Prix du billet d’avion en France: la baisse se poursuit en février

air-journal_Lufthansa-billet-carte-embarquement

La baisse des prix du transport aérien au départ de France s’est poursuivie le mois dernier avec -2,6% par rapport à février 2015, les principaux bénéficiaires étant le réseau intérieur et les routes internationales moyen-courrier.

Dans son indice mensuel publié le 17 mars 2016, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) précise que cette baisse s’observe aussi bien au départ de la métropole (-2,6%) qu’au départ des Départements d’Outre-mer (-2,8%). Au départ de Métropole, la baisse est nette sur les réseaux intra-métropolitain (-3,5%) et international moyen-courrier (-5,5%), alors que les constats sont plus contrastés sur les faisceaux long-courrier. La baisse des prix sur les liaisons vers l’Outre-mer (-2,8%), associée à celle sur les lignes domestiques en métropole, aboutit à une diminution des prix de -3,3% sur le réseau intérieur par rapport à février dernier.
A l’international toujours depuis la métropole, les prix diminuent sensiblement sur presque tous les faisceaux moyen-courrier (-5,5%), entre -7,4% pour les vols à l’intérieur de l’Espace Economique Européen (EEE) et Suisse et -4,6% pour les vols vers les autre pays d’Europe ainsi que vers le Moyen-Orient. Pour cette dernière destination, la baisse est cependant la plus faible observée depuis janvier, alors que pour l’EEE & Suisse, l’évolution en février (comparable à celle observée en janvier : -7,5%) fait partie des plus fortes baisses enregistrées ces derniers mois. Vers l’Afrique du Nord, les prix diminuent moins fortement que les mois précédents (-0,8% entre février 2015 et février 2016). Sur le réseau international long-courrier les constats contrastés observés depuis décembre 2015 se confirment avec une hausse des prix vers l’Amérique du Nord (+3,5%) et vers l’Afrique sub-saharienne (+2,7%) et une baisse vers l’Amérique latine (-2,9%) et l’Asie pacifique (-3,7%). Au global, les prix évoluent légèrement à la baisse (-0,2%) sur le réseau international long-courrier en février.
Au départ des départements d’outre-mer, les prix des billets d’avion, toutes destinations confondues, diminuent pour le 4e mois consécutif pour atteindre une baisse maximum depuis juillet 2014 (-2,8% entre février 2015 et février 2016). La chute toujours plus forte au départ de Guyane atteint ce mois-ci -13,3%. Depuis les autres DOM, la baisse est plus faible mais observée depuis chacun d’entre eux. On mesure une diminution des prix de -2,8% depuis la Martinique, confirmant la dynamique observée depuis novembre 2015 ; -2,5% depuis la Guadeloupe, reflétant une tendance proche de celle des deux mois précédents ; et -1,2% depuis la Réunion qui renoue avec la baisse, la dernière ayant été constatée il y a 4 mois, en octobre 2015.

Evolution par rapport à janvier : +1,5%

Après la forte baisse saisonnière de janvier, les prix repartent légèrement à la hausse au départ de France en février, mois de vacances scolaires. Au départ de métropole, le seul faisceau sur lequel on mesure des prix plus bas en février qu’en janvier 2016 est l’Amérique du Nord (-3,7%). Mais les hausses saisonnières des prix vers les autres destinations long-courrier (+2,4% vers l’Afrique hors Maghreb, +1,9% vers l’Asie Pacifique et +0,9% vers l’Amérique latine) aboutissent à une stagnation des prix du réseau international long-courrier (-0,1%) entre janvier et février 2016. Le réseau moyen-courrier est lui entièrement orienté à la hausse allant de +4,6% vers l’EEE et la Suisse à +0,3% vers les autres pays d’Europe, en passant par +4,4% vers l’Afrique du nord et +3,5% vers le Moyen-Orient. Le réseau intérieur (+2,8%) affiche le même constat, avec une hausse de +2,3% du réseau intra-métropole et de +3,9% vers l’outre-mer.

Au départ des quatre DOM pris dans leur ensemble, la tendance est inversée puisque les prix ont baissé de -1,9% entre janvier et février 2016. Toutefois, ce constat est essentiellement dû à l’évolution au départ de la Réunion (-12,5%), tandis qu’au départ de la Guyane les prix n’ont que très légèrement diminué (-0,6%) et qu’ils ont augmenté au départ de la Guadeloupe et de la Martinique (respectivement +3,7% et +4,6%).

Au final, les professionnels du voyage se félicitent de cette baisse des billets d’avion. Comme le précise Fabrice Dariot qui dirige le site de vols à bas coût Bourse-des-vols.com : « La baisse des prix du transport aérien est multi factorielle quant à ses causes. On retiendra la baisse des prix du carburant mais aussi le rôle joué par les agences de voyages en ligne qui apportent un éclairage indispensable à la transparence tarifaire. Seule une âpre compétition ouverte permet au consommateur de trouver le plus bas prix sur la Toile« .

http://www.air-journal.fr/2016-03-21-prix-du-billet-davion-en-france-la-baisse-se-poursuit-en-fevrier-5159686.html

Commentaire(s)

  1. webby
    Publié le 18 mars 2016

    En 2015 AF a profité de la baisse du kérosène sans réellement baisser le prix de ses billets, en conséquence pour la 1ére fois depuis 2008, AF-KLM va gagner un peu d’argent en 2015.
    Les syndicats d’AF prétextent de cet embellie pour bloquer toutes négociations sur la poursuite des efforts nécessaire pour combler l’écart de compétitivité entre AF et ses principales concurrentes européennes : BA ou LH par ex.
    En 2016 AF va payer au prix fort ce déni de réalité, soit elle baisse ses tarifs comme tous ses concurrents et elle reperdra immédiatement de l’argent, soit elle ne baisse pas ses tarifs et elle perdra des clients.

  2. Franckie V
    Publié le 18 mars 2016

    Compte tenu de la chute des cours du pétrole, les consommateurs pouvaient s’attendre à beaucoup mieux que – 2,6 % ! ! !

  3. Nico 777
    Publié le 18 mars 2016

    Les prix des billets n’ar^tent pas de baisser…cool pour un passagers plein tarif ! Nos GP depuis seulement 10 ans, notre compagnie nous les a augmenté entre 100 et 150 %! Privilégiés ? Plus du tout !!

  4. Fred le corse
    Publié le 18 mars 2016

    Si Air France baisse ses prix cela signifie qu’elle n’arrive pas à vendre ses billets, donc que les revenus vont rncore diminuer et la rentabilité va plonger.

  5. Flyingdude
    Publié le 18 mars 2016

    Je ne voyage plus avec Air France depuis que j’ai essayé la concurrence sur long courrier, des attitudes commerciales indignes d’une compagnie en concurrence avec d’autres. Allez voir les hôtesses et stewards qui font déjà le strict minimum en dehors de leur passage, c’est une impression de les embêter plus qu’autre chose, donc je ne suis pas surpris de perte de clientèles. Et en plus ils sont vraiment cher…

  6. Brigitte teinturel - 18 mars 2016 à 7 h 25 min
    Brigitte teinturel
    Publié le 18 mars 2016

    Oui les billets d’avion baissent mais sans bagage, et le plus souvent quand vous voulez partir ils sont en grève donc il faut prendre soit une autre compagnie soit un autre moyen de transport

  7. Le prix des billets est en baisse ? J’ai promis juré sur ce que j’ai de plus sacré que jamais je ne reprendrai l’avion au départ de CDG. La dernière fois, 3/4 d’heure pour récupérer les bagages. Ensuite, RER de CDG à CHATELET LES HALL exactement 52 minutes à tel point qu’on a failli manquer le TGV gare de Lyon. J’ai la chance d’habiter à une heure de Genève dans le Jura. Donc, l’aéroport GVA offre tout un tas de possibilités. Ensuite, j’ai la chance d’être à 350 jlm de Milan MXP. Le billet de train via Lausanne est à 90 € pour la gare centrale de Milan alors que pour Paris, il est à 140 €. Pour le mois d’août, un A/R CDG/SFO nous aurait coûté 1080 € il sera de 895 € au départ de MXP.
    En conclusion, qu’on améliore les relations en transports public pour se rendre à CDG, qu’on revoit le niveau des taxes d’aéroport (scandaleuses à CDG) on aura peut-être plus de trafic et plus l’envie d’y aller. Enfin, dernière chose, quand les Parisiens seront un peu plus aimables, je reverrai ma position.
    Bien cordiaement

  8. Juste une question : comment sont pris en compte les prix des billets d’avion pour faire une moyenne sur un mois ?

    Je m explique : quand je voyageais (j’espère reprendre dans qq années…), j’achetais mon billet 10 à 8 mois à l’avance, c’est à dire dès la mise en vente. Donc pour le calcul, est-ce le mois d’achat qui est pris en compte ou le mois d’utilisation du billet ?

    Sinon, je confirme aussi que CDG n’est franchement pas agréable (le pire étant les liaisons pour rejoindre le train à Paris). J’ai les aéroports de Geneve et de Lyon à 1h30 (donc plus proche) et plus accessibles. Et je trouve aussi que les taxes sont assez hallucinantes : Lyon – Costa Rica 350e de vol + 300 e de taxes …..

  9. Ah..on dirait qu’ici aussi on partage mon avis sur CDG.

  10. Publié le 18 mars 2016

    Billets moins chers en France !? Euh !!! A moins de ne plus savoir compter…Je pars à LAX pour les vacances en Mai prochain. De ma petite province: Biarritz, le prix A/R avec AF était de 1156 euros en économie. J’ai donc eu la curiosité de regarder ailleurs. Je pars de Bilbao avec BA pour 576 euros A/R.
    Bilbao est à 1h30 de voiture de Btz.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter