant AA, et donc les liaisons aeriennes France-USA, il s’agit d’un accord de ciel ouvert entre la France ( l’UE toute entière en fait!) et les USA: American Airline n’a rien à demander à personne pour ouvrir des lignes régulières entre les deux pays, ni pour choisir les fréquences, ni pour y exploiter des appareils de la taille qu’elle veut…

      Non: la vérité – qui vous fait mal!- est ailleurs:: si à ce jour AA ne s’est pas ( encore?) lancée dans des liaisons directes USA-regions françaises, c’est que…vous ne les intéressez ( encore!) pas…Aussi simple que cela!!!!

      • Publié le 16 mars 2016

        Là on a un raisonnement tout à fait cohérent et implaccable.
        Je suppose aussi que Boeing68 faisait référence aux Gulfs Sisters qui souhaiteraient se développer depuis la Province. Ce n’est effectivement pas la DGAC qui refuse … mais les accords bilatéraux entre la France et ces pays qui l’empechent. La DGAC ne fait respecter que les directives gouvernementales (qui elles sont soumises à divers lobbyings)

  3. Publié le 16 mars 2016

    Enfin AA déploie les nouvelles cabines sur Paris. Sachant que les prix proposées par AA sont bien souvent inférieurs à ceux proposés par AF. Même si le service est moins bon je vais me laisser tenter… Faisant cdg-jfk plusieurs fois par an, je regarde bien plus les tarifs qu’avant.. Les nouvelles cabines AA sur 777 ne sont pas mal du tout.

    • Drôle quand meme - 16 mars 2016 à 13 h 55 min
      Drôle quand meme
      Publié le 16 mars 2016

      2heures que cette News est affichée par AF…et encore aucune des pleureuses-chouineuses habituelles pour constater que AA se fout du monde ,car les nouvelles cabines ne sont pas sur les deux rotations quotidiennes NYC-CDG et que donc pour le client c’est le loto..tu pars en nouvelle c’est superbe /tu rentres en ancienne c’est minable…AA est nulle et se fout du monde…..Quand ca se passe sur AF c’est le genre de commentaire qu’on lit ici en nombre dans les 10 minutes!!!!!!!!

  4. Nulle mention est faite aux vieux zincs 767 entre Paris et NYC ne disposant toujours pas d’IFE individuel en eco ….

  5. Publié le 16 mars 2016

    La centralisation française est une vieille histoire et une de nos faiblesses. Air France et ses concurrents n’y sont pour rien. On mesure cette situation , unique ne Europe, lorsqu’on voit l’écart de trafic entre les aéroports de Lyon et ceux de Paris, du simple au décuple. On s’en rend compte lorsqu’on voit les difficultés de Lyon, deuxième agglomération de France, pour avoir une ligne sur New-York, alors que Genève y parvient très bien avec un chiffre de population deux fois moindre.

  6. Publié le 16 mars 2016

    American Airlines??? Fuyez braves gens!!! Vol récent entre DFW et LHR en 777-200, une bétaillère et un service de bord minable de chez minable! Bref, le vol en classe affaire ressemblait plus à du Ryanair amélioré qu’à autre chose!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum