La 83e base de Ryanair sera à Sofia

air-journal_Ryanair aircrafts

La compagnie aérienne low cost Ryanair ouvrira à l’automne une nouvelle base à Sofia en Bulgarie, où 19 nouvelles liaisons sont annoncées y compris une vers Charleroi.

A partir du 30 octobre 2016, la spécialiste irlandaise du vol pas cher basera trois Boeing 737-800 de 189 places à l’aéroport de Sofia, le plus grand de Bulgarie avec un eu plus de 4 millions de passagers enregistrés l’année dernière. Ryanair avait annoncé son arrivée à Sofia dès aout dernier, avec une route depuis Londres-Stansted prévue pour le 25 avril et une autre vers Pise dès le 4 avril. L’investissement de 300 millions de dollars devrait lui permettre d’y transporter 1,5 million de passagers par an, et « soutenir 1100 emplois sur site ». Au total, 21 routes seront alors proposées par la low cost dans la capitale bulgare avec 90 vols par semaine, les nouveautés étant lancées entre le 30 octobre ou le 1er novembre :

Athènes au quotidien, en concurrence avec Aegean Airlines et Bulgaria Air

Barcelone trois fois par semaine face à Bulgaria Air, Vueling et Wizz Air

Baden-Baden deux fois par semaine sans concurrence

Berlin-Schönefeld au quotidien face à Air Berlin, Bulgaria Air

Birmingham trois fois par semaine face à Wizz Air

Castellon deux fois par semaine sans concurrence

Charleroi deux fois par semaine face à Wizz Air (plus Bulgaria Air vers Bruxelles)

Cologne-Bonn tous les jours face à Wizz Air

Dublin trois fois par semaine sans concurrence

Eindhoven trois fois par semaine face à Wizz Air

Glasgow deux fois par semaine sans concurrence

Hambourg (future base) trois fois par semaine sans concurrence

Liverpool deux fois par semaine sans concurrence

Londres-Stansted deux fois par jour face à British Airways, Bulgaria Air, easyJet, Thomas Cook Airlines et Wizz Air

Madrid quatre fois par semaine face à Bulgaria Air et Wizz Air

Milan-Malpensa tous les jours face à Bulgaria Air

Munich-Memmingen deux fois par semaine face à Lufthansa (depuis Munich)

Pise trois fois par semaine sans concurrence

Rome-Ciampino tous les jours face à Alitalia, Bulgaria Air et Wizz Air

Stockholm-Skavsta deux fois par semaine sans concurrence

Venise-Trévise deux fois par semaine sans concurrence.

Pour le directeur commercial de Ryanair Michael O’Brien, cette « croissance significative est une part intégrale de notre expansion à la fois en Bulgarie et en Europe de l’est, avec la connexion de Sofia aux principaux centres d’affaires avec de multiples fréquences appréciées par les voyageurs d’affaires, par exemple vers Berlin, Dublin, Londres, Madrid ou Milan ». Rappelons que Ryanair dessert déjà Plodviv en Bulgarie, au départ de Stansted.

http://www.air-journal.fr/2016-03-31-la-83e-base-de-ryanair-sera-a-sofia-5160569.html

Commentaire(s)

  1. Pet
    Publié le 31 mars 2016

    .. Et achèvera toute option de développement de compagnies locales existantes ou à venir.

  2. Publié le 31 mars 2016

    Comment l’Europe a tué l’Europe… Paradis fiscal en Irlande pour l’aviation. On fait transiter toute l’activité par ces pays au profit des esclavagistes qui les gouvernent ou plutôt des personnes aisées qui les influencent. Et on empêche tout développement local des bulgares, roumains, hongrois…et accessoirement Espagne, Italie, France. Pendant que les citoyens irlandais et anglais s’appauvrissent malgré la croissance. L’ineptie européenne!

  3. Nostalgic
    Publié le 31 mars 2016

    La Bulgarie a voulu entrer dans l’Union Européenne, et elle en retire notamment de copieux subsides : pour les régions pauvres, pour les agriculteurs, pour améliorer les infrastructures etc.
    Une autre conséquence de son entrée dans l’UE est que les compagnies aériennes de l’UE sont libres de s’y rendre – entre autres les low-cost, qui ouvrent à la Bulgarie un large accès à l’Europe (et donc aux Bulgares qui veulent aller y travailler) et donnent à son secteur touristique l’occasion d’attirer davantage de visiteurs.

    • Pet
      Publié le 31 mars 2016

      Formidable.
      J’ignore combien vs connaissez la Bulgarie, désormais et depuis quatre/cinq ans, officiellement en voie de paupérisation/sous développement.
      Tous les secteurs économiques sont par terre. Le tourisme à la dérive, l’agriculture est laminée depuis vingt ans,
      Les Bulgares émigrent pour survivre, l’élite intellectuelle/instruite/ médecins etc a fui le pays sans discontinuer depuis 20 ans.
      La courbe de population est complètement à la ramasse, la Bulgarie ayant perdu plus d’un million d’habitants.
      L’UE n’a fait qu’accélerer cette dévastation.
      On ne doit pas avoir les mêmes sources d’info.

  4. Publié le 31 mars 2016

    « soutenir 1100 emplois sur site »
    non mais laissez moi rire.soutenir ce n’est pas précariser !
    l’Europe de l’aviation d’aujourd’hui: d’un côté des controleurs aeriens font greve car ils estiment etre mis en danger avec 5 smic par mois. De l’autre des populations exploitees par des structures low cost infectes sans vergogne

  5. Bételgeuse
    Publié le 31 mars 2016

    Brexit : La panique gagne Ryanair et Easy-Jet .. s’il y à rejet des Britanniques pour l’Europe , le pire est à craindre en Europe pour ces 2 compagnies

    • Mindyou
      Publié le 31 mars 2016

      Ryanair étant une compagnie irlandaise, est dans la même situation que n’importe quelle compagnie de l’UE vis-à-vis du Brexit éventuel. Easyjet est beaucoup plus mal prise : mi-britannique, mi-suisse, elle se retrouverait complètement hors de l’UE.

      • Toutefois..
        Publié le 31 mars 2016

        Tout cela dépendrait du type d’accord aerien mis en place entre la GB et le reste de l’UE Apres le Brexit éventuel: soit on reste en accord de ciel ouvert entre tout le monde et Ryanair a peu à perdre car seules seraient menacées ses lignes purement intérieures GB style Glasgow-Londres par exemple , ce qui est relativement secondaire dans l’ensemble du reseau Ryanair ( car un accord de lice la ouvert ne concerne QUE les liaisons ENTRE les pays et pas les liaisons internes)….soit suite au Brexit, l’UE impose à la GB des accords bilatéraux plus limitatifs en droits de trafic ( nombre de lignes, de fréquences, de capacités, de villes o/d touchées…..) et dans ce cas ce sont toutes les lignes GB-UE de Ryanair ( idem pour EasyJet) qui seraient touchées -en plus des lignes purement intérieures GB-: et la ca commence à Etre tres conséquent en terme de trafic touche (nombre de vols,nombre d’appareils/personnels engagés, nombre de passagers transportés, et ..surtout….part de revenu/ chiffre d’affaire/ benefice générés par toutes ses lignes…Car malgré toute l’expansion européenne de Ryanair, la GB reste et demeure encore un pilier fondamental de la compagnie…dont l’écroulement potentiel dans son systeme serait catastrophique, au moins dans un premier temps de quelques 2 ou 3 ans….Apres…..

  6. Erik de Nice
    Publié le 31 mars 2016

    Brexit : Source de fantasmes pour beaucoup et qui terminera comme la déchéance de Nationalité…Classement Vertical.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum