Air Caraïbes : trois grèves contre la low cost French Blue

air-journal_Air_Caraibes_A350_1000

Cinq syndicats de la compagnie aérienne Air Caraïbes ont déposé des préavis de grèves pour trois périodes de trois jours en avril et en mai, afin de protester contre le lancement de la filiale low cost long-courrier French Blue.

Dans un communiqué commun diffusé le 29 mars 2016, le syndicat de pilotes SNPL, les syndicats de PNC UNAC, SNPNAC et SNPNC, et la CGT-Martinique appellent « l’ensemble des salariés » d’Air Caraïbes à cesser le travail durant les périodes suivantes : du 15 au 17 avril, du 22 au 24 avril et du 29 avril au 1er mai – soit trois weekends consécutifs. Dénonçant le « déclin programmé » de la compagnie basée à l’aéroport de Pointe-à-Pitre, l’intersyndicale explique le dépôt des préavis de grève par la nécessité d’avoir « plus de lisibilité sur leur avenir et plus de cohérence opérationnelle » au sein du Groupe Dubreuil, qui vient d’annoncer le lancement de French Blue, un projet « sans cohérence opérationnelle, commerciale ou sociale ».

Craignant que les choix stratégiques du groupe « ne conduisent à une fragilisation » d’Air Caraïbes Atlantique, filiale du même groupe, elle rappelle que cette première compagnie low cost long-courrier française est lancée « dans le but de conquérir de nouvelles parts de marché et de nouveaux territoires », faisant craindre aux salariés que ce lancement « ne se fasse au détriment de leur propre compagnie et ne mette en péril son avenir et ses emplois ». Les syndicats expliquent que l’augmentation de la flotte, initialement prévue pour la croissance d’Air Caraïbes Atlantique, est désormais « réorientée vers un développement accéléré et bien trop rapide de French Blue ». Ce développement, qui se fera dans un premier temps sur le secteur Caraïbes, « obligera Air Caraïbes Atlantique à réduire son activité et à transférer vers la nouvelle structure une partie de ses lignes et de ses parts de marché » ; un déclin programmé d’Air Caraïbes Atlantique donc, selon l’intersyndicale qui estime que « les coûts supplémentaires induits et les risques pris seront sans commune mesure avec les gains hypothétiques espérés ».

Les syndicats réclament, entre autres, des engagements écrits concernant le réseau et la flotte d’Air Caraïbes Atlantique « afin de lui permettre de rester efficace et compétitive », rappelant qu’ils ont proposé d’autres approches stratégiques à la direction du Groupe Dubreuil, « sans succès à ce jour ». La direction n’a pas commenté cette annonce.

air-journal_French_Blue A330-300 air-journal_French Blue A330-300 FAL air-journal_French Blue A330-300 tail FAL

 

http://www.air-journal.fr/2016-03-30-air-caraibes-trois-greves-contre-la-low-cost-french-blue-5160483.html

Commentaire(s)

  1. webby
    Publié le 30 mars 2016

    Ah ces syndicats Français ! Toujours prompts à dénoncer ceux qui auraient l’outrecuidance de vouloir les smettre au boulot et de tailler dans leur surcoût pharaonique.
    Au lieu de chercher des noises à ceux qui bossent vraiment et qui ont le courage d’entreprendre, nos petits chéris pourraient t-ils un jour penser productivité / rendements ?

  2. biz
    Publié le 30 mars 2016

    Je connais bien tous ces syndicats ils n’ont jamais fait que défendre leurs nombreux privilèges en refusant systématiquement toutes évolutions . Comme à AF ils n’ont cesser de mettre en péril leur entreprise par des gréves répétitives et tout refus de changement . Le pavillon français est en voie de disparition et il disparaîtra , on a laissé la place à easy jet et Rayanair et il y en aura d’autres . Mais après tout nous l’aurons bien voulu et cela ne m’empêchera pas de voyager avec des compagnies du golfe par exemple .

  3. y serait temps de se réveiller les syndicats!!!! , c’est seulement maintenant que vous ouvrez les yeux , d’habitude vous plus rapide que ça.

  4. B744
    Publié le 30 mars 2016

    Les flibustiers continuent leurs méfaits…chantage à l’emploi (si tu veux bosser, il n’y a pas de problème, tu démissionnes pour aller chez French Blue)…Après l’échec de la méthode sur Corsair grâce à une grande mobilisation des salariés, Mr Dubreuil et son bras armé Mr Rochet recommencent…
    Quant à faire une low-cost avec des A350 à des loyers mensuels de 1,3 M€, ça fait bien rire !!

  5. Publié le 30 mars 2016

    Ah la CGT et le SNPL sur le continent et dans les îles même combat… Pauvre France…

  6. Ca serait bien un jour qu’une compagnie française varie un peu les couleurs… parce que du bleu, du bleu, du bleu… ça va deux secondes.

    Air France, XL, Corsair, Aigle Azur, Air Caraibes, Air Tahiti Nui, et donc French Blue (qui, par son nom, doit obligatoirement être en bleu).

    Le rouge, par exemple, est équitablement réparti sur le drapeau tricolore.

  7. Filoustyle
    Publié le 30 mars 2016

    Les martiniquais et les guadeloupéens vous disent merci french blue et pourquoi pas norwegian bientôt ? De mettre fin au racket généralisé d’airfrance et d’air Caraïbes sur nos destinations confronté à la concurrence de la république dominiquaine et maintenant de Cuba nos intérêts ne sont pas les vôtres.
    PS à noël c’est moins cher de passer par Miami avec AA que de passer par nos compagnies françaises est ce normal ?

  8. pol
    Publié le 30 mars 2016

    Il n’y a aucun « racket organisé », si l’avion est trop cher pour votre salaire: changer de métier ou prenez le bateau!

  9. quand je lis les imbecilites de certains …je vois rouge……certains se prennent pour des pseudo economistes ou des pro de l aerien….biensur que cela represente un danger pour des emplois….et des conditions de travail…et si on touchait aux votres messieurs….et derniere chose un billet est toujours plus cher quand il est propose en direct et non avec escale ….pour le dernier post ….pensant que c est un scoop

    • Franckie V
      Publié le 30 mars 2016

      J’avais comme le pressentiment que cette très belle ( et rare ) initiative n’allait pas plaire à nos TOP GUN qui vont encore trouver à y redire et vous me donnez raison. De ce qu’on peut lire ici et là, un CDB sera payé 6500€ et un 3500€ . Ils seront régis selon les nouvelles règle FTL offrant un maximum de souplesse et de flexibilité à l’ employeur (plus de notion de base, ils pourront repartir dès le lendemain de leur retour de vol à Paris), leurs repos hebdomadaires (48h par période de 7 jours pourront être donnés en escale s’ils font une escale de 72h par exemple,30 J congé/an, ils paieront payer leur uniforme et leurs simus et tout cela avec un CDD (enfin des CDD). On est loin de la vie de cocagne des Seigneurs du ciel et aurtant dire que tout s’annonce sous les meilleurs auspices pour French Blue.

  10. Publié le 30 mars 2016

    Comme d’habitude, ce sont des gens qui n’appartiennent pas à l’entreprise qui font des commentaires sur des choses qu’ils ne connaissent pas. Si les employés air caraibes font grève , choses qu’ils ne font que très rarement, c’est que leur avenir est vraiment en danger. Alors laissez les décider de leur avenir.
    Oui je sais ,les gentils patrons, personnes ne les comprends,ces pauvres employés, ils font que de se plaindre…… Bienvenue au monde de oui oui…..
    N’oublions pas la plainte pour abus de biens sociaux auquel le mr Dubreuil et Rocher doivent faire face aux Antilles.

  11. A380MSN001
    Publié le 30 mars 2016

    Un peu de modernité dans le paysage aérien Français avec très probablement du made in France dans les appareils. Bonne nouvelle!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum