CityJet revient dans le giron de son fondateur

Air-journal_CityJet Avro RJ85

Pat Byrne, le fondateur de CityJet, soutenu par des investisseurs privés a racheté cette compagnie aérienne aux Allemands Intro Aviation GmbH, ce groupe l’ayant acheté en 2014 à Air France-KLM.

Après un jeu de chaises musicales, Cityjet revient à son fondateur Pat Byrne qui s’est associé pour l’occasion à un consortium d’investisseurs privés « ayant une expérience considérable dans le secteur de l’aviation », a expliqué dans un communiqué CityJet. Le montant de la transaction reste inconnue.

CityJet, compagnie créée en 1994 par Pat Byrne avec de premières liaisons entre Londres City et Dublin (huit aujourd’hui depuis Londres City dont vers Paris), a transporté quelque 2 millions de passagers l’année dernière, grâce à une flotte composée de 18 Avro RJ85.

Celle qui fut rachetée par Air France-KLM, avant de passer dans les mains du groupe Intro Aviation GmbH, puis à nouveau de son fondateur, pourrait d’ici deux à trois rouvrir le capital de la compagnie en l’introduisant en bourse, a révélé Pat Byrne à The Irish Independant en parlant de « scénario idéal ».

CityJet s’attend à faire de modestes bénéfices cette année avec un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros, à comparer avec les 177 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014. Elle avait alors perdu près de 23 millions d’euros.

Rappelons aussi que CityJet avait déjà annoncé son intention de racheter Blue1, filiale SAS Scandinavian Airlines pour le compte de laquelle elle opèrera dès cet été huit CRJ900 achetés neufs (avec des options pour six autres en 2017), qui seront peints aux couleurs de la compagnie scandinave et configurés pour accueillir 90 passagers. Elle doit enfin prendre en leasing 15 Sukhoi SSJ100-95 Superjet, les trois premiers devant rentrer en service en 2016. Ils remplaceront à terme les Avro RJ85.

http://www.air-journal.fr/2016-03-26-cityjet-revient-dans-le-giron-de-son-fondateur-5160244.html

Commentaire(s)

  1. Pet
    Publié le 26 mars 2016

    En fin d’article, une bonne nouvelle: le remplacement de leurs Avro.
    Le reste n’est effectivement que chaises financières musicales.

  2. Bienvenue à CityJet... - 26 mars 2016 à 11 h 29 min
    Bienvenue à CityJet...
    Publié le 26 mars 2016

    ..sur le chemin de l’errance qu’elle semble en voie de prendre…

  3. le pire est à venir pour cette compagnie, son fondateur n’a jamais réussi à la rendre bénéficiaire, elle a été rachetée plusieurs fois et maintenant elle a les yeux plus gros que son ventre, elle achète pas mal d’avions et se retrouve avec une flotte hétérogène.
    Qui sont les investisseurs privés? Comment peut-elle remplacer ses Avro alors que les Sukhoi ne sont pas encore homologués pour Londres City?
    Quelqu’un peut nous éclairer?

    • +1000 c’est une nébuleuse cette entreprise. Ils achètent des avions qui ne sont pas encore certifies LCY, qui probablement resteront au sol et les couts qui y sont liés:
      Il est optimiste le PDG, une entrée en bourse, laquelle la bourse de DUB?
      Faut leur souhaite un meilleur destin, car après quelques lecture sur le net, elle a éviter la faillite in extremis à qqs reprise.

    • Pour rester objectif - 26 mars 2016 à 12 h 40 min
      Pour rester objectif
      Publié le 26 mars 2016

      Il convient de dire que AUCUN des propriétaires successifs de cette entreprise n’a JAMAIS réussi à la rentabiliser, en dépit des plans sur la comète divers, de son statut de société irlandaise, de ses contrats exotiques pour ses PN comme pour ses PS….etc…

  4. Il est difficile d’y voir un avenir pour cette entreprise; Si les patrons précédent n’ont réussi à la mettre sur le chemin de la rentabilité, qu’est ce qui fait qu’elle y arrivera quelques années plus tard. Être un électron libre n’est pas garantie de survie. Affaire à suivre.

    • Sur un autre site - 26 mars 2016 à 15 h 22 min
      Sur un autre site
      Publié le 26 mars 2016

      Il est précisé que le fondateur-nouveau patron a l’intention de transformer CityJet en société pourvoyeuse d’appareils sur la base de contrat ACMI…Si cela se confirme, adieu à CityJet en tant que compagnie aérienne a proprement parler…et probablement fin de partie pour la fonctionPNC dans cette entreprise, car le C de ACMI concerne a 99% les PNT : quand une compagnie loue des avions pour plusieurs mois/Annees, elle loue souvent les PNT avec ( surtout si le type d’appareil n’est pas dans la flotte de ladite compagnie) , mais rarement des PNC car elle y met les siens ( la qualif sécurité des PNC c’est une histoire de 1/2 journée de formation ) a l’exemple du contrat entre Cityjet et SAS..il n’y a guère que pour des contrats extrêmement ponctuels( une semaine/ un ou deux mois) que les PNC sont parfois inclus au contrat…Donc plus rien à attendre pour eux de cette entreprise…

  5. GLLOQ
    Publié le 26 mars 2016

    Pourquoi AF avait acheté cette boîte puisqu’elle engendrait que des déficits?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum