Le 17 mars 1908 dans le ciel : Delagrange remporte le prix d’aviation de l’Aéro-Club de France

air-journal-leon-delagrange-monoplan-bleriot

Histoire de l’aviation – 17 mars 1908. Une plaquette en vermeil, ainsi qu’un prix sous la forme d’argent liquide, soit une somme de 200 francs, telles sont les récompenses qui seront attribuées au pilote qui réussira par la voie des airs à parcourir un trajet totalisant 200 mètres, dans le cadre d’un prix d’aéronautique dont la commission d’aviation de l’Aéro-Club de France est à l’origine et auquel s’est inscrit le pionnier de l’air, sculpteur à l’origine, Léon Delagrange.

En effet, le 16 mars 1908, l’aviateur Léon Delagrange s’est rendu aux bureaux de l’Aéro-Club pour enregistrer sa participation et dès le lendemain après-midi, il est fin prêt pour en découdre, le défi qu’il se lance semble en effet à sa portée, compte tenu du fait que son aéroplane a déjà par le passé réussi à se maintenir dans le ciel sur 400 à 600 mètres, c’est donc avec optimisme qu’il va tenter le prix au champ de manœuvres d’Issy-les-Moulineaux.

Un prix qu’il va parvenir à décrocher mais cela dit, il faudra qu’il s’y reprenne à deux fois, le premier vol ne lui permettant pas de revendiquer le trophée, contrairement au second au cours duquel il va couvrir en 21 secondes 1/5 pas moins de 269 mètres en évoluant à environ 2 mètres d’altitude. Une performance dont deux délégués officiels de l’Aéro-Club ont été témoins, à savoir MM. Kapferer et Peyrey.

 

http://www.air-journal.fr/2016-03-17-le-17-mars-1908-dans-le-ciel-delagrange-remporte-le-prix-daviation-de-laero-club-de-france-5158103.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter